Le destin funeste de deux chimères

31 2 14


Dans le cœur d'un royaume qui gouvernait les collines et la plaine de la contrée de Damal, une jeune princesse était partie seule pour se cacher de ses assaillants. Une guerre menaçait le royaume, et les trajets à cheval de la princesse ne pouvaient être plus incertains.

Au cours de sa fuite, elle arriva dans une grotte immense ; il s'agissait de la demeure d'un être malfaisant qui avait pour coutume selon le mythe, de maudire quiconque osait le regarder. Cependant, la princesse n'avait d'autres choix que d'y entrer pour échapper à ceux qui voulaient sa tête.

Approchant du fond, la princesse descendit de son cheval pour faire le moins de bruit possible. Hélas, ses poursuivants l'avaient toujours en chasse, et tandis que les flammes des torches dansaient à l'entrée de la grotte, un râle résonna non loin d'elle.

Les meurtriers courraient vers le bruit alors que leurs lumières permettaient de distinguer une forme sombre dans les tréfonds de la caverne profonde. Cette masse se rua vers les ennemis hurlant pour la princesse, tandis que ces derniers périrent sous le poids de l'étrange créature.


Intriguée, la princesse osa jeter un œil vers celui qui l'avait sauvée. Les lueurs flamboyantes des torches permirent à la princesse de voir la masse informe, qui se rendit compte du regard de la dame posé sur lui. Inévitablement, le monstre lui lança un sort qui le transforma progressivement avant d'éteindre les flammes d'un revers de patte.

Paniquée et en pleine métamorphose, la princesse prit son cheval et grimpa sur son dos pour sortit de la caverne et découvrir sa nouvelle apparence.

Deux bras venaient d'apparaître sur son corps de son côté gauche en plus de celui déjà existant dans une douleur atroce. Sa peau devenait grisâtre, tandis que ses cheveux au vent prenaient une teinte bleue.

Ses jambes, qui ceinturait le torse du cheval apeuré qu'elle montait, se multipliaient avant de progressivement se transformer en de gluants tentacules rouges ; détruisant une partie de sa sublime robe verte au passage. Son bras droit, quant à lui, passait d'une peau pâle et lisse à un tentacule rouge-orangée visqueux.


Peut-être était-ce à cause du vent ou de la souffrance, mais des larmes coulaient le long de ses joues. Elle ferma l'œil gauche tandis qu'elle s'aventurait plus avant sur la montagne enneigée : lieu redouté par le peuple de Damal.

Elle savait qu'elle devait s'isoler pour échapper à ses assaillants, et n'ayant plus que cette pensée en tête, elle choisit de suivre ce que son cœur lui dictait. En effet, il existait sur cette montagne une immense demeure gothique au sombre passé. La princesse savait ce lieu inoccupé depuis des décennies.

Une tempête de neige menaçait la princesse alors qu'elle entra dans la demeure par une immense porte qui donnait sur une cour extérieure. Elle attacha son cheval un peu plus loin, lui qui semblait pétrifié par sa présence. Était-elle devenue si monstrueuse ?


L'endroit était à l'abri du vent, pourtant la jeune femme sentait ses cheveux comme attirés par le ciel, et elle ne s'y trompait pas. Ses longs cheveux bleus pointaient vers le ciel en formant une sorte de bulbe aérien depuis la base de son crâne.

Elle se rendit également compte qu'elle n'arrivait plus à ouvrir son œil gauche. Elle se dit naïvement que c'était le froid ambiant qui l'avait figé ainsi.

Sur le sol, une flaque d'eau ondulait parmi une mousse verte qui couvrait les dalles pavées. Elle s'en approcha pour s'en servir comme d'un miroir.

Recueil de nouvellesRead this story for FREE!