Chapitre 11

18.3K 2.6K 197



Kate sentit ses doigts glacés lâcher sa main pour ouvrir la porte. Il faisait très sombre, constata-t-elle en pénétrant à l'intérieur. Seuls quelques filtres de la lumière du soleil se glissaient entre les rideaux. Il appuya sur l'un des interrupteurs et la pièce fut inondée d'une lumière tamisée. Kate releva la tête pour détailler la pièce remplie de tableaux anciens. Sur l'un d'eux, elle aurait pu jurer apercevoir Masson mais dans un costume ancien.

- Est-ce que c'est toi ? S'exclama-t-elle en s'approchant du tableau.

- C'était en 1865, lui répondit-il en inclinant sa tête.

Fascinée, Kate s'approcha plus près pour examiner la toile. Sur ce portrait surréaliste, trois hommes étaient représentés. Elle devinait aisément qu'il s'agissait de ses frères mais un détail ne manqua pas de la frapper. Il en manquait un.

- Vous avez une ressemblance très frappante, qui est-ce ? Demanda-t-elle en pointant celui qui se dressait fièrement à ses côtés.

- C'est Runner, le dernier de la fratrie...

Kate approcha la naissance de ses doigts vers la toile sans oser la toucher au risque d'abîmer la peinture.

- Un détail m'échappe, déclara Kate en se tournant vers lui.

Il esquissa un sourire entendu comme s'il avait deviné sa question.

- Tu te demandes pourquoi il manque l'un de mes frères n'est-ce pas ?

- Oui.

Mains dans les poches de son jean, le vampire s'approcha d'elle sans quitter la toile du regard.

- Il manque Kendrik, expliqua-t-il d'une voix qui paraissait absente ; C'est notre ainé, considère-le comme le roi des vampires, il est fort, énormément fort.

Kate ne put s'empêcher de frissonner.

- Il n'a jamais supporter la douleur de ne pas trouver son âme-soeur alors il a pris la décision de sceller son âme et son corps dans un cercueil durant des siècles.

- Zyra ? Est-ce que c'est la jeune femme qui est venue me voir ?

- Oui, affirma-t-il en la regardant enfin dans les yeux ; Le jour de son réveil, il y a de ça plus de deux ans, Kendrik a eu la chance de la trouver immédiatement.

Il marqua une pause dans laquelle Kate ne put s'empêcher de trouver cette histoire romantique.

- C'est le seul à s'être comporté convenablement, ajouta l'homme avec un sourire triste.

- Comment ça ? S'enquit-il en fronçant des sourcils.

Il serra ses mâchoires convulsivement en fuyant son regard.

- Il a trouvé assez de force en lui pour ne pas agir comme mon frère par-exemple. Sven a enlevé Elsa, espérant gagner son cœur et te voilà ici parce que j'ai usé de mes pouvoirs sur toi.

Elle perçut du remords dans ses yeux et ses traits ciselés semblaient se fissurer.

- Il est trop tard pour exprimer du regret, laissa-t-elle tomber en détournant les yeux sur la toile.

- Au contraire, il n'est jamais trop tard pour l'exprimer, rétorqua Masson en peinant à rester maître de ses émotions.

Il pouvait sentir de la peur grandir en elle et pourtant, elle ne bougeait pas, les yeux brillants de curiosité.

- Il fait jour à présent, murmura-t-il d'une voix tendue ; Ta voiture est garée devant l'allée, tu peux partir Kate.

- Pour une raison que j'ignore et qui me terrifie je n'ai pas envie de partir Masson.

La proie du vampireLisez cette histoire GRATUITEMENT !