Chapitre 17

982 96 36

- Roxanne, pour l'amour du ciel, arrête de faire les cent pas! Tu me donnes le mal de mer à te balader de droite à gauche en soupirant !

Siobhan, les sourcils froncés et la mine exaspérée, levait les bras au ciel et priait pour qu'on lui enlève tout ce qui pouvait assommer, bâillonner ou faire un nœud. Le regard noir, elle me désigna d'un mouvement de tête le fauteuil face à elle.

- Merci mais je suis beaucoup trop stressée pour rester statique.

- Et si tu ne stoppes pas immédiatement ta parade de l'angoisse, je jure sur l'Irlande de te scotcher à la première chose que je trouve !

- Tu n'oserais pas...

- Tu veux prendre le pari ?

Incapable de protester plus longtemps, je finis par capituler et pris place face à mon amie.

- J'espère que tout va se passer comme prévu. Sofia est très maline et...

- Et nous sommes bien plus malins qu'elle ! Nous avons tous confiance en Jamie et Pierce. Et chacun sait ce qu'il a à faire. Tu n'as donc aucune raison de t'angoisser. Et puis, si ça se complique et qu'ils la tuent par inadvertance, Liam a une propriété plutôt boisée dans le comté de Meath où il sera facile de faire disparaître un corps. J'ai vu toutes les émissions criminelles possibles et inimaginables donc je suis plutôt préparée !

L'humour de Siobhan me détendit quelque peu, même si je gardais dans un coin de ma tête que l'opération pouvait capoter à tout moment. Nous avions finalement opté pour un plan plus machiavélique pour prendre Miss Peau de Lapin à son propre jeu. Initialement, nous devions la rejoindre au rendez-vous que Pierce lui avait fixé et la confronter aux preuves que nous avions réuni. Sofia était prise au piège mais personne ne pourrait savourer ce moment en dehors du petit groupe convié au plan numéro 1,à savoir Pierce, Liam, Jamie, Siobhan et moi-même. De mon point de vue, cela ne suffisait pas. Sofia nous avait tous malmenés à un moment donné et elle devait payer pour cela.

Un nouveau plan, le numéro 2, avait donc vu le jour et d'un commun accord, nous avions lancé l'opération ce matin. Siobhan me coupa dans ma réflexion.

- A moins, chère madame, que tu ne me caches quelque chose ?

Je m'enfonçais dans mon fauteuil et détournais les yeux pour ne pas croiser son regard insistant. Je jouais nerveusement avec mes mains que je tournais, retournais, craquais et frottais l'une contre l'autre. Mon petit manège ne sembla pas échapper aux radars irlandais.

- Roxanne ? insista Siobhan.

- Bon ça va ! Il y a effectivement quelque chose qui me tourmente, quelque chose qui s'est passé le soir où vous êtes tous venus chez Jamie. Dans la nuit, je me suis levée pour appeler mes parents. Je n'arrivais pas à dormir et j'avais besoin de parler à ma famille. Je suis ensuite remontée me mettre au lit et c'est là ...

Wonder Woman resta un moment interdite, pendue à mes lèvres et toute ouïe. Je pris une profonde inspiration et je me jetai à l'eau.

- Quand je me suis lovée contre lui, Jamie, dans un demi-sommeil, m'a appelé Madame O'Callaghan.

Je restais là, visage baissé, puis quand je relevais les yeux, je vis le tête que faisait Siobhan. Cette dernière, totalement absorbée par ses pensées, devait probablement se faire le film de mon mariage dans sa tête, du choix des robes de demoiselles d'honneur au thème de l'enterrement de vie de jeune fille, véritable mélange de Love Actually, Very Bad Trip et Mes meilleures amies. Je claquais des doigts devant elle pour la ramener à la réalité. L'irlandaise me fixa quelques instants puis un sourire canaille se dessina sur son visage et elle éclata de rire, mélange d'euphorie, de bonheur et de jubilation. Mon calvaire dura une bonne dizaine de minutes. Elle s'arrêta, le souffle court et se racla la gorge pour réussir à parler.

An irish love (En Réécriture )Lisez cette histoire GRATUITEMENT !