CHAPITRE XV

1.1K 32 7




Je ne comprends vraiment pas pourquoi j'ai toute cette colère en moi. Je n'ai presque pas parlé à Sarah aujourd'hui, j'ai fuis tous contacts avec les Bartholy, même la présence de Sébastian n'a pas réussi à me calmer...

Je sens comme une vague de colère monter et déferler de façon continue en moi. Maintenant que je suis en pleine forêt, seule et en colère il serait peut-être temps de passer à l'étape supérieure pour pouvoir me défouler.

AVA : Ok... Concentre toi...

J'inspire et j'expire profondément plusieurs fois d'affilées... J'écoute mon cœur, mon corps, ma hargne. Je me concentre sur cela et en peu de temps des picotements familiers me parcours entièrement. Mais cette fois-ci je dois réussir à pleinement les contrôler. Je centre toute mon attention sur ce qu'il m'arrive et lorsque je me sens prête... Je relâche tout.

Lorsque j'ouvre les yeux, je suis surprise. Une multitudes de roches, plus ou moins grosses, planent en suspension à 1 mètre du sol. Je fixe le tronc d'un sapin et me défoule dessus. Les roches viennent littéralement s'éclater contre le tronc et le fissure !

Je décide de reprendre mon jogging après une deuxième séance de tire ! Je ne veux pas abuser de mes pouvoirs alors que je commence tout juste à les maîtriser ! Un sourire fière vient se placarder sur mon visage et il ne me quitte plus.

Soudain j'entends des bruits étranges mais qui me semble pourtant familiers... Intriguée, je m'approche avec la plus grande discrétion possible de l'endroit d'où provient ses sons perturbants... Je m'arrête derrière une fougère... C'est à cet instant que je les aperçois. Deux loup-garoux sont en train de s'écharper l'un l'autre à grands coups de crocs acérés et de griffes gigantesques ! Je me fige devant se spectacle inhabituel... Je ne reconnais pas Sébastian parmi ces deux loups, mais je suis certaines que le loup qui semble avoir le dessus sur l'autre est Loan. Les grognements qu'ils se lancent sonnent comme l'orage... Menaçants et dangereux. Mais pourtant je reste plantée là. Je les regarde se battre avec violence sans rien faire. Mais mon corps lui réagit instinctivement... Mais d'une façon à laquelle je ne m'attendais vraiment pas. Mon pouls s'accélère, je commence à avoir chaud et... Mon bas ventre commence à faire des siennes !

Je ne peux m'empêcher de comparer leur puissances et leur déterminations durant se combat. Ainsi que leur corps musclés... et cela ne fait que m'exciter un peu plus à chaque instant... Finalement c'est Loan qui réussit à maintenir son adversaire au sol, ses énormes crocs prêts à s'enfoncer dans la gorge de l'autre loup !

Je respire de plus en plus difficilement et la chaleur de mon corps monte beaucoup... Je commencerais presque à transpirer... Loan relâche sa prise sur son adversaire, puis il s'assoit fièrement devant lui et lance un hurlement de victoire vers le ciel caressé par les derniers rayons du soleil qui se couche doucement. Ma température corporelle fait un bon à ce hurlement ! Et elle ne semble pas vouloir redescendre.

J'entends le bruit de pas qui se rapprochent. Le son qui parvient à mes oreilles me permet de deviner qu'il s'agit d'un troisième loup... J'entends ses lourdes pattes toucher délicatement le sol, le son est quasiment imperceptible... C'est là que je l'aperçois. Sébastian sort de la noirceur de la forêt. Son pelage sombre, parsemé de gris, lui permet de se camoufler à la perfection  dans l'environnement de la forêt. A peine sort-il de sa cachette qu'un silence pesant se fait sentir. Les deux autres loups baissent leurs oreilles en arrière, ainsi que leur regard, comme une marque de respect. Est-ce que Sébastian était là depuis le début ? Si c'est le cas cela m'étonne qu'il ne m'ait pas repérer. En tout cas je ne l'ai remarquer qu'au dernier moment.

Mon esprit vagabonde. Était-ce une sorte de combat à l'intérieur de la meute pour mieux définir la hiérarchie de ses membres ? Dans mes souvenirs, la hiérarchie dans une meute de loups est extrêmement importante. Je crois même qu'elle est essentielle. Est-ce la même chose pour les meutes de loup-garoux ? il faudrait que je me renseigne un peu plus sur leur sujet.

En attendant, j'ai toujours aussi chaud... Est-ce que j'étais en train de fantasmer sur d'autres personnes que Sébastian ? Cela ne me ressemble pourtant pas du tout... Déjà que fantasmer sur mon professeur m'a surprise, mais là, sur deux loups... C'est vraiment étrange. Je n'arrive pas à m'expliquer l'effet qu'ils ont sur moi. En plus j'ai enragée toute la journée et là me voilà toute chose devant un combat de loup-garoux !? Il vaudrait mieux que j'y aille !

Je détourne difficilement mes yeux des corps musclé de ces bêtes tellement... sauvages... Non mais il faut vraiment que je me soigne ! Mais après quelques pas, un nouveau hurlement se fait entendre. Il est tellement puissant et significatif que je reconnais immédiatement Sébastian. Son hurlement ressemble à un rappel à l'ordre pour montrer qui est le chef de la meute. Ce cri met instantanément le feu à mon corps ! Mon excitation est multipliée par dix ! Ma cicatrice me brûle violemment ! La douleur se mélange à l'envie. Je pourrais me jeter sur le premier venu tellement j'en ai envie ! Mon corps est totalement engourdit par ces sensations agréables et désagréable à la fois !

AVA : Sébastian...

Soudain d'autres hurlements se font entendre ! Mais sans vraiment savoir pourquoi, ni comment, je comprends vite que cela ne dit rien qui vaille. Je me sens même visée par cette appel.

J'entends le bruits de branches qui se brisent et des feuilles mortes, de la terre projetées par la course des loups. Maintenant c'est certain. Ils filent à toutes allure et viennent vers moi !

AVA : comment ont-ils fait pour me repérer ?! J'ai été plus silencieuse qu'un esprit !

Je me chuchote cela à moi-même et me met à courir sans même y réfléchir davantage ! Quelque chose me dit qu'ils ne faut pas qu'ils me rattrapent ! Mais je sens qu'ils sont à mes talons ! Si je ne fais rien ils vont me retrouver c'est sûr ! Ils sont bien plus rapide que moi avec leurs quatres pattes robustes et puissantes ! Des picotements habituels grouillent alors dans mes mains. J'expulse alors cette sensation hors de moi et trois gigantesques sapins s'écroule après mon passe !

AVA : Cela devrait les ralentir un peu...

C'est le moment de faire le sprint de ta vie Ava ! J'ai de plus en plus chaud. J'étouffe et cela m'empêche d'accélérer le rythme ! Mais lorsqu'un nouveau hurlement se fait entendre, l'inquiétude monte d'un cran, mais mon corps semble se libérer de tous les fardeaux qu'il subissait. Mon allure augmente alors considérablement ! Je file à une vitesse folle entre les sapins ! Mais je ressens une sensation de brûlure de plus en plus intense ! Mon corps me brûle tellement que cela est comparable à ce que j'ai ressentis lorsque Sébastian m'a mordu.

Après quelques minutes, le douleur devient vraiment insupportable. Je pense avoir semé les loups et j'arrive dans un lieux que je reconnais... Le lac ! Instinctivement je fonce vers lui et lorsque j'arrive à son bord je me jette entièrement dedans sans la moindre hésitation, sans me poser la moindre question, sans même me déshabiller !

Lorsque mon corps entre en contact avec l'eau étincelante du lac, mes brûlure intérieures s'apaisent tout de suite ! C'est un véritable soulagement ! Mon corps crispé se détend complètement. Je suis comme en suspension dans le liquide. Cette sensation m'enivre doucement. Les yeux clos, je ressens encore plus les sensations de bien-être que cet endroit, et cette baignade, me procurent... Le silence m'entoure sous l'eau. Je n'entends plus le son de mon souffle saccadé, ni les feuillages qui s'agitaient à mon passage, ni le son de mes pas qui frappaient violemment et frénétiquement le sol. Maintenant je n'entends plus que les battements de mon cœur qui ralentissent, qui s'apaisent. Le calme m'englobe. Et ce contraste violent à raison de mes dernières forces.

Je remonte à la surface de l'eau et après avoir atteins la rive, je m'allonge à même le sol. !je n'ai plus anormalement chaud. Aucuns bruits ne se fait entendre, seul le vent dans les branchages se fait entendre et je fixe la lune presque pleine dans le ciel étoilé...




Voila ! J'espère que ce chapitre vous aura plus ! Il n'y a pas beaucoup de dialogues ces derniers temps mais ces passages sont importants. Les dialogues reviennent bientôt. J'aurais sûrement du retard pour les prochains chapitres parce que j'ai mes premières évaluations à la fac qui arrivent. Gros bisous !

SEBASTIAN JONES - Tome 1 - Fanfiction : Is It Love !Read this story for FREE!