Chapitre 7

43 7 14

Soixante-cinq millions d'années ; une extinction de masse. Nul ne pouvait prétendre avec certitude ce qui s'était produit à cette période. L'espèce humaine s'instruisait grâce aux fossiles et aux suppositions parfois aberrantes. Aucune trace d'un règne autre que celui des légendaires dinosaures, ces créatures qui fascinaient le monde. Pourtant, un peuple aussi ancien avait perduré, et il existait encore sur Terre. Il avait connu ce monde de grands « lézards » comme les appelaient les Hommes ; il avait vu leur fin et il leur avait survécu grâce à son savoir, et à sa magie. Les Skryta'lian se considéraient comme la première espèce dominante sur la planète Terre, puissante et immortelle. À la naissance des humains, les Loups les prirent sous leur aile, devenant des guides afin de les aider à évoluer. Lorsque ceux-ci conçurent les dieux, se multiplièrent et s'approprièrent le monde, les Skryta'lian s'effacèrent lentement, tout en gardant leurs activités à l'œil. Pour ce peuple ancestral, l'ère des Hommes se mettait en place et méritait d'obtenir une chance. Les immortels avaient veillé sur chaque être vivant de la planète, mais le monde avait changé, se transformant en une plaie béante.

Depuis quelques siècles, les Loups refaisaient surface, appelés par les plaintes de la Terre. À l'agonie en raison de la fureur et de l'évolution brutale de l'espèce humaine, elle réclamait de l'aide, et ses premiers enfants étaient prêts à y répondre. Ils se faufilaient parmi les mortels afin de réduire l'impact négatif de cette civilisation, et le temps était venu d'achever ce règne accordé avec trop de légèreté. Les Skryta'lian avaient eu confiance. Ils avaient espéré que l'Homme saurait vivre en harmonie avec la nature, en vain. Jamais les immortels n'auraient dû offrir autant. Leur présence aujourd'hui allait sauver la Terre. Ils désiraient réparer leurs erreurs et reprendre le contrôle.

Découvrant l'existence de cet ancien peuple, Charlotte ne savait plus que croire. Pour elle, c'était totalement impossible, bien qu'elle eût l'esprit ouvert. Comment de telles créatures pouvaient-elles vivre dans l'ombre des humains depuis si longtemps, et incognito ? Des traces de leur existence demeuraient inévitablement quelque part. La jeune femme repoussa Nathanaël, qui lui inspirait de la défiance ; elle préférait maintenir une certaine distance entre eux. Il comprenait sa crainte, bien que tout en ce monde prouvât la présence des Skryta'lian : les ruines aux symboles étranges, les langues encore en cours de traduction et les civilisations si développées qui avaient résidé ici autrefois. Ils s'étaient repliés volontairement, laissant derrière eux des questions pour les civilisations à suivre.

Leur retrait ne fut pas sans conséquence : cela avait conduit à la chute des plus grandes sociétés, jeunes et encore incapables de survivre sans mentors. Les Skryta'lian les avaient aidées durant les périodes de crise sévère, comme lorsqu'un climat exceptionnel ruinait les cultures, car la magie végétale de certains avait permis une renaissance rapide. Des invasions avaient pu être évitées grâce à leur puissance. Le départ des immortels, lent dans le temps, brisa des structures sociales. Par exemple, les Mayas durent affronter des sécheresses, les obligeant à migrer, avant d'être colonisés puis anéantis. Le monde serait probablement différent si les Skryta'lian étaient restés auprès des humains.

Nathanaël choisit de la laisser seule ; il ne craignait pas qu'elle s'enfuît. La cité, construite en Antarctique, était protégée par un dôme magique, la préservant du froid glacial de l'extérieur. Si jamais elle parvenait à sortir, Charlotte n'irait pas loin. Elle avait besoin de temps pour assimiler toutes ces informations, et Nathanaël ne se risquerait pas à la brusquer. Maintenant qu'ils étaient de nouveau en sécurité, chacun des Loups pouvait souffler. Il traversa le couloir aux pierres blanches et aux larges vitres offrant une vue imprenable sur le paysage. La ville de Sepra formait un cercle : chaque demeure était bâtie en pierre ou en bois, avec des éléments naturels, sans béton ni métaux.

Skryta'lian : T1 - ExtinctionWhere stories live. Discover now