Les premiers jours de cendres - partie 2

Depuis le début
                                                  

— Eh bien, en voilà une surprise, lâche le premier type. Carat. Le plus grand clairvoyant du monde se balade tout seul.

Oxyde hausse un sourcil ; il ne s'attendait pas à être la star du moment. Heureusement que ces cons ne connaissent pas l'existence d'Élias...

Il leur répond :

— Écoutez, les gars, j'adorerais discuter avec vous mais je n'ai pas que ça à faire non plus.

— Ne bouge pas.

Le ton devient glacial. Oxyde se fige en le voyant se mettre en travers de son chemin.

— Ça a changé, l'Église, lâche-t-il.

L'un des deux néphilistes rit, tandis que son pote rétorque :

— Notre mission consiste à accomplir la volonté du Seigneur. Surtout maintenant qu'Il est sur le point de revenir parmi nous.

OK, correction : l'un des deux est un pillard, l'autre est véritablement un prêtre. Ce qui ne le rassure pas pour autant. Il imagine déjà le tableau : l'Ordre des néphilistes et leurs sbires s'occupant des miettes laissées par les emplumés.

— Et vous serez pardonnés une fois arrivés là-haut, c'est ça ? demande-t-il. « Dieu reconnaîtra les siens » ? Les anges ont promis quoi, à celui qui rapportera ma tête ?

— Ils n'ont rien promis. En tant que néphilistes, nous devons éliminer les menaces éventuelles. Et toi, tu en fais partie.

— Génial. C'est trop d'honneur.

Oxyde sent l'air vibrer autour de lui, se tordre sous la vague noire qui entoure son esprit. Son karman s'impatiente, se réjouit presque de la suite des événements.

Et lui aussi. Pour une fois, personne ne viendra lui faire des reproches.

Il s'empare de son pistolet au moment où les deux se précipitent sur lui. Trop lents. Il tire une fois, en plein dans l'épaule du prêtre. Ce dernier s'immobilise, hébété, et Oxyde lui balance un coup de pied en pleine figure. Il s'effondre comme une masse. KO.

L'autre gars n'a pas le temps de voir son collègue affalé sur le bitume qu'Oxyde le chope à la gorge et le soulève quelques centimètres au-dessus du sol. La surprise et la peur lui font lâcher son couteau. Ce mec a beau s'être changé en soldat de Dieu à la recherche de survivants à massacrer, il n'est pas à la hauteur ; Oxyde pourrait briser ce pauvre type.

Ce que son karman le pousse à faire, décuplant ses forces. Ce qu'il crève d'envie de faire.

Il serre si fort sa prise que le visage de l'homme devient rouge, ses yeux se révulsent. Oxyde entend presque son âme ruer dans sa tête et tenter de s'en échapper.

Puis il le relâche, le laisse s'écrouler au sol. Roulé en boule, le type tousse et essaie de reprendre son souffle.

Un concert de murmures résonne maintenant dans l'esprit d'Oxyde, sans qu'il cherche à l'arrêter. Parmi les voix, il distingue celle de Lucifer ; il ne lui avait jamais parlé aussi fort. Il va lui montrer ce qu'il sait faire.

Le prêtre gît à ses pieds, toujours dans les vapes. En silence, Oxyde s'empare de son couteau, le soupèse.

Murmures, chuchotements. C'est tout juste s'il entend Élias lui crier de renoncer, alors qu'il ne l'avait pas entendu depuis des jours.

Arrête ça, Oxyde. Tu vaux mieux que ces deux cons.

C'est tellement plus facile de céder aux ombres qu'il se demande pourquoi il a voulu y résister toutes ces années.

600 jours d'apocalypseLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant