L'Apocalypse selon Élias

87 11 0
                                                  


Élias
Tueurs d'anges, Oracles



Réveille-toi.

La voix surgie de nulle part le sort soudain de sa torpeur. Élias a tout juste le temps de donner un coup de volant pour éviter de terminer dans le ravin.

La route défile à toute allure. Et pas moyen de se concentrer sur sa conduite, son attention est constamment déviée vers d'autres rivages, détournée par la fatigue et la nervosité. Il va finir dans le décor à ce rythme. Manque de chance, l'autoradio ne fonctionne pas ; impossible de la régler sur une station quelconque, ce qui lui aurait permis de balancer de la musique à fond histoire de se réveiller.

Ces derniers jours ont été interminables : Élias savait qu'une vente était organisée à Paris, il attendait depuis des lustres que son boss, Franck, lui demande de s'y rendre, et il voyait déjà l'occasion lui filer entre les doigts. Il était prêt à monter un bobard afin de quitter New York. Prétendre que sa mère était malade, que ses parents adoptifs avaient des soucis, peu importe. Mentir n'est pas dans ses habitudes et il déteste devoir en arriver à ces extrémités, mais la situation se révélait bien trop urgente ; impossible de rester chez lui à tourner en rond, à attendre qu'une occasion se présente alors que leurs jours à tous sont comptés. Les voix le préviennent depuis bien trop longtemps.

D'abord, il y a eu les signes. Des comportements étranges, des décisions tout aussi irrationnelles, puis les sorciers eux-mêmes se sont trouvés contaminés par ces changements erratiques. L'inquiétude grandissante et inexpliquée d'Oxyde, surtout, qui n'avait jamais été du genre à se prendre la tête pour quoi que ce soit.

Et quand les esprits sont apparus à Élias, debout dans les rues ou dans les couloirs de son bureau, il a commencé à s'affoler.

Mais pas autant qu'à l'instant où ils ont retrouvé le cadavre de Francesca dans ce hangar désaffecté deux mois plus tôt. L'image reste imprimée avec force dans sa mémoire, impossible à effacer. Depuis, il se sent coupable de n'avoir rien vu venir. Quelque chose venait de se briser, et pas seulement la vie d'Oxyde : le monde lui-même avait basculé. Élias en a eu comme preuve le retour du Vieux qu'ils n'avaient pas revu depuis des années, réapparu comme par magie afin de les mettre en garde.

Et ces esprits, réunis par dizaines, marchant sur son chemin pour le prévenir... Certains étaient des spectres anciens et tout à fait conscients de leur condition, d'autres venaient tout juste de mourir. Mais les uns comme les autres ne se trouvaient là que pour une raison : l'avertir. De quoi ?

De la trame du monde en train de se déchirer, du changement à venir, du désordre sur la route qui relie les vivants aux morts. Élias représente la moitié psychopompe de l'entité qu'il forme avec Oxyde, la partie dévoreuse d'âmes capables à la fois d'apaiser les disparus ou de raviver leurs peines. En apercevoir de temps à autre n'est pas si rare. En voir autant d'un seul coup, en revanche, chacun porteur du même message... ce n'était encore jamais arrivé.

C'est bientôt, Élias. C'est bientôt.

Alors, il a interrogé les voix. Une assemblée d'êtres au moins aussi anciens que le monde lui-même, des aïeux du Vieux, que ce dernier leur permet à tous les deux de consulter, bien qu'Oxyde ne le fasse jamais. Élias a toujours ignoré pourquoi ils pouvaient le faire, s'il s'agissait là d'un don qu'on leur a accordé ou si ces ancêtres sont également les leurs. Le pacte était clair : ils pouvaient leur demander tout ce qu'ils voulaient à propos du passé, du présent ou de l'avenir, mais en échange, ils ne devaient jamais les interroger sur ce qu'elles sont.

600 jours d'apocalypseLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant