4.1 : Excursion

546 55 7
                                    

Note : j'aimerais beaucoup que vous laissiez des commentaires ! Ça motive énormément et ça me permet de savoir ce que vous aimez, ou au contraire ce que vous n'aimez pas... Merci !

——————

— Où étais-tu ? On t'a appelé huit milles fois ! On s'est vraiment inquiétés Adéli.

   Je baisse la tête et subis la réprimande de Julie, entourée fidèlement d'Elio et Tristan. Ses jolies boucles blondes retombent devant ses yeux verts pâles, accentuant son air sombre et fâché. Les cils bruns qui les entourent ajoutent un contraste entre ses prunelles claires et le reste de son visage. Elle est belle, mon amie, surtout quand son air excentrique disparaît pour laisser place à un tempérament assez maternel.

   Prise d'une pulsion soudaine, je saute dans ses bras et lui donne un gros câlin. Après tout ce que j'ai appris aujourd'hui, j'ai besoin de retrouver de la normalité, mais également du réconfort. Heureusement, ma Juju me pardonne immédiatement et me caresse doucement le dos.

— C'est bon je te pardonne Ad, mais la prochaine fois préviens-nous. C'était pas hyper sympa de ta part.

   J'acquiesce alors qu'elle ne peut pas me voir et finis par murmurer un "désolée" contrit alors qu'Elio me fait des grimaces sous l'œil médusé de Tristan. Je ricane et Julie se détache de moi pour me lancer une œillade noire, illuminée d'une lueur moqueuse.

— Bon. C'est quand qu'on va manger ? demande Tristan, qui a l'air de s'ennuyer depuis tout à l'heure et à d'autres préoccupations en tête.

— Ouais, approuvé-je d'une voix que la faim rend vorace, mais il faut d'abord que j'aille poser le justificatif d'absence à la vie scolaire.

   Je file donc rapidement chez les surveillants, et après avoir bidouiller une petite explication minable, je reviens dans la cour retrouver ma bande, qui m'attend sagement à l'entrée de la cantine. Tristan me fait un sourire que je lui rends et quand j'arrive à leur niveau, Elio se jette devant moi, peinant à contenir son excitation enfantine.

— Ça te dit si on va faire du snow ce week-end ? Tristan peut nous emmener !

— Carrément ! acquiescé-je, gagnée par l'agitation d'Elio, dont les joues se réchauffent et les yeux brillent.

   Il m'adresse un grand sourire, faisant apparaître ses fossettes. Tristan passe son bras autour du cou d'Elio et lui embrase la joue.

— Bravo Elio ! Tu as réussi à la convaincre, c'est merveilleux !

Je ricane tandis qu'Elio se débarrasse brusquement du bras de Tristan.

— Tout le monde vient ? interrogé-je le groupe alors que Julie regarde dans une autre direction, youhou ! crié-je à l'intention de cette dernière en lui passant ma main devant ses yeux.

Elle retombe brusquement dans le monde des vivants et hoche la tête joyeusement.

— Ouais vous inquiétez pas, je viens !

   Mon cœur se réchauffe à l'idée de notre petite excursion et nous entrons dans le réfectoire où le vacarme règne. Des gens chantent joyeux anniversaire, d'autres tapent sur les tables, je hausse les sourcils et vais prendre un plateau.

Tome 1 : Le Reflet de l'HiverOù les histoires vivent. Découvrez maintenant