Chapitre 22 - Léonard

14 6 2

Bien au chaud, enroulé dans sa couette moelleuse et son matelas ferme, Léonard n'arrivait pas à émerger. Il cligna des yeux et se laissa envahir par ses souvenirs oniriques. Mais étaient-ils vraiment rêve ?

Un bébé avec des ailes de chauve-souris, ça n'existe pas.

L'enfant rit aux éclats en songeant à ce qu'il avait cru voir plus tôt dans la soirée... ou la nuit, il ne se remémorait plus très bien quand sa rencontre merveilleuse s'était produite. Et quelle rencontre ! Une vague de chaleur le submergea et il se rendormit, un sourire béat plaqué sur les lèvres. De toute façon, il était encore trop tôt pour se lever, il faisait encore nuit noire, il ne distinguait même pas ses propres mains. Alors il se laissa emporter vers le pays des songes.

Il rouvrit les yeux un peu plus tard. Il papillonna des cils, encore et encore, mais les grains de sable du célèbre marchand refusaient de s'estomper et griffaient sa cornée. Il préféra soulager ses pupilles irrités en les refermant. Les grains subsistèrent pourtant, mais l'épuisement eut raison de lui. Il frissonna, puis se laissa engloutir par les griffes de l'obscurité une nouvelle fois.

Le froid le réveilla plusieurs heures avant le lever du soleil. Léonard chercha sa couette pour se calfeutrer, il ne la trouva pas. Elle avait dû glisser et tomber sur le parquet de sa chambre, mais ils sentait son corps lourd et ses muscles endoloris par la fatigue. Il remua quelques instants, mais les mouvements s'avéraient beaucoup trop compliqués. Il sentait comme une chape de plomb faire pression sur son dos. Il se dit que ce devait être sa couette et que l'épuisement de sa nuit agitée par ses rêves étranges et ses cauchemars remplis de chimères chiroptériques amplifiaient ses sensations. Alors, il s'abandonna encore à la magie de Morphée en se laissant happer par un sommeil décidément bien envahissant.

L'Enfant-Double [En pause pour le temps du NaNoWriMo]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !