Le départ une tragédie

559 15 0
                                    


Nous sortons de table mes parents partent au travail et moi je vais déjà rassembler quelques petites choses qui me tiennent à cœur des souvenirs d'on je ne peux me séparer plus d'une journée une photo de moi papa et maman avec mon cousin qui est en uniforme de l'armée de l'air une larme perles sur ma joue il me manque toujours autant depuis qu'il a desparu au dessus du Pacifique on a retrouvé juste la carcasse de son avion au fond de l'eau mais pas de corps j'espère un jour le revoir même ci c'est peine perdue sa fait 5ans déjà si il était encore de se monde il serait rentrée depuis longtemps, il disait toujours ''temps qu'il y a de l'espoir tout peut arriver ! '' 

Je respire une bouffée d'oxygène pour me détendre après avoir ressament ce souvenir douloureux 

Je protège soigneusement toute c'est merveille et les places dans l'un des cartons les plus solides  y glisser une petite feuille avec le contenu marqué dessus et écrit fragile  au marqueur rouge indélébile pour être sûr que sa ne s'efface pas . j'entame ensuite un carton pour le n'essesaire pour les 3premier jour je le fermerait en dernier pour y mettre mes affaires de toilette mais je peux déjà mettre quelques habie 2pijamas un de mes parfum une paire de bottines et de sandales une casquette un gilet et un pull fin on ne c'est jamais .

Je regarde l'heure il est déjà 15h je n'est pas vue le temps passé tellement que j'en est oublier de manger je dessend donc à la cuisine pour me faire un enca léger sinon je n'aurais plus faim se soir, je remonte et décide de faire une petite sieste après m'être débarbouiller.

Je me réveille en sursaut il fait noir je regarde mon téléphone il est 22h je devais être sacrément fatigué mais mes parents doivent être déjà rentré ils finissent généralement vers 20h30. Je décide de me lever pour aller voir si il ont déjà mangé moi j'ai une faim de loup .

Arrivée dans la cuisine je trouve un mot sur le frigo .


Chéri

 nous ne voulions pas te réveiller. du coup nous avons mangé sans toi .on t'a laisser de quoi te restauré  dans le frigo tu a juste à réchauffer, tu peux aller manger dans ta chambre si tu le souhaite également  

Gros bisous maman et papa .

-----------------------------------------------

Je souris à leur intention j'ouvre le frigo et découvre des croques monsieur au cheddar je les passe au micro ondes et retourne dans ma chambre où je les dévore littéralement. Je regarde si j'ai de notifications sur mon téléphone mais non à part quelques une de discord rien je décide de me recoucher demain grosse journée on fait mes cartons .

/Éclipse de la nuit et du matin/

Il est 14h 20 ma mère arrive dans ma chambre pour m'aider avec mes cartons je lui dit que je ne prends que le n'essesaire 2carton pour des livres un pour quelques objets que j'affectionne tout sa rejoint le carton de souvenirs et le carton de n'essesaire on prépare également une valise avec quelques tennu 5robes une comby ma salopette préféré 5pantalons 3 short 2pantacour  2jupe des collants plein de sous vêtements et 4tennu de nuit des chaussettes et tout le tintuin mais j'essaye de rester raisonnable mais sachant que je vais y rester 1an entier je dois prévoir pour toute les saisons on referme ma valise je prends mon ordinateur le renge dans c'est protection ainsi que ma tablette et ma console portable tout est prêt il se fait tard on part manger et direct au lit 

Je me réveille j'entends des cries effroyable qui viennent de l'entrée.

Tataniser je n'ose pas descendre mais je reconnais la voix de mon père il souffre  atrocement je crois également entendre celle de ma mère mais elle me semble lointaine, ou plutôt étouffer,

Je souffle un bon coup, je prends mon courage a deux mains je devale les escaliers près à tout evantualité .

Quand j'attennie le redechausser je vit une ombre disparaître part la porte d'entrée qui est grande ouverte prisent de panique je me retourne et je fue horrifié par la scène qui s'auffrait à moi, du sang , et encore du sang ,des trainer qui partent de l'entrée jusqu'au salon où je m'efondra à geunoue, je ne pouvais pas y croire !

non! non!non!!NON NON!!! Je hurlais, et hurlais, je hurlais tellement fort à m'en rompre les cordes vocales !

Les mains au sol dans le sang, je les regardais ne voulant pas y croire. Mais c'était bien réel j'ai du rester ainsi plusieurs heures, car quand j'entendis du bruit dernière moi, je ne bougea pas  mais je remarquer alors qu'il faisait jour.

Quelqu'un posa sa main sur mon épaule je restais alors stoïque un instant jusqu'à qu'une deuxième main viennent m'agriper, le bras cette fois, puis je sens une force me soulever, se sont les mêmes mains qui me tiennent, je ne détourne cependant pas le regard des corps inanimé et couverts de sang de mes parents .

 L'homme qui me tient essayait d'attirer mon attention mais encore une fois c'est peine perdue, voyant aucune réaction de ma part, il me sera plus fort contre lui essayant de me cacher la vue avec son corps. Ma réaction fut immédiate je m'agripais alors de toute mes forces à son blouson et déverssa de nombreuses larmes silencieuses. il posa alors son menton sur le haut de mon crâne comme pour me réconforter.

Au bout de quelques minutes qui mon parrue des heures il leva la tête et avança vers les escaliers comme si il connaissait la maison depuis des années. on arriva dans ma chambre il me déposa sur mon lit, me caressant les cheveux avant d'aller à la salle de bain, il en ressortit quelques minutes plus tard avec, une serviette et une petite bassine d'eau chaude presque brûlante.

Mon regard toujours dans le vide fixant un point imaginaire,je ne remarqua pas tout de suite qu'il s'était assis à côté de moi sur le rebord du lit, c'est au moment où il prit ma main et déverssa un filet d'eau sur celle-ci. J'admirais d'abord ces jeste délicat et patients quand il faisait coulé l'eau sur le boue de mes doigts comme pour les abituer à la chaleur de l'eau fumante. 

Puis un instant il s'arrêta, me demandant intérieurement pourquoi cessé sont jeste si agréable, voyant qu'il ne bougeait toujours pas je levie légèrement la tête en sa direction, il me regardait avec un regard triste mais me fit tout de même un petit sourire tendre pour me réconforter, je lui rendit un faible sourire néanmoins forcé, il me caressa délicatement la joue du dos de sa main libre, alors que celle-ci entre en contact avec ma peau je ferma les yeux pour en tirer un maximum de réconfort, pendant ce labst de temps, il reprit son geste délicat en deverssant l'eau chaude sur ma main, au bout de quelques minutes,il cessa sa carresse de sa main et me prit mon deuxième poignée je regardais alors son jeste sur ma deuxième main il était tout aussi délicat.

Quelques minutes plus tard il prit la serviette et me l'a passa délicatement sur mes doigts s'attardant sur chacun d'entre eux, il fini par se lever prit la bassine d'eau l'egerment teinté de rouge du au sang il revint avec un gant de toilette humide et se rassier à côté de moi il passa le gant qui mon visa s'attardant sur quelques zones. Puis se releva tout en passant une main dans mes long cheveux ondulés. Il retourna à la salle de bain et au passage il prit dans mon armoire une tenue de nuit propre et il me fait signe de venir se que je fis doucement arrivée à sa hauteur juste devant la salle de bain il me tendit les affaires pour me changer. Une fois changer il me ramenna à mon lit et il me portta pour mis allongé il me couvri et me fit un baiser sur le front. 

Après sa il sortit de ma  chambre en refermant la porte mais À CLÉS !!

Encore un peu perdu je m'endors quelques minutes plus tard à bout de force.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rdv au prochain chapitre 😘


Is it love NicolaeOù les histoires vivent. Découvrez maintenant