*5h le réveil retentit*

Comme je l'avais prédis le réveil fût plus que difficile... Bon aller, je me motive et sors du lit. Je préparai mes affaires pour aller me doucher.

Je marchais lentement vers la salle de bain et essayais de faire le moins de bruis possible. J'entra immédiatement dans la douche et l'eau chaude me détendis. Cette fois j'essaie de pas trop rester longtemps... Mais c'est mission échouée... Quand je sors de la douche il est 5h37. Pour cette rentrée je décida de rester simple. J'enfila un slim noir et un chandail ample blanc. En ce qui concerne le maquillage, j'ai mis du mascara, du crayon noir et du rouge à lèvres. Je décida de me boucler les cheveux, ce qui rajouta une heure à ma préparation. Il était à présent 7h12 et je décida de descendre en bas prendre un petit déjeuner. Quand j'entra dans la cuisine ma mère était une vraie pile électrique. Oeufs aux plats d'un côté, toasts de l'autres et j'en passe... Etant plus stréssée qu'autre chose je me força quand même à manger. J'ai pris un toat et du jus d'orange. A 7h35 nous partîmes vers l'université. Durant tout le trajet (2h30) ma mère n'a pas arrêter de parler. Je pense qu'elle était plus stréssée que moi. Ce qui est difficile à croire étant donné que c'est MOI rentre à l'université. Comme je suis plutôt sympas, je vais vous épargner les 2h30 d'enfer de trajet.

*Eclipse du trajet infernale*

Je l'aime ma mère hein, c'est pas ça le problème. C'est juste que quand elle est en état de stress, elle n'arrête pas de parler. Ce qui as le don de me donner un mal de tête. Bref, ma mère se gara en face du campus. Le campus est plutôt grand, avec un grand parc. J'aimais déjà ça. Ce campus signifait pour moi une nouvelle chance. Moi et ma mère sommes allées chercher mon emploi du temps puis nous sommes allées vers les dortoirs. J'avais presque oublié... Les douches communes. C'est l'exemple même des choses que je déteste. Enfin, je chercha la chambre 113. 110,111,112... Ah, c'est là. Je sortis les clefs que l'on m'avait donné plutôt, et ouvris la porte pour découvrir une magnifique blonde.

Colocataire : Hey ! Moi c'est Diana *sourire*

Moi : Salut ! Johanna, enchantée *sourire*

Au premier regard elle avait l'air sympas. Pour l'instant j'étais satisfaite. Après avoir discuté comme ça pendant 3h facile, ma mère décida de partir. Je lui fais un bisou et lui dis au revoir. De toute façon je la revois ce week-end. Une fois partit, Dianna reprit la parole.

Dianna : A vrai dire je te trouve sympas. J'avais peur de tomber sur quelqu'un que je n'apprécie pas.

Moi : Oulà pareil pour moi *rire*

Dianna : Bon, parlons sérieusement. J'ai pris la première commode, je te laisse la deuxième. Et pour les chaussures tu as un petit meuble là-bas. Nous avons chacune notre bureau et je crois que c'est tout.

Moi : Merci.

Je commença à ranger mes vêtements quand Diana s'approcha de moi.

Moi : Oui ?

Dianna : Dis tu as vu les garçons ici ? Ils sont vraiment canon !

Nous éclatons de rire.

Moi : Non, à part toi je n'ai encore vu personne.

Dianna : Oh. En regardant ton emploi du temps, j'ai pu constater que nous étions dans la même classe. Mais je suis bête ! Tu as peut-être quelqu'un ?

Moi : Oulà, non ne t'inquiète pas de se côté là *sourire gêné*

Dianna : Pourquoi ?

Curieuse va !

Moi : C'est une longue et ennuyante histoire *sourire faux*

Diana : Définition de longue histoire : c'est une histoire courte que l'on as pas envie de raconter.

Moi : Je... Eh bien...

Diana : Je ne t'oblige pas à me dire, mais si tu veux parler je suis là *sourire réconfortant*

Moi : Le truc c'est que j'en ai jamais parlé à personne.

Diana : Fais moi confiance.

Moi : Je ne fais jamais confiance à personne...

Diana : Pourquoi ?

Moi : Parce que les gens te trahissent toujours.

Diana : J'ai l'impression que tu vois que le mauvais côté des gens.

Moi : Parce qu'ils ne m'ont jamais montré que ce côté la !!

Les larmes montent. Oh non, pas devant elle...

Diana : Je m'en doutais. Tu as souffert et depuis tu es comme ça.

Moi : Comme ça ? Tu ne me connaît pas. ARRETE !!

Je cris plus fort que ce que j'avais prévu.

Diana : Ecoute moi, ne fait que m'écouter.

Moi : Uhm.

Dianna : J'avais une petite soeur, je dis " j'avais " parce qu'elle est morte. En faite, elle s'est suicidée...

Oh mon dieu, la pauvre. Je me sens bête d'un coup. Elle continue les larmes aux yeux... Non, ne pleure pas Diana...

Diana : Nous avions deux ans d'écarts. J'avais seize ans et elle quatorze ans quand elle l'a fait. Au collège, elle souffrait, beaucoup. Ils l'a frappaient, l'insultaient, la misère quoi... Je pouvais rien faire, j'étais impuissante... Mais un jour elle est rentrée presque nue...

Oh non, pas ça...

Diana : Ils avaient abusé d'elle, ils étaient aller trop loin. Elle s'est suicidée quelques heures plus tard. Si je te raconte ça, c'est parce que malgrès ça, j'essaie toujours de voir le bon côté des gens. C'est dure mais il le faut. Oublie ton passé et vis ton présent.

Moi : *pleurant* Diana, je suis désolée, je savais pas. Je... Je... Bon je vais te le dire mais ne le raconte surtout à personne.

Diana : T'inquiète.

Moi : Tout le collège j'ai été torturée. Mentalement, physiquement, intérieurement... Je pensais quand allant au lycée ça irait mieux, mais non, ça a été pire. Un gars m'a fait tomber amoureuse de lui, biensûre, idiote, que je suis, je l'ai cru. Puis au bal de fin d'année, il m'a humilié, il a dit des choses personnelles et j'en passe. C'est pour sa que j'ai pri une université loin, pour prendre un nouveau départ...

Diana : Je suis désolée, tu méritais pas ça, d'ailleurs, personne ne le mérite. Mais maintenant, tu es ici, avec moi. Alors tu vas prendre un nouveau départ, te faire de nouveaux vrais amis, et je te promets que tu oublieras ton passé.

Moi : Merci...Beaucoup...

Je vous avais jamais parlé de mes années lycée... J'avais trop honte, et marre, marre de souffrir !! J'ai trop souffert, et maintenant je ne laisserais plus personne m'atteindre. C'est fini... C'est une chance que la vie m'offre et je vais la saisir. Je me sens beaucoup mieux après avoir parlée à Diana. Je m'allonge sur mon lit et me laisse emporter par le sommeil.

Coucou, je suis vraiment désolée mais je n'ai pas pu poster le chapitre hier pour des raisons personnelles assez grave. Je posterais donc le chapitre 3 demain.

Bon allez, j'espère que ce chapitre vous a plu, n'hésitez pas à mettre des commentaires bon/mauvais et surtout de me donner votre avis.

Ps : Désolée pour les fautes d'orthographe... GROS BISOU :*

Restart  ||EN RÉÉCRITURE||Lisez cette histoire GRATUITEMENT !