Chapitre zéro

3.5K 374 68


La règle d'or, c'était de ne pas tomber amoureux du garçon le plus populaire du lycée, même si celui-ci faisait en sorte de la démolir.

En aucun cas il ne fallait succomber au risque de se faire briser, broyer, déchirer le cœur sans aucune once de pitié.

Parce que c'est totalement minable de tomber amoureux d'un pur cliché. Vous savez, ce garçon dont tout le monde veut devenir l'ami. Cette espèce de créature qui possède toutes les choses que l'on s'exerce à obtenir ; la popularité, l'intelligence, la richesse, la beauté.

Je m'étais fixé moi-même cette règle et pourtant je l'ai brisé en même pas quelques mois.

Gabriel Stanford porte bien son prénom, des thermes hébreux, 
« Gabar » qui signifie  « être fort » et  « el » qui veut dire « Dieu » ironique non ? Parce que c'est exactement son cas, il se prend pour un dieu et il est fort pour ça.

Quant à moi Maximilien du latin  « le plus grand » je me retrouve à être le plus petit de ma classe. Encore une fois, tout cela est ironique.

Comme le fait que je sois tombé pour cet idiot de cliché, pour mon plus grand malheur.

Mais comment ai-je fait pour avoir foncé bêtement dans le panneau ? Je me suis tout simplement retrouvé dans la même chambre d'internat que lui, un lundi matin, le jour de ma première année au lycée Saint Victor De Lacroix. 

"- Évite de tomber amoureux de moi, je veux pas un problème en plus à gérer."

Voilà la première et seule phrase qu'il m'a prononcée de sa voix rauque, sans aucune émotion. Après ça il s'en est allé je ne sais où, sans même me laisser le temps de répondre quoi que ce soit. Tellement arrogant.

Et c'est de cette façon que toute cette histoire a commencée avec Gabriel et sa putain de belle gueule.

C'est aussi comme ça que la règle d'Or du cliché est née.

La règle d'Or du cliché [BxB]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !