Chapitre 10

13 1 0

Mardi 20 juin 2017


Maël


Le jour se levait à peine lorsque je me réveillai. Bon sang ! Moi, qui voulais guetter le retour de Nath', j'avais baissé ma garde au pire moment. Rah ! Pourvu qu'il ne soit pas passé durant mon sommeil, en vins-je à penser immédiatement. J'en sautai d'un bond sur mes jambes, éprouvant le besoin d'aller vérifier si ses affaires étaient toujours là.

Cœur battant, je débarquai en trombe dans la chambre, manquant de peu de me prendre les pieds l'un dans l'autre et de me ramasser lamentablement. Je me rattrapai de justesse à l'encadrement de la porte. Je ne pris, cependant, pas la peine de masser mes orteils endoloris, trop soulagé de constater qu'il n'était pas rentré pendant que je dormais. Enfin... En demi-teinte, parce que je ne fus pas plus rassuré de savoir qu'il avait potentiellement passé la nuit dehors. Pour l'avoir déjà fait, je savais à quel point cela pouvait être difficile et Nath' n'avait pas vraiment le profil de quelqu'un à pouvoir se défendre si on était venu le chahuter. En conséquence, j'eus vite fait de me faire un sang d'encre.

Abattu par cette idée, je m'adossai contre le mur pour prendre le temps de réfléchir sur ce que je pouvais faire. À dire vrai, rien du tout. Du peu que je savais, Nath' n'avait nulle part chez qui aller. J'ignorais s'il avait encore une adresse et je me rendis compte que je ne connaissais même pas son numéro. Quel idiot j'étais ! Je n'avais jamais eu l'idée de lui demander de me le donner pour le joindre en cas de problème. La seule chose que je pouvais tenter, c'était de me balader dans le coin, dans l'espoir de finir par lui tomber dessus...

Non ! Mauvaise idée.

Si je sortais, je prenais le risque de manquer l'éventuelle venue de Nath'. Je devais rester à l'appart' ! Ce qui ne m'arrangeait pas vraiment car je bossais, le soir venu. J'avais un programme à préparer et un entraînement à effectuer. Il me fallait bien aller à la gare à un moment ou à un autre ?

Non, là encore ! Nath' restait ma priorité. Je savais, de toute façon, que je serai incapable de faire quoi que ce soit tant que cette affaire ne serait pas réglée. Dire que j'étais dans tous mes états était peu dire. Une douche ! J'avais besoin d'une bonne douche pour me changer les idées.

Dans cette optique, je ne mis pas de temps à rassembler des affaires propres pour m'enfermer dans la salle de bain. Seulement, sous l'eau, ma conversation avec Nath' défilait en boucle dans ma tête. Mon regard ne parvenait plus à accrocher ni la mosaïque de la pièce, ni les savons dont je m'emparai pour me laver. Son visage blessé, torturé, s'imposait à mes yeux comme seule image, martelant ma rétine de ses larmes qu'il avait dû verser sitôt s'était-il soustrait à ma vue. Une idée qui me donna soudain la nausée. Elle agitait quelque chose en moi. Un sentiment que je ne parvenais pas à saisir, à nommer. Une sorte de... désir de protection ?

Bordel ! Que m'arrivait-il ? J'avais l'impression que cette affaire allait me rendre barge. J'avais oublié à quel point les histoires de cœur pouvaient être compliquées, surtout quand elles n'étaient pas partagées.

Je m'arrêtai dans ma réflexion.

Elle... n'était pas partagée, n'est-ce pas ?

Impossible ! Il fallait que je chasse cette éternelle rengaine. Nath' était un mec, j'aimais les femmes. Nous étions amis ; j'avais simplement la conscience lourde. N'était-il pas normal, entre amis, de se soucier de la sécurité de l'autre ?

Bouleversé par ce qui me traversait, je fermai l'eau et attrapai ma serviette pour me sécher. Je ne mis pas longtemps à m'habiller. L'espace de la pièce me semblait s'être rétrécit sur moi. Aussi voulus-je quitter cet endroit au plus vite.

À fleur de peau (M/M - Boy's Love)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !