XIX. je t'aime

1.1K 47 0

Mon grand frère vint me porter, me posant sur mon lit. Il s'agenouilla devant moi et commença à essuyer délicatement le sang imprégnant mes avant-bras, je me mis à pleurer d'un coup.

"Désolé! J'ai pas fait exprès, merde. Pleure pas." il porta son grand pouce à ma joue et éradiqua mes larmes. Il croyait que si j'avais commencé à pleurer, c'était parce qu'il avait trop appuyé sur mes plaies.

"Ce n'est pas ça, Corwin." je peinais à articuler.

"C'est quoi, alors? Dis-moi tout. Tu sais que tu peux tout me dire." non, Corwin. Pas du tout. Je ne pouvais pas te dire que j'ai fait l'amour - et non pas baiser - avec celle que nos parents avaient choisie pour toi. Je ne pouvais pas te dire que je l'avais embrassée il y a quelques semaines de cela alors que je ne savais pas votre vraie relation. Il se releva enfin du sol et vint s'assoir à côté de moi, nous nous retrouvâmes alors tous les deux à fixer mon bureau en bois noir, aucun de nous ne pipant mot. Il toucha mon épaule avec la sienne, m'invitant à reposer ma tête sur celle-ci, ce que je fais immédiatement. Je pleurais alors une fois de plus, mes larmes chaudes tombèrent sur mon pull aux manches retroussées.

"Je.. Je suis amoureuse, Corwin. Ça fait mal."

En entendant ces propos, il me tint la main et la serra fort.

"L'amour, c'est éphémère, princesse. L'amour c'est aussi dur, mais tellement volatile. Ne le consomme pas de cette façon indigne et dégoûtante, consomme le de sorte que tu sois heureuse. Ça peut paraître difficile sur le coup, mais dans moins de deux mois, cette personne, qu'elle soit un 'lui' ou une 'elle' n'aura plus aucune valeur à tes yeux." elle aura toujours une valeur à mes yeux, une place dans mon cœur. Quoiqu'elle me fasse.

"Je ne peux pas, Corwin. Ce n'est pas aussi simple... Je suis amoureuse à vouloir crever pour.. elle. Je suis amoureuse à en devenir complètement égoïste, à vouloir être la seule personne à la faire sourire..." je disais puis mes sanglots reprirent de plus belle. Il poussa un soupir et ne parla plus. "Elle est tout mon monde." je continuai d'une voix faible.

"Es-tu le sien?" il demanda.

"Je.. Je ne pense pas. Non." j'avouai.

"Corwin?" la voix de Hailey se fit entendre. Je ne voulais pas qu'elle rentre, je ne voulais pas qu'elle me voit si vulnérable, si faible, si... tout ça pour elle.

POV: HAILEY

Je cherchais Corwin dans toute la maison, il n'était vraiment nulle part. J'allais lui dire que l'on allait être en retard; on sortait avec Zara. Je me précipitai vers la chambre de Rowan où j'entendis les deux parler. Mon cœur se mit à pulser plus fort quand je fus trop proche de la chambre de la belle brune; sa senteur qui se dégageait de sa chambre m'envoûtait.

"Corwin?" je disais de derrière la porte, avant de l'ouvrir.

Ce que je vis me brisa le cœur; Rowan entrain de pleurer à chaudes larmes. La seule fois où je l'avais vue pleurer c'était quand j'étais assez conne pour la blesser avec mes mots mal choisis. Mais là elle pleurait abondamment. Je m'assis automatiquement par terre et j'étais à la hauteur de ses genoux, je lui pris la main et la sentis frissonner.

"Arrête! Arrête, merde." je l'implorai doucement.

Le téléphone de Corwin se mit à sonner et il me regarda puis je hochai la tête pour lui permettre de répondre. Il se leva et sortit de la chambre et je l'entendis descendre les escaliers.

"Pourquoi?" je lui demandai, puis je regardais son pull mouillé par ses larmes et mon regard se posa sur ses avant-bras: ils étaient complètement détruits, elle se mutilait. "Mon dieu, Rowan. Pourquoi t'as fait ça?"

• AIMER HAILEY DARLINGTON •Where stories live. Discover now