Commande n°2 : Requiscat in pace amicizia (1/3)

80 1 41
                                                  

Commande effectuée par :
FANDOM : Assassin's Creed
Relations présentes : Cesare Borgia x OC et Ezio Auditore x OC
Personnages présents : Cesare Borgia, Marianna Ferreti, Cinzia Lombardi, Alejandro Munoz

__

Rome, avril 1503

Marianna Ferreti déambulait dans les rues étroites de la ville papale. La jeune femme rousse revenait de course dans le quartier Centro. Elle prenait plaisir à marcher au sein des autres habitants même si le climat était plutôt tendu à Rome. Une guerre sans merci entre les assassins et la famille Borgia déchirait la ville sainte de toute part.

Se promener dans les rues sans être accompagné n'était pas vraiment recommandé, surtout pour une dame du rang de Marianna. Cette dernière appartenait à l'une des plus grande famille d'Italie. A cette époque, le pays souffrait d'une division en plusieurs royaumes et autres duché. L'influence de la famille papale s'étendait bien au delà de Rome. Le peuple craignait les Borgia.

Un assassin au nom d'Ezio Auditore avait ouvertement déclaré la guerre à cette famille d'espagnole, en particulier au duc de Valentinois ; Cesare Borgia. Marianna ne savait beaucoup de choses au sujet de cette guerre au vue des infinités avec le prince de Rome.

Elle ne pouvait pas comprendre les motivations des assassins et de ce florentin de vouloir éliminer un homme si ambitieux tel que Cesare ou tel que le pape. Le chevalier de l'ordre de Saint Michel souhaitait seulement unifier le pays qu'était l'Italie. Après tout, il portait le nom du plus grand conquérant de l'histoire.

La jeune femme vêtue d'une robe émeraude en soie soutenait cette vision conquérante de l'Italie. Le temps était à l'unification sous la directive de l'ambition de Cesare. Elle mettait tout son cœur pour le soutenir. Néanmoins, Marianna ignorait tout du Rite Romain auquel appartenait Cesare et qu'il était même leur Grand Maître. Elle connaissait seulement la partie immergée de cette guerre.

A l'orée du pont Saint Ange, elle remarqua une chose dénotant dans le paysage du quartier. Personne semblait le ressentir, elle était la seule. Une odeur de mort et de sang chatouillait son nez, soudainement.

Marianna s'arrêta dans sa marche pour repérer l'origine de cette puanteur. La rousse observa tout autour d'elle afin de trouver le changement dans le décor. Elle se rapprocha alors d'un chariot rempli de paille. Juste à côté, une femme gisait, inconsciente.

Aucuns passants ne semblait voir cette femme souffrante sur les pavés. Marianna ne put s'empêcher de paniquer quant à la vue de l'état du corps de la brune. Cette dernière était gravement blessée. La rousse appela désespérément à l'aide dans la rue, mais personne ne semblait l'entendre, comme si elle n'existait plus. Les habitants ne voulaient pas être mêlés à une histoire peu claire au risque de se faire tuer sauvagement.

Elle prit alors la décision de prendre la femme inconsciente dans ses bras afin de l'emmener en sécurité pour qu'elle puisse se faire soigner. Marianna ignorait tout de cette étrangère qui réclamait des soins. Elle avait une drôle d'impression et voulait la secourir au plus vite, comme le coup du destin.

La noble souleva alors du mieux qu'elle pouvait le corps inerte. Elle arriva à la maintenir droite et à passer son bras gauche autour du cou de la brune pour supporter son poids. Son autre main la tenait par la hanche. Maintenant, Marianna se concentra pour avancer petit à petit dans les rues étroites de Rome. Elle quémanda de l'aide à chaque fois qu'elle croisait un passant sur sa route, en vain.

La rousse se fatiguait très vite à porter le corps de cette femme fort musclé. Elle commençait de plus en plus à paniquer dans la rue et ne voyait aucune issue face à son problème. L'armure de l'étrangère pesait de plus en plus, éreintant chaque muscle de la sauveuse, peu habituée à ce genre de sauvetage.

Commandes : FanfictionsLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant