Chapitre 6 : Un plan parfait

176 11 8


Plume poussa un jappement joyeux quand Lilyn fit irruption dans sa chambre à coucher. Il n'était pas encore l'heure du repas et elle avait environ une heure à tuer avant de passer à la cantine - et surtout, mettre son plan à exécution. Pour tromper son impatience, elle fit quelques pas autour de son lit en vidant ses placards avant de tout ranger à des places différentes, plus machinalement que par réelle nécessité.

De toute manière, si elle prenait l'habitude d'apparaître sous forme elfique, elle serait probablement logée au Refuge. Elle ne tenait pas à entrer dans la garde, ne serait-ce que parce que cela impliquait une double vie pleine de risques, pouvant sans cesse être convoquée à deux endroits différents en même temps. Ou pire, au même endroit ! Le mieux serait encore de trouver comment rendre la potion permanente... Mais était-elle réellement prête à prendre une telle décision ? Lilyn secoua la tête, chassant de son esprit des questions qu'elle ne voulait pas encore se poser.

Son familier la suivit des yeux d'un air implorant, affamé. Il s'était allongé sur son bureau, sa longue queue suspendue par la fenêtre ouverte par lequel un vent froid agitait les feuilles sur lesquelles il s'était couché. Lilyn n'y prêta que peu d'attention, trop obnubilée par la foule d'idées qui lui venaient en tête et se contenta de fourrer ses notes les plus précieuses au fond de son tiroir avant de se mettre à trier ses vêtements. Elle n'en avait pas beaucoup, tous bleus et amples qu'elle portait depuis des années.

Elle essayait parfois de se mettre en valeur, découvrant son cou, ses bras et ses jambes, mais elle n'avait jamais reçu de retour positifs ni de conseils : elle continuait ses tentatives maladroites mais sans grande conviction. La largeur de ses vêtements lui permettraient probablement de les porter tels quels sous son autre forme, mais ils seraient beaucoup plus courts... L'idée était embarrassante mais elle n'avait pas les moyens d'aller acheter n'importe quoi chez Purriry en ce moment. Et la jolie chatte trouverait cela louche...

Confortée dans son idée qu'elle allait devoir attendre avant de réellement pouvoir passer à la suite de son plan, Lilyn poursuivit son rangement en s'enfonçant jusqu'à la taille dans son tiroir à vêtements. Sa main rencontra une surface dure et la seconde suivante, elle extirpait du tas de tissus le livre elfique qu'elle avait emprunté à la bibliothèque. Trop gênée pour y mettre le nez à nouveau, elle s'était arrangée pour le perdre et Ykhar le lui réclamait déjà avec insistance, connaissant sa tendance à garder certains livres pendant des mois sans y prendre garde.

Un peu stressée, la jeune fille se laissa tomber sur le lit et l'ouvrit à la rubrique des prénoms, évitant délibérément les caractéristiques physiques des elfes. Elle se mit à feuilleter les différents patronymes qui s'offraient à elle, rêvant de celui qu'elle allait pouvoir porter. En réalité, elle n'avait pas beaucoup réfléchi ainsi, concentrée sur sa complexe potion. Elle était certaine qu'elle aurait tout le temps d'y penser plus tard, ainsi que se monter de toute pièce un passé crédible. Puis, elle n'aurait plus qu'à trouver le moment idéal pour apparaître aux yeux de tous. D'ailleurs, les prénoms lui semblaient beaucoup trop nombreux et jolis pour se décider maintenant mais elle se décida à les lire, par pure curiosité.

Elle découvrit avec beaucoup d'étonnement que le son « lyn » signifiait ironiquement « lumière » mais aussi « secret » selon des régions plus reculées qui usaient encore des anciens langages elfes. Le mot avait été évolué et comme beaucoup de dialectes copiaient allègrement le langage elfique considéré comme très beau, il était devenu très répandu.

En revanche, elle ne découvrit pas le sens de « li » et en fut un peu déçue, s'étant l'espace d'un instant imaginée posséder un prénom elfique mystérieux. Après tout, il lui avait été donné par les gens de l'orphelinat du Refuge et ils étaient connus pour leur imagination un peu trop débordante quand il s'agissait de nommer les bambins qui atterrissaient parfois chez eux.

Ezarel - L'autre visage de LilynWhere stories live. Discover now