Chapitre VII - Partie 3

8 0 0

Gaerald se tenait devant le portail de la propriété, Lyn à ses côtés. Les hommes de Lord Gardorage se tenaient en retrait. Irau prit les mains de Gaerald entre les siennes et dit :

"Gaerald, quoi qu'il arrive, sois prudent.

- Oui Irau, soupira Gaerald, ne t'inquiète pas."

Alors que la vielle femme allait répondre, un fracas retentit non loin dans la forêt. Les soldats réagirent au quart de tour et bientôt, Lord Gardorage guidait une avant garde aux aguets vers la source du bruit. Soudain, une jeune femme aux cheveux noirs jaillit des fourrés. Son armure bleue et or luisait au soleil. Aussitôt, toutes les lances en présence se pointèrent vers elle. C'est alors qu'Irau et Lord Gardorage s'exclamèrent au même instant : "Eva !"

Aussitôt, les soldats rabaissèrent leurs armes. Personne n'eut le temps de prononcer un mot qu'Eva s'exclamait :

"Je viens de m'échapper de la prison de FJek, préparez-vous, les lanistes approchent !" A peine eut-elle finit sa phrase que neuf soldats en armure rouge et noire débarquèrent. Leur visage couvert d'un terrifiant crâne blanc, une bardiche sanglante en main, ils étaient en position de combat. Ils se ruèrent sur le groupe. L'assaillant de tête balaya l'espace devant lui de sa lame.

La hache de Geldrog se ficha dans son épaule. Un arbre proche commença soudain à bouger pour venir frapper les soldats de Blanc-Crâne. Dorian dégaina son glaive en même temps que les dagues de Morgane. Ils tranchèrent vivement dans la chair ennemie avant de voir avec horreur une marée rouge et noire accourir. Les soldats de Lord Gardorage s'organisèrent alors en un mur compact de boucliers aux couleurs de la maison.

Gaerald, juché sur Lyn, dominait le champ de bataille. Il parvenait aisément à faucher ceux qui approchaient trop près avec sa faux. Des petits Yrd lancés ça et là permettaient de faire chuter les mercenaires trop agiles. Eva avait dégainé sa longue et fine lame courbe et virevoltait au milieu des assaillants. 

Geldrog tailla le visage d'un adversaire en deux avant de décapiter celui qui tentait de le prendre de dos. Irau faisait surgir des murs de branches pour se protéger des attaques brutales et ripostait avec des jets de ronces ou de roches, défigurant ceux qui osaient s'approcher. Gaerald descendit de Lyn, gêné par le manque d'espace et dégaina ses deux épées en se lança à l'assaut des mercenaires. Un bras se détacha sous ses coups puis il esquiva de justesse un coup de taille vertical. Il bondit sur le côté et para un puissant coup d'estoc. Sa lame parvint à trouver une faille dans l'armure adverse et bientôt son opposant agonisait au sol.

Lyn bondissait, mordait et griffait de tous côtés. Sa taille imposante était un avantage non négligeable. Morgane trancha la gorge d'un mercenaire et se saisit prestement de son arme. La bardiche était lourde mais elle parvint à donner un large coup pour déblayer l'espace autour d'elle. Ressaisissant ses dagues, elle bondit sur le fantassin le plus proche et lui brisa le nez d'un coup de talon.

Prenant appui sur ce visage sanglant, elle bondit au dessus de la mêlé et se retrouva par hasard aux côtés de Gaerald. Ce dernier s'en sortait bien, bloquant les assauts adverses d'une épée et répliquant de l'autre. Morgane se faufila entre les jambes d'un assaillant et lui trancha la gorge. Geldrog para de justesse un rapide coup de biais et riposta d'un furieux coup de pied dans l'abdomen exposé de son ennemi. Ce dernier fut projeté contre ses compatriotes qui encerclaient Irau.

Geldrog bondit en avant et entreprit de dégager l'espace autour de son amour d'antan. La chamane marmonna dans sa barbe et un golem de boue surgit du sol pour venir leur porter assistance. Lord Gardorage, entouré de sa garde rapprochée, aboyait des ordres d'un ton enjoué. Et bientôt, ce fut une vague de soldats au bouclier gravé de foudre qui déferla contre les lanistes de Blanc-Crâne. Ils avançaient par à coups, lances en avant. Soudain, un glapissement de Lyn retentit. Sans y réfléchir, Gaerald bondit vers lui et découvrit l'entaille profonde dans la cuisse de son ami.

Chroniques de la Mâ - Partie 1/Les paladins de BhaldërusLisez cette histoire GRATUITEMENT !