III. brooklyn sullivan

1.5K 53 1

« Corwin, c'est quand que je vais avoir ma voiture? » demandai-je à mon frère alors que nous étions tous les deux sur deux des nombreux transats se trouvant du côté droit de la piscine.

Il fit descendre ses lunettes de soleil pour me regarder et me fît une grimace triste.

« Deux jours que tu es ici et tu t'es déjà lassée de sortir avec ton grand frère, incroyable! »

« Mais non, pas du tout. Je ne me suis pas lassée. » à vrai dire, je ne me lasserai jamais de Corwin. J'aurais pu lui dire que ces deux jours que j'ai passé avec lui étaient les plus beaux de ma vie, je voulais lui dire que je détestais la Californie avant et grâce à lui, c'est l'un de mes endroits préférés. Je voulais lui dire que la vue que j'ai depuis le balcon de ma nouvelle chambre me fait revivre. Je voulais lui dire que j'aimais ses quelques amis qu'il m'avait présentés. Je voulais lui dire que la Floride ne me manquait pas du tout. Je voulais lui dire que Marla est la meilleure domestique au monde. Je voulais lui dire que je suis tellement fière de ce qu'il était devenu et surtout je voulais lui dire que je l'aimais. Mais à la place, je me tus.

« Écoutes, les voitures que je veux que tu vois n'arriveront à Los Angeles que dans quelques jours. Elles viennent d'Italie. »

« Pourquoi d'Italie? Attends, laisse-moi deviner, 'tu as un ami qui blablabla' » j'essayai de le mimiquer, à chaque fois que je lui demande quelque chose, il me dit qu'il connaît quelqu'un ou qu'il a 'un ami'.

-'Corwin, j'adore ta maison, c'est l'architecte des parents qui la conçue?'
'Non, j'ai un ami de l'université, il est architecte...'

-'Corwin, j'aime bien les gâteaux que tu viens d'apporter, c'est Marla qui les a préparés?'
'Non, j'ai une amie qui a une chaîne de pâtisseries haute gamme dans tout le pays'

-'Corwin...'

« Ah, dis-moi, t'es jalouse de ma sociabilité? » il rigola et je lui jetai un coussin qui était sur le transat vide à mes côtés.

« Tu veux jouer à ça. Bon, d'accord. » il enleva ses lunettes doucement et les posa sur le gazon bien entretenu du jardin, avant de se lever et en s'approchant de moi tout aussi doucement, quand il fut à ma hauteur, il me prit brusquement dans ses bras et me porta en courant.

J'essayai de me débattre, sachant ce qui allait arriver; j'allais finir dans l'eau. Je cédai après un moment et Corwin me jeta à l'eau avant de se jeter lui-même.

« Tu vois je suis bon joueur! »

Je camouflais mon sourire et fis la tête.

« Tu parles, si tu étais bon joueur, on serait encore entrain de bronzer, secs! »

« C'est toi qui a commencé, d'abord! » il bouda puis je me sortis de l'eau avant de sécher mes cheveux.

« Tu pars déjà? » me demanda-t-il, toujours dans l'eau, essayant de protéger ses yeux du soleil aveuglant.

« Oui, je sors dans pas longtemps. » je regardais la montre inexistante sur mon bras.

« Tu sors? Mais avec qui? »

« Baylor. » je souris.

« Oh, Baaaaylor! J'ai vu que vous vous entendiez bien avant-hier. Bon, si tu as besoin de préservatifs, le deuxième tiroir de ma table de chevet. Have fun. » il me sourit en retour.

« Mais n'importe quoi, tais-toi. » je rougis.

« Je sais qu'il ne te plaît pas de cette façon mais j'ai vu comment il te regardait. Même Sophia m'en a parlé après la soirée. Juste fais attention à toi, si il y a un problème, tu m'appelles, je suis toujours disponible. »

• AIMER HAILEY DARLINGTON •Where stories live. Discover now