23. Je l'aime

71 11 25

Je range mon téléphone dans mon sac et prépare mon sac pour demain. Je me demande comment je vais m'habillé demain. Il faudrait que Peter regrette d'avoir embrasser l'autre fleurs là.

Ma mère entre dans ma chambre et souris.

- Comment c'est passée ta journée ma chérie ?

- Bien merci, et toi ? Dis-je en riant.

- Comme toujours, ennuyeuse. J'ai fais les courses !

- Merci de m'avoir prêtée t'es habits, je l'es est posée dans ton armoire.

- D'accord. Dit-elle.

- Au faite, tu aurais une robe ? Demandais-je.

- Oui, enfin je pense. Pourquoi ? Me questionna t-elle.

Je ne savais pas si je devais oui ou non dire là vérité. Je voulais lui dire que je veux séduire l'homme que j'aime. Mais je fais qu'elle posera des questions sur lui. Alors je ne rentre pas dans les détails.

- Je voudrais juste me faire belle et en plus il fait vraiment chaud ! Répondis-je.

- D'accord et tu veux te faire belle pour qui ?

- Pour moi. Soupirais-je.

- Je crois avoir compris , ria t-elle , ce matin tu va tombée amoureuse de toi !

- Merci.. Chuchotais-je.

- Bon ! Tu viens manger ? Me questionna t-elle.

- Avec ...papa ?

- Non avec le voisin, il à préparée des lasagnes.

- Il est pas partis en lune de miel ?

- Descend mangée avec nous.

Elle me sourit et me fit signe de venir, je la suis sans broncher.

Arrivée devant la table à mangée, je m'assied et nous mangeons en silence. Le moindre son ou la moindre action pourrait être utile pour mon père et utilisé contre nous.

Il se leva de table et dit d'une façon à glacé le sang mais surtout pleine de sois entendu ;

- J'espère que tu n'a pas tué le poulet.

Il partit se lavée les mains dans un silence pendant que j'observe ma mère. Je me lève et lui dis que je reviens.

- Je vais allez où tu sais.

Elle me regarde pétrifier et je partis en marchant vers lui. Je pris une bouteille d'eau avec moi et continue ma route.

_Quelque minute plus tard

J'arrive devant sa tombe entourée de pots et bouquets de fleurs. J'espère que de là où il est, il ne m'en veux pas.

- Je n'ai halais voulue ta mort. Je ne vois pas dans le futur, comment aurais-je pue savoir ? Hurlais-je.

J'arrose les plantes et m'en vais en touchant la tombe de ma main droite. Comment ais-je osée lui crise dessus ? J'attrape mon téléphone et téléphone à ma mère pour qu'elle vienne me cherchée.

Je ne veux pas rentrée seul, en tout cas pas en croyant qu'il m'observe et qu'il se vengera sûrement . Ma mère arrive quelque minutes après sans dire n'importe quel mots.

Je tiens en mains la bouteilles d'eau vide. Je pose la main droite sur mon cœur, comme si je savais que mes pensée ne venais pas que pour ma tête mais aussi pour mon cœur.

Je relève la tête et observe les magasins qui passe. Ainsi que le parc où il avait l'habitude de joué...

Flash Back

- T'es méchante ! C'était MA glace ! Je te boude à vie ! Cria t-il.

- À ouais ? Demandais-je.

- Ouais, t'es plus ma copine. Répondit-il en me fixant.

- Quel dommage , j'avais quelque sous en plus mais bon... Une glace de plus pour quelqu'un qui me boude à vue serais stupide vue qu'il ne l'acceptera pas.

- Je t'aime. Dit-il.

- Tu ne me boude pas à vie,Rick ? Le questionnais-je.

- Règle 1607 du code pénale des enfants : Si tu boude à vie, un cadeau ou une glace peux cassée le boudin. Sourit-il.

- Tu sais c'est quoi un boudin au moins ? Riais-je.

- Oui, c'est toi. Chuchota t-il.

- Pardon?

- Je disais ; elle est où ma futur glace ?

- Avec ton excuse.

- Mais je... Bon, excuse moi. Maintenant elle est où ma glace? ...S'il te plait.

Je lui pris la mains et nous partons en direction du marchant de glace.

Fin du Flash Back.

Une larme s'échappa de ma joue et mes mains devienne moite. Tu me manque Rick...

Une fois arrivée devant l'immeuble. Ma mère et moi descendons de la voiture et nous dirigions vers l'ascenseur silencieusement.

Lorsque les portes s'ouvrit , ma mère partis ouvrir la porte d'entrée et j'y pénètre en la refermant derrière moi , à mon tour.

Je cours en direction de ma chambre et m'y enferme en pleure. Si seulement j'aurais pue prendre ta place Rick...

Je serre le collier qu'il ma offert en sanglot, tu me promis qu'avec ce bijou je ressentirais aucun manque..

Flash Back :

Aujourd'hui c'est mon anniversaire ! Je suis tellement heureuse ! Je joue à la chasse au trésor avec ma famille. Ma mère prépare le gâteaux pendant que mon père pose les décoration dans le salon.

J'ai interdiction d'y entrée et tant donnée que c'est une surprise ! 15 ans sa se fête !

Mon petit frère ma préparée cet chasse au trésor.

- Tu chauffe ! Dit-il.

- Tu insinue quoi par là ? La dernière fois tu ma dis "tu refroidis" et la je reviens à cet endroits tu dis "tu chauffe". Riais-je.

- Euh.. Sa veux dire que tu es tout près ? Sourit-il.

- Alors cherchons par là ! Chuchotais-je malicieusement.

Je me baisse et cherche sous le bureau. Je n'y trouve rien m'y à part des bouts de papier..

- Y'a un cafard ! Là ! À côté de toiiiiiii ! Cria t-il.

- Aaaaaaaaaah ! Hurlais-je.

Je me relève à toute vitesse et me cogna la tête. Je le souvenu qu'il y avait un bureau. Et que j'étais sous ce bureau.

Rick ria de plus belle pendant que je m'approche de lui énervée. Il me regarde et ria. Je me tourne , lui offrant mon dos comme vue et boude.

- Tu boude ..?

Je ne lui répond pas mais je souris car au fond, c'était vraiment drole. Je le sentis dégagé mes cheveux sur le côté avant de posée quelque chose sur mon coup.

Je me vers lui perplexe lorsqu'il remis mes cheveux en place et partis en direction du miroir.

- Comme sa, tu saura que je serais tout le temps avec toi. Peu importe ce qui ce passe , je te protège de tout. Avoue t-il. Je ferrais ton bonheurs.

Je le pris dans mes bras en le remerciant.

Fin du Flash Back.

Quand va tu enfin réagir Rick ? Quand va tu accomplir t'es promesse ?

Fatiguée , je m'endors en cachant le collier dans mon haut protégée de ma main posée sur mon cœur.

Il y à un endroit ou tu ne t'es pas échappée au moins..

...
À Samedi ...

ImpossibleRead this story for FREE!