22. Rembourssement

76 12 27

Nous courrons de plus en plus quand Tim m'attrape la mains et me fis entrée avec les autres dans la salle. Je ris et m'assied à ces côté.

- Hello everyone.. Dit la professeur d'anglais.

Nous commençons le cours avec des exercices de base et quelque une plus complexe au dur est à mesure.

Avec Tim , nous faisons des grimaces qui nous amuse à certains de nos voisin de classe.

Ils s'arrêtent tous sous le regard ahuri de M.Flan. Elle nous fixes puis se tourna vers le tableau pour écrire la correction. Je ris , suivi des autres qui n'en pouvais plus.

- Franchement c'est du Flan , son cours !

Tim ris à sa propre blague fessant allusion au nom de famille de la prof. Un voisin à mes côté , Newt , dit une autre blague ;

- Arrête , M.GLAN va s'énerver. Il sourit en forçant que la modification de son nom.

- En attendant , c'est toi le glan. Répondis une fille devant, tait toi maintenant.

Nous rions tous devant la tête choquée de Newt , face à la première de la classe. Qui s'appelle Fleur , si je m'en souviens bien.

- Bien ! Cria la professeur en colère , je vois que le petit groupe au fond , ne s'intéresse pas au cours. Newt , Tim , Rayan , Cécile , Angela et Noala , vous êtes exclus de cours.

Je sortis sans faire de bruit suivit des autres. Ont s'assied sur le banc attendant que la sonnerie retentis. Newt sortis son téléphone et mis de la musique sur les enceinte de Cécile. Angela resta sur les genoux de Rayan, qui la berce.

Quelques minutes plus tard nous nous retrouvons en directions du prochain cours. Nous marchons longtemps avant d'arrivée devant la salle.

Je m'assis au côté de Tim, Rayan, Cécile, Angela et Newt. Le professeur entre avec son café à la mains, souriant.

- Bien , aujourd'hui nous allons lire un ouvrage ; No et moi. Écrit par : Delphine De Vigan. Dit-il.

Je l'écoute silencieusement. Lorsque il lit le début du résumée , je savais que ce livre n'était pas choisi par hasard.

- « Elle avait l'air si jeune. En même temps il m'avait semblé qu'elle connaissait vraiment la vie , ou plutôt qu'elle connaissait de la vie quelque chose qui lui fessait peur. »

Il ne me regarda pas une seul seconde pendant ce cours. Pourquoi ?

- À votre avis , que signifie ce début de résumée ? Nous questionna t-il.

Tous levèrent le doigt. Je lève le doigt à mon tour. À mon plus grand désespoir ce fut Fleur qui fut interroger, qu'elle peste ! Il lui sourit en plus !

Fleur souris de plus belle et parla.

- Gniagniagnia.. Chuchotais-je , pétasse.

Mes amies ris et se tu de suite quand le professeur les regarde.

C'est seulement que les minutes plus tard que la sonnerie retentit à mon désespoir de devoir le quitté des yeux.

Nous quittons tous la classe en direction des bancs étant donnée que la professeur d'Allemand n'es pas la.

C'est seulement quand je me rappel des vingts euros que je devais remboursée à Peter que je me lève prétextant une excuse bidon.

- Je vais au toilette , à plus.

Je marche jusqu'au toilette puis continue ma foute vers la salle de cours où j'étais. Je l'ouvris sans toquée et vis Fleur entrain de parler avec Peter.

Elle tourna sa tête brusquement avant de me sourire. Je la fixe d'un regard noir l'imaginent morte à mes pieds.

- Oui ? Demanda Peter.

- Je.. Euh... Au revoir. Repondis-je en partant.

Je m'avance vers mes amies puis nous rions ensemble. Je lui rendrais sa monnaie une autre fois.

Que fessait Fleur à ces côtés ? Je n'y pense plus vraiment et me mis à boire une gorgée d'eau.

_Quelque heures plus tard

Les cours étaient d'une ennuie extrême. Heureusement Newt et Rayan fessait les fous en cours, sa mettait de l'animation !

Je me dirige vers la salle des profs , la boule au ventre. J'y pénétra mais ne le vis pas donc je partis en direction de chez moi quand Max , un ami de Tim me proposa de me raccompagné.

Je le suis , arrivant à quelque pas de la voiture je me stoppa sur deux personnes s'embrassant. Cela me dégoûte à un point que je n'osa plus les observée , comme si le destin me l'avait ordonner.

Peter était entrain d'embrasser la mère de Fleur... Une t'es belle femme dans son genre mais assez âgée. Je monte au côté de Max , la gorge noué.

- Ça va ? Me questionna t-il.

- Hum... Oui.. Chuchotais-je.

- T'es sûre ? Demanda t-il.

- Oui ! Ont peux y allez ou..?

- Ou..? Ria t-il.

- Max...

- Ok, mais à une condition ! Dit-il.

- Laquelle ?

- Je veux ton numéros de téléphone. Sourit-il.

- Euh... D'accord.

- En route alors !

Je pris son téléphone et écrit mon numéros puis écrit le siens sur le miens. Une fois arrivée chez moi je sortis de la voiture en le remerciant puis pris l'ascenseur priant tout les dieux pour que mon père sois absent.

L'attitude que ma mère a eu avec moi était vraiment étrange... J'avais limite l'impression qu'elle comprenait enfin que mon père mentait.

Depuis quelque année elle m'avait ignorée croyant que j'était la cause pour Rick. Je n'avais toujours pas compris pourquoi mon père m'avais choisi moi, j'était si jeune...

En ouvrant la porte , le silence régna comme à son habitude. Je pris un pyjama de l'armoire de ma mère et me change.

Je pris l'initiative de lui envoyée un message pour combler ce blanc.

" De : Moi
À : Max

- T'es arrivé chez toi ? Encore merci de m'avoir ramené chez moi.. "

" De : Max
À : Moi

- Oui , j'y suis justement. De rien , au moins j'ai ton adresse ! "

" De : Moi
À : Max

- Ne t'incruste pas chez moi quand tu veux , hein ! "

" De : Max
À : Moi

- Ont verra "Nao' est là", original ce nom de contact. "

" De : Moi
À : Max

- Normal. JE suis original. "

" De : Max
À : Moi

- T'es sûre ? "

" De : Moi
À : Max

- Et comment ! Impressionné ? "

" De : Max
À : Moi

- Hum... Non , pas tellement. "

" De : Moi
À : Max

- Je suis vexé Maxou . Je te laisse mes parents son la ! "

" De : Max
À : Moi

- Argh , je déteste ce surnom ! À demain Nono' "

Je ria devant ce surnom nunuche puis va rejoindre le son qui provenais de la porte.

....

À mercredi..

ImpossibleRead this story for FREE!