Chapitre VII - Partie 2

5 0 0

25 Septembre 2177

Lorsque Dorian quitta son lit, le soleil était déjà bien haut dans le ciel. Irau l'avait installé au plus haut de la bâtisse, dans une petite tourelle ronde, ce qui convenait parfaitement au chasseur. Il découvrir avec bonheur tout son équipement posé sur un coffre ouvragé, plié lavé et réparé. On lui avait fait enfilé une chemise de nuit en laine. Il mit des vêtements et enfila son plastron de cuir par dessus. Il rangea sa dague et son glaive a sa ceinture et enfila ses bottes de cuir. Il s'observa ensuite dans le miroir pour réajuster l'ensemble. Une fois satisfait, il descendit les marches. Plus il se rapprochait du rez-de-chaussée plus les éclats de voix qui lui provenaient étaient vifs et enjoués.

Dorian trouva rapidement la salle à manger du Lord où étaient réunis Morgane, Irau, Geldrog, Gaerald et Lyn. Lorsqu'ils le virent entrer, il bondirent vers lui pour le saluer. Il s'installa à table et laissa Irau lui expliquer la situation et lui présenter Lord Gardorage. Ce dernier semblait dépassé par l'assurance de la chamane. Soudain, un serviteur essoufflé pénétra dans la pièce :

"Milord, Milord je...
- Ils peuvent entendre Nikolas.
- D'accord, répondit timidement l'espion, les attaques de Vrâgs se multiplient autour du lac Kaher. Port-Logias a décrété l'état de siège tant les plaines alentours grouillent de nids. Le sud semble épargné pour le moment mais quelques attaques isolées ont déjà eu lieu au Konshan.
- Merci Nikolas, tu peux disposer."

Lorsque son serviteur eut quitté la pièce, Lord Gardorage s'effondra dans son fauteuil, l'air tourmenté :

"Cela m'inquiète... Cela fait plusieurs siècles que les Vrâgs n'ont pas niché sur Høst même. Il doit se passer quelque chose ...
- En effet, répondit Irau du tac au tac, pourtant ce n'est pas une espèce vivante classique, la magie rémanente des temps anciens est normalement trop faible pour les maintenir à ce nombre... Il semble clair qu'un nécromancien les aide, mais dans quel but ? Il faudrait une force incommensurable pour survivre avec tout ça qui draine votre énergie vitale... C'est incompréhensible.
- Il se peut que quelque chose nous échappe, dit Gaerald, cela me semble impossible qu'un mage, quel qu'il soit, soit aussi puissant.
- Tu as raison Gaerald, reprit Irau, mais mon hypothèse n'est pas improbable.
- En êtes vous sûre ?!
- ... Sieur Gardorage, pouvez-vous nous laisser seul quelques minutes ?
- Hum... D'accord, mais ne trainez pas.
- Merci Milord, patienta Irau, Gaerald, ce que je vais dire provient de manuscrits interdits, que Theobran a fait mettre sous clé au plus profond des cryptes des monts Erg. Vous devez promettre de ne rien révéler de leur contenu à quiconque, sauf en cas d'extrême nécessité. Mon rôle dans la communauté des nains m'y autorise l'accès, mais il restent prohibés par beaucoup. Il se peut que ces textes soient faux mais si Theobran les a fait enfermer, il y a bien une raison.
- Je le jure, susurrèrent-ils en choeur.
- Certains récits anciens parlent d'une entité profondément mauvaise qui n'aurait pour seul but que la destruction d'Høst. Ces textes retranscrivent une haine envers tout et une violence inouïe.
- Qui à écrit cela Irau, demanda Morgane, il se peut très bien que ce soient d'anciens textes de propagande écrit par les ennemis de Vär-Gul d'il y a bien longtemps.
-Non Morgane, répondit la chamane, ces textes ont été gravés à mains nues dans la roche par les Paladins de Bahldërus.
- Les Paladins de quoi ?
- De Bahldërus. Cette histoire n'es plus enseignée à Kaher-Logias Gaerald ?
- Non Irau, du moins on ne m'en a jamais parlé.
- Il va falloir faire court alors, réfléchir Irau, il y a bien longtemps, vers 5 000 avant Theobran, Kaher-Logias était une montagne entourée de plaines verdoyantes. Le nord de celles-ci formait un seul et immense royaume contrôlé par un dénommé Deldogan. Un démoniste drogué du nom d'Octe-Darl enrola de jeunes prétentieux pour leur apprendre la nécromancie et déclarer la guerre à Deldogan, sans raison apparente. Ils attirèrent l'armée adverse dans un piège géant dessiné sur la plaine. Deldogan et des soldats furent réduits à néant et la plaine fut inondée. Mais Vär-Gul envoya un spectre pour détourner sept de ces jeunes nécromanciens de la voie du mal. Il leur transmis la sagesse et le sens de la justice. Ils naviguèrent ensuite loin vers le sud-ouest et fondèrent sur l'île de Bahldërus une communauté dédié au culte de Vär-Gul, à l'étude du monde et a la formation des plus jeunes. Mais après quelques décennies, ils furent massacrés par une force mystérieuse et violente en quelques heures. Seul l'un des sept put survivre assez longtemps pour graver ces textes que nous avons retrouvés. Vêlnard a utilisé ses dernières forces pour graver huit récits dans la roche, à mains nues."

Alors qu'Irau terminait son récit, Dorian se figea, l'air terrifié. Morgane et Gaerald tentaient d'engranger un maximum d'informations et Geldrog, connaissant surement déjà l'histoire, se laissait aller dans son fauteuil. Le feu crépita un bref instant et Dorian prit la parole d'une voix tremblotante :

"Comment as-tu dis qu'il s'appelait Irau ?

- Vêlnard, hésita-t-elle, mais tu te sens bien Dorian ?

- Très bien mais... Vêlnard est censé être décédé non ?

- En effet... Que se passe-t-il Dorian ?!

- J'ai parlé à Vêlnard hier.

- Ne dis pas de bêtises, dit Irau dans un rire nerveux, il est mort depuis plus de sept mille ans.

- Je ne rigole pas... Il a pu tracer Le Signe et parler au nom du Créateur sans souci."

Le silence tomba sur le groupe comme un linceul. L'atmosphère se glaça et personne n'osa plus rien dire. C'est ce moment que choisi Lord Gardorage pour rentrer dans la pièce :

"Vous avez finit Dame Irau, je suis quand même chez moi !
- Oui, se reprit-elle, oui."

Irau demanda au maître des lieux de préparer le départ de Gaerald pendant qu'ils iraient tous dans les Jardins pour discuter d'une "nouvelle importante". Le bonhomme jovial à l'air altier engoncé dans son uniforme soupira et accepta, un léger sourire aux lèvres. Bien que son sens de l'honneur l'obligeait à rester autoritaire face aux soldats, il pouvait bien laisser ressortir ses vices quand il le souhaitait. Il rigola dans sa barbe et alluma une pipe de chêne.

 Dorian, Gaerald, Morgane et Geldrog suivirent Irau. Ils trouvèrent rapidement un kiosque ouvragé au milieu d'un massif de campanules.

"Dorian, dit Irau l'air grave, raconte nous exactement ce qu'il s'est passé pendant ton absence." Alors le chasseur conta son épreuve, en essayant de n'ommetre aucun détail. Lorsqu'il eut finit, Irau, le visage encore plus blême qu'auparavant, demanda :

"Qu'a-t-il fait une fois que tu l'as vaincu ?
- Il s'est transformé en un être blanc et or et s'est envolé dans le ciel à toute vitesse." Irau jeta un oeil inquiet à Geldrog et posa son menton entre ses mains :

"Cela fait trop... la prophétie de Kjafar qui colle trop bien, Vêlnard qui renaît et qui te teste avant d'exacerber tes sens et de nous donner un indice sur notre but... Gaerald, Morgane, j'imagine que vous connaissez la Prophétie Guerrière ? Elle n'est plus enseignée depuis Theobran mais elle reste populaire auprès de certains.
- Lorsque les élus seront éprouvés, récita Morgane, que le mal sera à son apogée ; la lumière apportera les héros effrayés par la guerre, pour lutter face à la colère et reformer l'Étoile Céleste.
- C'est cela Morgane. Comprenez vous le sens que ce texte a pour nous ?
- Je ne pense pas qu'ils comprennent Irau, dit Geldrog, vas y. J'ai beau ne pas te croire, c'est vrai que la situation est troublante.
- Si l'on mets ce texte en relation avec ceux de la même époque on comprend vite que "la colère" désigne cette entité violente et meurtrière qui se nourrit de sang. D'après ce que dis Lord Gardorage, les tensions montent partout autour d'Høst et des affrontements se dessinent. Donc la prophétie annonce, comme les mémoires de Kjafar, que six élus vont être testés pendant que la violence et la haine monteront en puissance partout autour d'Høst pour finir par un affrontement dantesque pour réformer une Étoile Céleste.
- Et qu'est ce que cela signifie exactement Irau, demanda Gaerald ?
- Cela signifie que j'ai trois mauvaises nouvelles. Personne ne sait ce qu'est l'Étoile Céleste, les élus souffriront beaucoup pendant les épreuves et en découvrant talismans, pouvoirs et légendes.
- Et la troisième ?
- Il y a de forte chance que nous soyons les élus. Et donc nous devrons lutter contre une entité meurtrière quasi divine et nous découvrirons des pouvoirs et des vérités douloureuses... Sans perdre de temps pour éviter qu'Høst ne soit détruit. Il y a des chances pour que la prophétie se trompe. Mais je vous avouerai que je n'ai jamais vu de signe aussi clairs pour éclairer une vision. Et je sens au fond de moi que c'est vrai, même si cela me fait mal."

Chroniques de la Mâ - Partie 1/Les paladins de BhaldërusLisez cette histoire GRATUITEMENT !