05| Cries

1.9K 245 170


❝Mes yeux larmoyants et mon coeur meurtri forment un chef-d'oeuvre exquis ❞ ㅡ Park Jimin

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

❝Mes yeux larmoyants et mon coeur meurtri forment un chef-d'oeuvre exquis ❞ ㅡ Park Jimin

[05]

J'ouvre subitement les yeux en grognant faiblement suite à de malheureux bruits incessants qui troublent mon sommeil. Je balaye la pièce des mes petits yeux fatigués avant de constater que je suis dans mon propre lit, je bouge légèrement mais m'arrête lorsque je sens une douleur se propager le long de mon corps. Je gémis légèrement avant de toucher mon front qui lui est couvert d'un tissu mouillé, j'enlève ce dernier puis me lève pour quitter mon matelas chaud.

Je me tiens au mur pendant quelques instants avant de sortir de ma chambre prenant ensuite le chemin du salon, je m'arrête en entendant les voix des garçons. Je m'adosse au mur, mon dos glisse instinctivement et je finis assis sur les marches des escaliers en bois.

"Il nous ralenti et on doit faire notre come-back dans peu de temps", dit namjoon.

Namjoon, le leader parfait.

"Cette vache putain, je vais lui en toucher deux mots", j'entends Yoongi dire d'une voix énervée.

Je me lève rapidement de la dernière marche et entre dans le salon où je vois Yoongi debout.

"Bon le gros tu tombes bien, on veut te parler!" lance Jungkook.

Je grade le silence alors que Yoongi regagne sa place et se racle la gorge avant que Hoseok ne se décide de prendre la parole.

"Je ne vais pas tourner autour du pot Jimin, tu nous ralenti pour le come-back, on t'a laissé du temps pour t'améliorer mais rien, tu ne fais pas d'efforts, tu deviens un putain de fardeau pour nous!" me dit le brun d'un ton sérieux.

Hoseok, l'ami rêvé de tous.

"Non il ne devient pas un fardeau", Yoongi marque une pause avant de continuer, "Il l'est déjà et l'a toujours été. On était bien sans toi et on allait débuter à six puis tu es arrivé de nulle part avec tes airs idiots, on t'a tout de même accepté mais voilà que tu fous la merde".

Yoongi, l'ami qui reste sincère avec toi quoiqu'il arrive.

"Attends non Yoongi Hyung, il ne fout pas la merde, il est la merde", lance Jungkook avant d'éclater de rire suivi des autres.

Jungkook, l'ami qui sait remonter le moral quand il le faut.

"Ferme ta putain de gueule Jungkook, non! Fermez-la tous! Vous ne vous rendez pas compte à quel point vous me blessez? Merde regardez-moi, en l'espace de deux mois vous m'avez détruit et pourtant je ne vous ai rien fait de mal", je crie d'une voix enrouée.

"Eh la pédale, tu vas détendre tes couilles d'accord? Parce que sinon tu vas le regretter p'tite merde , me menace Taehyung.

Taehyung, l'ami qui te comprend quand tu vas mal.

"Pourquoi tu remets tout sur notre dos Jimin? Toujours là à te plaindre alors que c'est entièrement de ta faute, assume un peu. Tu es gros, moche, tu as une voix de merde et tu as un comportement désagréable avec nous, comportement qui nous blesse, tout cela vient de ta propre personne et tu trouve quand même le moyen de venir nous crier dessus et nous dire qu'on t'as soi-disant détruit en te blessant alors qu'on ne fait que te dire la vérité. Tu es vraiment un gamin mais il est temp que tu grandisse un peu et que tu assume tes actes", me dit Seokjin, les sourcils froncés.

Seokjin, l'ami qui trouve toujours les mots parfaits pour te toucher.

Je hoche la tête ravalant amèrement mes larmes et m'en vais sans dire un mot, je me dirige vers ma chambre, cette pièce où je passe l'intégralité de mon temps depuis un moment. Je me jette sur mon lit enfouissant ma tête dans mon oreiller alors que des gouttes salées font leur chemin sur mes joues grasses et je renifle bruyamment pendant ce qui semble être des heures avant de m'arrêter en entendant des bruits de pas à l'étage, j'essuie de manière brutale et rapidement mes larmes avec le revers des manches de mon sweat. La poignée de ma porte tourne et la poste s'ouvre laissant apparaitre à ma grande surprise Jin portant quelques affaires dans ses mains. Je cherche à me relever en le voyant malgré mon mal de tête persistant mais le brun m'arrête dans mon élan.

"Reste allongé", il m'ordonne avant de poser ses affaires sur ma table de chevet et de rabattre la couette sur mon corps posant ensuite une serviette mouillée sur mon front chaud, "Tu as un peu de fièvre mais moins que hier, contrairement à ton corps qui est toujours froid, on a pas appelé de médecin puisqu'on a jugé que ça n'en valait pas la peine, tu as seulement à te reposer pendant quelques heures et ça ira mieux", me dit le grand d'un ton toujours froid.

Les larmes me remontent aux yeux en entendant ses mots, ses gestes sont doux mais ses paroles me transpercent le coeur.

"Je n'en vaux pas la peine c'est ça ?" je demande rigolant amèrement, "Je suppose que vous avez raison, je suis qu'une petite merde qui fout le bordel, et tu sais quoi ? Je suis profondément désolée pour ce que j'ai dis plutôt, vous ne cherchiez qu'à me dire la vérité et à m'aider comme les bons vieux amis que vous êtes", je continue un sourire douloureux suspendu aux lèvres.

Jin m'écoute et son expression s'adoucit légèrement en entendant mon discours, il ouvre la bouche pour parler mais je ne lui laisse pas le temps et reprends la parole.

"Hyung, j'aimerais dormir un peu, tu veux bien fermer la porte en partant s'il te plait ?" je lui dis doucement.

Jin hoche la tête sans rétorquer avant de se diriger vers la porte, il se tourne en direction de ma personne, nos yeux se rencontrent et il me regarde longuement avant de souffler et de quitter ma chambre fermant la porte. Je ferme mes yeux empêchant mes larmes tant tenues de couler mais en vain puisque mes joues sont de nouveau mouillées la seconde qui suit, mon coeur se serre douloureusement alors que je repense à la conversation entretenue plutôt avec les garçons, ça me fait mal, tellement mal.

Je me relève doucement et je cherche mon téléphone du regard. Ce dernier est posé sur ma table de chevet à côté d'une boite de medicament ainsi que mon réveil indiquant quatorze heures. J'attrape l'appareil tactile et le déverrouille avant de chercher un contact et de l'appeler, la personne décroche après quelques bip sonores.

"Ah Jimin! Comment vas-tu mon garçon ? Tu te sens mieux ?" Me demande la voix masculine à l'autre bout du fil.

"Je... Je vais bien, je voulais vous parler de quelque chose qui me trotte l'esprit depuis quelques temps", je réponds et l'homme me dit de développer mes pensées.

"Je veux quitter le groupe Si-hyuk PD Nim", je lui dis après de longues minutes de silence.

"..."


ㅣㅣㅣㅣㅣㅣㅣ

«- Entendez-vous cette douce mélodie ?

Quelle mélodie Mr. Park?

– Celle de mes plaintes et pleurs de douleur. »


N O T E

Bonjour, je poste ce cinquième chapitre après une très longue pause dont je m'en excuse sincèrement puisqu'elle n'était pas vraiment prévu. J'espère que ce chapitre vous a plu, il n'est pas super comme les derniers d'ailleurs pour pas changer tiens! Si vous voyez donc des fautes, veuillez me les signaler. J'aimerai beaucoup avoir quelques-uns de vos retours, commentaires constructifs, ça me ferait énormément plaisir et ça m'aiderait aussi pour la suite (:

Merci encore une fois pour tout vos précieux vues, votes et commentaires ♡

complex | yoonminLisez cette histoire GRATUITEMENT !