New York fin du XXIe siècle

118 26 39


Le même schéma pitoyable s'est réalisé partout sur la planète. L'Amérique du Nord n'y a pas échappé et la ville de New York s'est, elle aussi, scindée en deux.

Manhattan abrite l'élite de la société dans des quartiers ultra chics, comme l'Upper East Side, et a, au fil du temps, concentré toutes ses richesses en son sein. Les finances, les nouvelles technologies et les énergies sont contrôlées par des hommes tous puissants. La majorité des habitants de cet arrondissement riche n'a pas conscience de la misère qui existe à l'extérieur. Elle est là grâce à ses acquis familiaux, le travail n'y étant pas pour grand-chose. Pour elle, la société reste la même finalement, juste avec un peu plus de confort, un peu plus de richesses, un peu plus de droits. Un peu plus de tout qui fait pourtant défaut à d'autres. Mais enfermés dans sa tour de verre, il est facile de rester aveugle à la misère du monde.

La milice qui sévit ici est particulièrement pervertie et violente. Elle couvre les crimes commis, fournit drogues ou prostituées et se salit les mains quand il y a besoin. Elle n'est guidée que par l'argent et tant qu'on la paye grassement, elle continue, sans relâche à menacer, massacrer ou violenter.

Les plus pauvres sont rassemblés dans le Queens et Brooklyn, devenus de véritables ghettos, gris, pollués et privés de verdure. Le Queens survit grâce à une usine de composants électroniques destinés à l'import export, les nouvelles technologies et communications ayant explosés mais étant si chères qu'elles ne sont réservées qu'aux plus riches. Brooklyn vit grâce à ses élevages et ses abattoirs, mais ne voit jamais la couleur de ce qu'elle produit, la viande étant devenu un produit de luxe, réservé également à ceux qui peuvent se l'offrir. Les habitants de ces deux arrondissements survivent grâce à leurs emplois dans ces secteurs et aux petites magouilles auxquelles ils se livrent régulièrement.

Le Bronx et Staten Island, les deux derniers arrondissements de New York, ont, quant à eux, été presque entièrement rasés. Seul un quartier du Bronx, proche de Manhattan, a été épargné et regroupe les maisons closes dans lesquelles les hommes puissants de la ville vont se divertir et prendre du bon temps.

C'est dans cet univers, gouverné par la laideur humaine, qu'une poignée de personnes va tout mettre en œuvre pour se battre et tenter de se sortir de la misère dans laquelle elle est coincée depuis des décennies.

Au risque d'y laisser la vie.

Au risque d'y laisser la vie

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

***

C'est dans ce monde, et dans cette ville, que vont évoluer les personnages.

Souhaitons leur bon courage...

Merci de passer un peu de temps avec eux.

N'hésitez pas à venir sur le # de la fiction

#LeChantFic

🧡🧡🧡🧡

Séverine

Merci àAlNyGreen et Khalie69 pour leurs soutien et conseils.

Le chant des oiseauxLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant