Chapitre 32 :

30 1 3

Je me suis réveillée. J'étais allongé sur un lit. Je me suis assise. Je vis mes amis.

- Belinda : Salut Lola !

- Noé : Bien dormie la belle au bois dormant ?

- Lola : Salut !

Belinda et Noé étaient à côté de moi, mais Alexandre, lui, était au fond de la pièce.

- Lola : Que m'est-il arrivée ? La seule chose dont je me souviens, s'est que j'étais paralysé au sol.

- Belinda et Noé : ...

- Lola : Qu'est-ce qu'il y a ?

Alexandre prit la parole, en me criant dessus :

- Alexandre : Tu veux que je te dise ce qu'il s'est passé ? Je t'ai vu tombé, juste sous mes yeux ! Tu ne répondais plus ! Tu m'as fait une frayeur ! Pourquoi tu ne m'as rien dit ? Je ne t'ai rien demandé et j'ai attendu que tu viennes !

Noé et Belinda sont surpris de ce que vient de dire Alexandre ; Et moi aussi ! Comment ça il a « attendu » ?

- Noé : Que veux-tu dire par là ?

- Alexandre : Je l'ai vu ! Un matin, je me suis levée très tôt car je n'arrivais pas à dormir. J'ai donc décidé d'aller à la guilde. Il était 3h du matin. J'ai vu Lola en train de travail. J'ai compris immédiatement que tu nous mentais !

- Lola : C'est pour ça que chaque matin tu n'avais pas l'air bien ?

- Alexandre : Mais bon sang ! Je pensais que tu me faisais confiance ! Alors j'ai attendu et attendu ! Mais tu n'es pas venu te confier !

- Lola : Pardon...

- Alexandre : J'ai vraiment eu peur.

Plus personne ne parle. Belinda essaie de changer de sujet :

- Belinda : Bon sinon, comment vas-tu ?

- Lola : Ça va. Mais dites-moi, si vous êtes là, qui surveille les entraînements ?

- Noé : En fait Lola, nous sommes samedi.

- Lola : Quoi ? Tu veux dire que j'ai dormi pendant 2 jours ?

- Belinda : Oui. Il est 17h. Etant donné que l'attaque est pour demain, nous nous sommes dit qu'il valait mieux qu'on ne les entraîne pas toute la journée d'aujourd'hui.

- Noé : On les a donc laissé se reposer à partir de 12h30.

- Lola : D'accord. Et comment ont-ils évolué ? Est-ce que le niveau que j'avais prévu a été atteint.

- Noé : Oui, grâce à Alexandre.

On se tourne tous vers lui et il se sent gêné.

- Belinda : Il a pris ta place et nous a dirigé.

- Lola : Merci Alexandre !

- Alexandre : Ce n'était pas très dur, la nuit où je suis venue t'aider, tu m'avais expliqué tout ce que tu comptais faire.

- Lola : Tu avais tout retenue ? Mais je t'ai parlé de tant de chose.

- Alexandre : Si tu me dis quelque chose, même si c'est un roman, je me souviendrais de chaque mot.

Il m'a dit ça tellement naturellement que j'en rougis. Je vois bien qu'au début il ne comprend pas ma réaction, mais après, il commence lui aussi à rougir. Je pense qu'il vient de se rendre compte de ce qu'il vient de me dire !

Lola - TOME 1 - Ma vie, bouleversée à jamaisLisez cette histoire GRATUITEMENT !