4. Les Règles n°

106 18 9


- Je t'en prie assied toi, me sourit-il chaleureusement. Bon je pense que maintenant que nous allons cohabiter ensemble nous devons établir des règles et nous tutoyer. Tu ne crois pas ?

- O..Oui.. M.Walton.. Répondis-je

- Appelle moi par mon prénom, Peter. Et toi ça sera...? Demanda t-il.

- Naola. Riais-je, vous le saviez déjà !

- Vous ? Je crois que tu as confondu "vous" et "tu". Non ? Me questionne t-il.

- Oh.. Ou..oui par..pardon. Bégayais-je

- Bien. Le seul problème c'est que je n'ai pas de chambre d'ami, ce qui fait que je ne pourrais pas dormir dans mon lit. Dit-il, tu dormira dans ma chambre et moi dans le salon !

- Non non non ! Laissez moi dormir sur le canapé, dis-je assurée.

- Non. Bien voici les règles :
Règles numéro une : Ne jamais se montrer en public ensemble. Les relations profs élèves sont très mal vue et je pourrais perdre mon poste !
Règles numéro deux : Ne pas parler de ta venu chez moi, tu habites toujours chez tes parents pour tes amies.
Règles numéro trois : En cas de problème , toujours me téléphoner.

En disant ceci il prend mon téléphone et y inscrit son numéro de téléphone sous le nom de "Peter Pan ".

Règles numéros quatre : tu sortira que si je te l'autorise.
Règles numéros cinq : Pas de mensonge.

Et pour le reste des règles on verra plus tard.

Je me contente de hocher la tête puis il m'emmène dans sa chambre avant de partir car il a quelque chose "d'important" à faire. J'ai eu le temps de tout bien inspecter.

Je prends des habits de rechange et des sous-vêtements puis je vais me doucher silencieusement.
Lorsque l'eau tiède coule sur moi je me rappelle ce qui c'est passée et franchement, c'est du n'importe quoi ma vie n'a aucun sens !

Je suis amoureuse d'un homme tellement différent de moi ! Je suis en terminal L, j'ai 17 ans ! Il est plus âgée que moi...

Je me fait battre depuis tellement longtemps que je parie que même fœtus il me battait.
On sonne à la porte, je pars l'ouvrir en croyant qu'il y a ma mère derrière. Et au contraire, je vois cette homme, celui que j'aime tenant mon sac oublié...
Tout ça grâce à un sac. Où plutôt grâce à la panique ?

ImpossibleRead this story for FREE!