Chapter eleven

877 47 6
                                    




  Je décide de me changer avant de partir au cinéma, je n'ai pas l'occasion de sortir souvent. j'opte pour une robe fleuris bohème ainsi qu'une paire de bottines en daim. Une trentaine de minutes avant le rendez-vous je prends la route vers le cinéma, l'arrêt de bus est à quelques mètres de chez moi et passe par le centre de la ville. Je prends le bus et apperçois au loin les néons rouges du cinéma. Malgré la foule j'arrive à distinguer Stuart qui est déjà la, il a lui aussi changé de tenue, il a mit de côté son uniforme de gardien de prison pour un simple jean un peu délavé avec un t-shirt et un blouson en cuir.

Tu es une fille ponctuelle! Dit-il en me voyant sortir du bus. Il regarde sa montre et constate que je suis en avance de dix minutes.

PDV Léonardo

Je mange mon repas du soir seul dans ma cellule ne cessant d'imaginer Marie en compagnie de Stuart. C'est le genre de mecs qui fait tomber toutes les femmes à ses pieds. En même temps, pourquoi Marie ne préférais pas un homme de justice plutôt qu'un mec comme moi...

PDV Marie

Je déteste arriver en retard! Dis-je.

Bon, une promesse est une promesse quel film veux tu voir ? Dit-il. Je regarde tous les films proposés. Un film romantique? Trop risqué; Un film d'horreur? C'est même pas la peine... Je porte mon dévolu sur le film d'action en tête d'affiche. Nous nous avançons vers le guichet, Stuart sort son porte monnaie de la poche de sa veste.

Je paye ma place. Dis-je en sortant un billet de mon sac et en le donnant à la demoiselle du guichet.

J'ai incité pour que tu viennes, c'est pas pour te faire payer! Dit-il. De toutes façons je ne lui laissa pas le choix, je paye ma place et nous entrons dans la salle. Il insiste quand même pour payer les boissons et la nourriture. La salle était pas très remplie, le film ne doit pas être si génial que ça... Nous nous installons dans les fauteuils rouges et le film commença. C'est l'histoire d'une attaque d'aliens venant d'une planète lointaine qui décide de tuer tous les humains de la terre. Bref, c'est pas vraiment le genre de films que j'aime regarder d'habitude. Stuart tente quelques approches, le bras derrière mon cou, sa main sur la mienne, mais je les esquivent toutes. Le film se termine au bout d'une heure et demi, nous sortons de la salle rapidement.

C'était pas mal, tu as de bons goûts cinématographique. Dit-il.

Oui je sais on me le dit souvent. Dis-je ironiquement.

Ça te dirais de se faire un restaurant, il y en a un à quelques rues d'ici. Je suis un peu gênée, j'ai promis à Léonardo que ce n'était qu'un cinéma...

Je suis désolé, il est tard je vais rentrer... Dis-je d'un air gêné.

Il est à peine 22h, tu n'as plus 16 ans tu peux rentrer un peu plus tard. Dit-il en rigolant.

Non désolé, je n'ai pas faim en plus... Dis-je, un malaise commence à s'installer entre nous, je ne voulais pas accepter son offre mais j'avais l'impression de passer pour une gamine devant lui.

Juste un verre alors? Lance t'il. J'hésite un peu...

Bon, juste un verre. Dis-je.  Cela n'engage à rien de toutes façons.

Je connais un petit bar sympa à quelques pas d'ici. Nous entrons dans un bistrot assez convivial. Stuart connaissait le patron et pas mal de fidèles. Nous prenons place à une table et le serveur me donna la carte des cocktails. L'atmosphère de celui-ci ne me mets pas à l'aise, je n'ai pas l'habitude de sortir... Depuis que mon père est malade je passe toutes mes soirées chez moi, souvent à m'occuper de mes frères et sœurs. Beaucoup de mes anciens amis de fac mon tournés le dos depuis la maladie de mon père et les problèmes d'argent que cela à engendrés...

Danger PublicLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant