Prologue

62 10 6

C'est compliqué de rentrer dans la peau d'un personnage, sommes-nous d'accord ? Et bien je pense qu'au bout d'un certain temps nous devenons le personnage, ce qu'il aime on l'aime, ce qu'il déteste on le déteste pareillement. Passer d'une paysanne qui finalement est en filature dans la cambrousse ou encore de feindre être une duchesse tellement friquée qu'aucun duc ne peut soupçonner d'empoisonnement, c'est tout un art. J'ai appris cet art durant mes 18 premières années de vie. Je peux vous dire que ce que j'ai vu est à glacer le sang de n'importe quel amateur de film d'horreur.

Je ne vais pas vous raconter mon passé en détails, sinon la bombe que je dois désamorcer à Chicago aura le temps d'exploser et de mettre en ruine sa magnifique ville. Non, je vais vite résumer ma vie antérieure.

Lee, née le 12 Juin 1993, mon père s'est fait la malle en apprenant que ma mère était enceinte, j'ai envie de dire que c'est un cas « bateau » puisque, oui, chers sujets vous devez comprendre que beaucoup d'hommes abandonnent leur progéniture. Je ne dis pas que cet acte est fait sans raisons ni dans tous les cas d'abandon paternel, bien entendu, mais pour moi ce fut mon cas. Fin mot de l'histoire, ma mère était trop jeune et n'avait pas d'argent pour me garder, j'ai donc était mise dans un orphelinat à mes 52 jours.

Puis à mes 5 ans et demi une femme habillée d'un tailleur noir très classe et distingué est entrée dans le bureau d'adoption. J'ai été appelée par la gouvernante de l'orphelinat et à ma grande surprise je fus adoptée par cette femme aux traits splendides et au teint de pêche, non sérieusement on aurait dit une poupée de cire sans aucunes rides, cernes ou marques des années vécues. Quelques heures après je me retrouvais dans une limousine noire en direction d'un établissement scolaire où les classes allaient du primaire au lycée, me laissa entendre mon interlocutrice dont le nom m'échappait complètement.

Arrivée à destination la femme se pencha vers moi et me dit :

- Moi c'est Rachelle, ravie de te rencontrer Lee.

Ses yeux bleus m'ont rappelé que les miens étaient d'un banal, un marron tirant vers le doré au soleil, rien d'extraordinaire. Mais j'ai pu voir dans son sourire email diamant que ce n'était pas par besoin maternelle qu'elle m'avait adopté.

Je gardais mes questions pour plus tard car le domaine où je pénétrais était tout simplement gigantesque, à ma droite une forêt laissant transparaître une sorte de grange abandonnée mais qui ne devait surement pas l'être puisque des lumières trônaient le long des parois clôturant le bâtiment. À ma gauche on pouvait voir une piste d'hélicoptère, d'un autre côté des jardins floraux très bien entretenus et un potager qui à lui seul remplirait les rayons d'un hypermarché. Tout ce luxe me chamboulait mais je n'étais toujours pas au bout de mes surprises.

Quand les portes battantes vitrées et ornées par des barres de fer de couleur bronze se sont ouvertes rien n'était plus pareil. Le manoir, car il faut se l'avouer ce n'était pas une maison de campagne, était remplit de trophées, de médailles, d'affiches. Mais tous ces bibelots n'étaient aucunement banals puisque le slogan d'une affiche qui m'avait frappé était « Dans l'ombre nous sommes des sauveurs ». Malgré mon jeune âge j'ai vite compris que ce n'était tout bonnement pas une école normale, tout du moins elle n'était pas dans l'éducation nationale car apprendre l'autodéfense ou la géopolitique dès la primaire il fallait faire fort.

Rachelle m'emmena devant une porte en bois ancien où on pouvait lire « Bureau de la directrice ». Je vous laisse imaginer mon étonnement, je ne connaissais absolument pas cette femme, qui plus est la directrice d'une école pour espions. Elle me fit asseoir et me déballa un speech, très long, sur le manoir, les cours ici, ce que je vais apprendre et devenir, et enfin elle en arriva au « Pourquoi t'avoir adopté ? ». Mes oreilles se tendirent et elle déclara d'une seule phrase :

- Je suis la sœur de ta mère, ta tante.

Et c'est de là que commença ma nouvelle vie.    

Lee Mels : Mission infiltration (EN PAUSE)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !