\17/

133 24 6

Crystal fit venir près d'elle Célina, Yuna, Difè et les trois chefs Frenniqs qui avaient voulu se joindre à elle pour ce voyage. Sa dernière réplique avait cloué le bec des mages face à eux, mais elle ne les avait pas réduits au silence pour autant. Crystal faisait d'ailleurs mine d'attendre une intervention de leur part.

— Quel est ton plan, maintenant ? demanda la prêtresse dont l'esprit était confus.

— Je pense que je vais les emmener faire un tour et je me dis que vous voudriez peut-être faire partie du voyage.

— Faire un tour ? répéta celui des mages qui avaient proféré des menaces contre la gardienne. Pourquoi te suivrions-nous ? Et où comptes-tu nous emmener ?

— Je te rappelle que, pour l'instant, c'est moi qui commande ici. Si je décide de vous emmener où que ce soit, je ne vois pas qui m'en empêcherait. Mais, ceci étant dit, ça devrait vous plaire.

— On va où ? demanda à son tour Yuna.

— Je ne sais pas vraiment, sur Frenn je suppose. Il n'y a plus qu'une seule chose qui pourrait les convaincre, s'ils sont de bonne foi...

— Je te suis, gardienne, déclara Difè qui comprenait que Crystal ne souhaitait pas leur révéler leur destination avant d'avoir leur approbation.

Les autres chefs se joignirent à lui et Yuna et Célina se contentèrent de hocher la tête.

— Alors en route !

Elle adressa un regard à Credol, lui demandant de garder tout le monde à l'œil, elle n'en aurait que pour quelques secondes, précisa-t-elle. Puis elle disparut, emportant avec elle ses compagnons et les quatre membres du conseil des mages, même celui qui n'avait plus de pouvoir.

Une salle, éclairée par la magie, se matérialisa autour d'eux. Une dizaine de personnes se tenait là, mais aucun des sorciers ne put sentir leur énergie. Ils étaient en pleine dispute. Crystal posa un doigt sur sa bouche ostensiblement pour intimer le silence. Elle pointa un humanoïde aux oreilles pointues et à la peau aussi noire que le charbon. Seules ses griffes et ses yeux étaient d'un blanc brillant.

— Voici Ttrexs, déclara Crystal à voix basse. C'est le mage le plus puissant en vie, à ce moment-là.

Elle adressa un regard en coin à Karonn en assénant ces mots.

— C'est le gardien de Khram également, ajouta-t-elle.

Face à lui, il y avait trois Frenniqs. Les observateurs eurent le plus grand mal à les reconnaître. Ils avaient effectivement la peau plus grise que les autres humanoïdes présents mais leurs cheveux semblaient soyeux. Leur yeux orange renvoyaient la même luminosité que ceux de Yuna. Seule la couleur était différente.

Enfin, les trois autres humanoïdes en présence avaient tout l'air d'humains, si ce n'était leurs crocs effilés qui s'échappaient de leur bouche.

— Khram n'a pas été créé pour que n'importe quel sorcier en prenne possession et devienne ivre de pouvoir ! tempêtait l'un des Frenniqs.

— Ça fait trois générations que ce sujet revient sur le devant de la scène à presque tous nos conseils, Blonarr, déclara Ttrexs. Il est inutile de tenter de revenir sur cette décision. Le peuple Frenniq est limité à Frenn, point. En ce qui vous concerne, le Livre n'est plus à vous.

— Et pourtant, vous autres, mages Frenniqs, n'auriez jamais pu devenir si puissant son notre création.

— Tu as raison. Mais ne m'échauffe pas les oreilles avec tes histoires du passé. Les civilisations vont et viennent. Les Frenniqs ont fait leur temps. Si vous êtes encore invités à nos conseils, ce n'est que par charité, vous n'êtes plus rien pour nous.

Khram - Le Grand Livre 3Lisez cette histoire GRATUITEMENT !