La machine de rêve

Depuis le début

Elle entra dans la belle boutique, laissa glisser son regard dans la pièce et savoura le délicat et agréable parfum du magasin. Cela sentait l'herbe fraîchement coupée, les fleurs des champs et l'odeur de la ville après une pluie d'été.

Une vendeuse l'aborda immédiatement et lui proposa de prendre place. L'espace était réparti entre plusieurs petits salons, aménagés d'élégantes chaises hautes et de plan de travail aux formes épurées. Un grimoire relié de cuir, le catalogue de la maison, trônait sur chacun d'entre eux. Le personnel se chargeait de rapporter leurs commandes aux clients confortablement installés.

Naola s'assit, puis déroula ses instructions. Elle demanda du Clepodium caportatum, la vendeuse s'éclipsa, une autre la remplaça, lui tendit une enveloppe vide, signe qu'elle avait compris le message. L'adolescente lui donna le fameux sachet et, quelques minutes plus tard, elle ressortait, sa mission terminée et la journée devant elle.

La jeune fille, les mains dans les poches, déambula dans les rues marchandes. Le soleil mordait les hautes verrières des Halles et tombait en cascades de lumière jusqu'aux pavés blancs de la chaussée. Un sortilège climatique s'occupait de maintenir une température agréable pour les nombreux clients qui cheminaient entre les boutiques. Naola n'était pas pressée de retourner aux Halles Basses : le quartier ne bénéficiait pas de ce luxe et suffoquait dans la chaleur estivale.

L'adolescente se dirigea d'un pas habitué jusqu'à Mycroft Flying Machin. Elle s'y arrêtait à chaque fois qu'elle trainait dans le coin. Elle adorait l'endroit : les rayonnages alignaient mille artefacts de vol, pièces détachées pour hexoplan ou méca-aile, matériel d'entretiens, ainsi qu'une mnémothèque d'ouvrages techniques et, bien sûr, un showroom où les acheteurs pouvaient manipuler les derniers modèles d'engins volants. Naola, comme à chaque visite, en prit la direction avec la ferme intention de passer dix bonnes minutes à fantasmer sur sa machine. Une odeur de fer, de graisse et de soudure s'échappait de l'atelier, dans l'arrière-boutique. L'adolescente inspira et expira, satisfaite.

L'hexoplan qu'elle visait faisait partie de l'entrée de gamme des bolides professionnels. Il était tout en haut de la liste des appareils conseillés par son école. Et, accessoirement, c'était le plus bel engin qu'elle n'ait jamais vu ; le genre de bécane à chevaucher presque couchée, la joue frôlant la structure d'iris réduite à une carlingue minimaliste. Un bijou d'aérodynamisme, une merveille de souplesse. Une liberté de mouvement sans limites, une réactivité proche de l'instinctif... Tout ce qu'elle avait lu sur sa future machine ne faisait que lui confirmer ce qu'elle avait su, au premier regard, quand elle l'avait découvert la première fois au salon de l'aéromagie : l'appareil était fait pour elle. Il fallait absolument qu'elle trouve le moyen de se le payer.

« Naola ! »

La sorcière se retourna, pâlit et s'obligea à afficher un sourire enjoué sur son visage alors qu'un groupe de cinq adolescents et adolescentes se rapprochait d'elle. Des élèves de son école, dont Teija, sa meilleure amie, qui s'empressa de la rejoindre et l'embrassa avec son habituelle et exubérante joie de vivre.

« Tu aurais dû me dire que tu venais aussi faire tes fournitures aujourd'hui ! On a mangé ensemble ce midi, tu aurais pu nous retrouver ! reprocha la longue et filiforme jeune fille.

— C'est que j'avais pas prévu... enfin ça s'est improvisé », bredouilla Naola

Naola se retrouva donc à faire à bise à Josune, Panya et Seda, trois filles de sa classe avec qui elle s'entendait bien, ainsi qu'à Snorre, un gars qui suivait le même cursus, mais une année au-dessus d'elles. L'adolescente, bon grès malgré, prit part aux achats de rentrée qui mirent à mal ses précieuses économies. Les jeunes riaient et plaisantaient en parcourant les rayonnages. Quels professeurs auraient-ils le prochain semestre ? Est-ce que la rumeur comme quoi madame Baum attendait un bébé était vraie ? Alors qui allait la remplacer ?

Bienvenue au Mordret's Pub - Tome 1 [SCE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !