La machine de rêve

2K 278 12

Naola effectua ainsi une dizaine de courses pour la Vieille Naine qui tint parole : la jeune fille n'entendit jamais parler d'un quelconque avis de recherche

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

Naola effectua ainsi une dizaine de courses pour la Vieille Naine qui tint parole : la jeune fille n'entendit jamais parler d'un quelconque avis de recherche. Elle éprouvait, à ce sujet, un sentiment mitigé. Elle se sentait fière de jouer avec un coup d'avance sur ses parents, mais, bien qu'elle ne se le serait avoué pour rien au monde, elle était un peu honteuse du tort qu'elle leur causait et triste qu'ils aient abandonné si rapidement.

La jeune sorcière portait des paquets soigneusement emballés aux quatre coins de la ville et, parfois, revenait avec d'autres marchandises indéfinies à destination de son employeuse. Elle s'était même retrouvée à déposer une enveloppe scellée à l'accueil d'un bâtiment fédéral, ce qui la confortait dans la croyance populaire que les fonctionnaires gouvernementaux se finançaient autant de pots-de-vin que de leurs salaires.

Le travail de la matrone prenait beaucoup de temps et ne lui laissait que peu de marge pour chercher un vrai boulot. Pour quelques dizaines de Dens, Naola effectuait parfois des livraisons en extra, pour d'autres clients que la Vieille Naine. À ces revenus sporadiques s'ajoutaient, de temps à autre, des demi ou quart de Dens de pourboire. En multipliant les courses, l'adolescente était parvenue à couvrir tout ce qu'elle avait pu dépenser depuis le début de sa fugue...

Mais cette solution, elle le savait très bien, n'avait rien de pérenne : il lui fallait un salaire fixe, et surtout une activité qui n'impliquât pas de baigner dans l'illégalité.

Naola, lorsqu'elle en avait le temps, poursuivait donc sa recherche d'emploi, mais, puisque personne aux Halles Basses ne voulait d'elle, elle allait devoir étendre sa prospection au-delà, vers les faubourgs de la ville. Elle avait prévu de s'y rendre dans l'après-midi, une fois sa livraison du jour expédiée.

Pour l'heure, elle remontait vers les Halles Hautes, jusqu'à Die Kräutersammler, la plus grande herboristerie de la Fédération. La magnifique boutique avait pignon sur rue et accueillait les plus prestigieux mages et sérumologues du monde dans un décor luxueux et élégant. La légende voulait que la maison Kräutersammler possédât au moins un échantillon de tous les végétaux existant, ou ayant existé, depuis Merlin.

Ses premières missions avaient rendu la jeune fille nerveuse. Livrait-elle de la contrebande ? Les personnes à qui elle délivrait ses paquets étaient-elles les bonnes ? Était-ce des meurtriers, faisaient-ils partie d'organisation criminelle ? Y avait-il de la drogue, des armes, ou pire dans ce qu'elle déposait ? Que risquait-elle si elle se faisait prendre ?

Après quelques jours à courir partout, et après avoir constaté qu'en effet personne ne semblait prêter attention à une petite sorcière fringuée comme une ado qui flânait dans les Halles Hautes, Naola avait cessé de s'inquiéter.

Cette fois, le paquet qu'elle devait apporter tenait dans la poche intérieure de sa veste. Un sachet de papier brun tout simple que la jeune fille devinait être une plante rarissime. La façon dont la Vieille Naine s'était débrouillée pour l'obtenir, en revanche, elle ne voulait pas y penser.

Bienvenue au Mordret's Pub - Tome 1 [SCE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !