\16/

173 24 11

Les deux semaines qui suivirent passèrent très vite. Alors que quelques sorciers se déplacèrent dans les villages autour de la capitale, Célina et la plupart des autres restèrent chez Difè pour dispenser leur enseignement. Partout, l'organisation était la même. Des cours de sorcellerie de jardinage pour les uns, de technologie et de son utilisation pour d'autres et de techniques de sorcellerie de combat pour les derniers. Crystal et Yuna dispensèrent aussi des leçons de combat.

Les Frenniqs, qui n'avaient connu que la survie depuis des millénaires, n'avaient jamais été autant occupés. Chaque village débordait de vie et même s'il s'agissait de préparer une guerre, la plus grande majorité avait retrouvé le sourire. Malgré tout, à mesure que le temps passait et que la date de la nouvelle rencontre approchait, la tension montait imperceptiblement. Certains esprits s'échauffèrent et quelques bagarres sans gravité éclatèrent encore.

La veille du départ, les espaces non occupés entre les villages avaient été couverts de différents types de vaisseaux, d'avions et de voitures. La technologie avait fait une entrée fracassante dans la vie du peuple Frenniq. Les habitations furent les premières à en profiter. Les constructions comportaient dorénavant des étages et différentes pièces permettant de manger chacun chez soi lorsqu'ils le désiraient. L'électricité fit son apparition grâce à la création de centrales solaires de petites tailles. Les Frenniqs adoptèrent le nouveau standard de confort sans délai et Crystal s'en félicita. Que la guerre éclate ou pas, déclara-t-elle, elle aurait au moins la satisfaction d'avoir sorti les Frenniqs de la misère dans laquelle ils avaient été conduits par les mages.

Ce jour-là, elle décida de quitter Frenn. Il lui fallait encore réunir les volontaires qui se réuniraient sur Terre et chez Credol sur Lanola. Elle commença donc par se rendre chez le directeur de l'académie du monde Unigumi et y retrouva une centaine de volontaires pour cette « visite de courtoisie » qu'elle voulait cependant musclée. Credol avait eu la charge de recruter ses plus puissants élèves et professeurs volontaires. Le but était d'impressionner, avait-elle déclaré. Elle téléporta la centaine de sorciers sur Terre où Ascual l'attendait avec ses propres recrues. Crystal eut la surprise de découvrir de nouvelles têtes dont une majorité de prêtres et de prêtresses. Il y avait une vingtaine de personnes qu'elle ajouta à son premier groupe et fit ensuite apparaître sur Frenn où Yuna et Difè attendaient avec leur propre délégation.

— Comment veux-tu qu'ils ne se sentent pas agresser avec un tel étalage, soupira Célina lorsque Crystal demanda si tout le monde était prêt.

— Je ne veux pas qu'ils se sentent agressés mais menacés, je te rappelle. Ce n'est pas vraiment une discussion que nous allons mener. On y va pour leur montrer qu'on peut résister et leur causer du tort. Pour qu'ils reviennent sur leur position de faire la guerre. Et si au passage, ils pouvaient admettre qu'ils ont menti à tout le monde, ça serait la garantie de la paix à long terme...

— Et on y va à une centaine de sorciers, l'air menaçant ? Est-ce que ça ne va pas au contraire leur donner l'impression qu'ils ont raison d'attaquer les premiers ?

Crystal resta indécise. Elle ignorait si ce plan était le plus intelligent. Elle n'avait jamais été la plus grande négociatrice et ne connaissant rien à la diplomatie. Il était cependant trop tard pour reculer, argua-t-elle enfin. L'heure était venue de passer à l'action. Elle appela tout le monde à se rassembler.

— Tu as cependant raison sur un point, lâcha Célina avant qu'ils disparaissent tous d'un coup, s'ils pouvaient admettre avoir menti, la paix serait certainement garantie pour longtemps.

Crystal avait effectué une double téléportation pour que ses voyageurs aient l'impression d'avoir effectué un seul déplacement. Ainsi se matérialisa-t-elle devant la grande maison blanche à toit plat avec sa centaine d'alliés. Si la plupart ne montra pas de réaction, les Frenniqs eurent du mal à rester stoïques. Hormis Yuna, c'était la première fois qu'ils découvraient un autre environnement que leur planète désertique et lumineuse depuis seulement deux ans. L'abondance de verdure, la lumière aveuglante et l'humidité ambiante les déconcerta et ils ne remarquèrent pas tout de suite la présence des mages.

Khram - Le Grand Livre 3Lisez cette histoire GRATUITEMENT !