Chapitre 1

59 9 1
                                                  

De base, voler du brol qui pourrait nous rapporter un peu de fric était quelque chose que seuls Asher, Jacob et moi faisions ensemble. Jamais n'aurais-je pensé devoir voler des affaires de grande valeur pour les ramener tous les deux de l'autre côté des barreaux. Et pourtant, me voilà à signer un contrat qui ne pourrait pas seulement me coûter la vie, mais aussi celle des personnes qui m'aideront sur le chemin.

Seven m'indique l'espace destiné à mon timbre personnel pour que j'y reproduise ma signature, acceptant le merdier dans lequel je me suis mise, dans lequel Asher s'est mis et surtout dans lequel Jacob est obligé de se mettre. Tout ça parce qu'Asher et moi avions choisi de viser plus haut, viser une plus grande somme, mais les conséquences qui allaient avec, n'avaient pas traversé notre esprit. On était tellement déterminé de rentrer avec cette somme à plus de neuf zéros que notre garde était pratiquement inexistante.

Il était près d'une heure du matin, Asher et moi étions couchés sur le capot de sa toute nouvelle Camaro, le coffre remplit avec plus ce que les ministres gagnent par mois réunis. Mais comme notre amour pour l'un et l'autre, on avait toujours besoin de plus. On désirait bien plus et ça à chaque fois.

La première fois qu'Asher et moi avions volé, on avait pris la plus belle pomme rouge dans un supermarché. On l'avait fait pour l'envie, pour ressentir ce stress menaçant dans la gorge et pour cette sensation d'être vu et observé par tout le monde. Ensuite, après plusieurs petits vols comme la première fois, on a pris confiance et un plaisir fou à ressentir toutes ces sensations. Des milliers de fibres dans le corps qui se réveillaient quand on s'apprêtait à bousculer un passant pour lui voler son portefeuille. Asher et moi étions bien partis. On connaissait les trucs et astuces pour voler sans être découvert, mais à force de vouloir voler, on n'a pas vu venir Jacob avec ses tromperies à lui.

Connu comme le petit Jack qui s'amusait à voler les passant pour s'acheter des bonbons à dix ans, Jacob a eu des années pour s'améliorer et pour même escroquer les escrocs. Je parcourais les petites rues de Paris à la rechercher de ma nouvelle victime. De préférence une femme avec un sac sur son épaule. J'avais ma proie en vue, mais l'épaule qui s'était soudainement jetée sur moi m'avait coupé dans mon élan. J'avais passé par pur reflex mes mains dans mes poches, car je savais qu'un vol pouvait être rapide et bien évidemment, mon portefeuille avait disparu et l'homme avec mes quelques billets de vingt en sa possession aussi. Asher et moi nous pensions imbattables, mais ceci n'était clairement pas le cas.

Quelques semaines se sont écoulées après le vol que Jacob a commis, après qu'il ait pris mes quelques billets de vingt, et par pur hasard, un vendredi soir dans les rues de Montmartre, Asher et moi aperçoivent Jacob. Asher, encore en colère d'avoir perdu les premières centaines d'euros, s'était précipité vers lui. Il l'avait pris par le col, plaqué contre le mur dans une petite ruelle pour lui redemander ce qu'il lui appartenait. Bien sûr, cette situation était bien ironique. Asher et moi faisions la même chose. Nous volons ce qui est à voler pour joindre les deux bouts à la fin du mois, tout comme Jacob a appris à faire depuis petit. C'est bien pour ça qu'Asher et Jacob ne se sont pas battus, ni insultés ou tués. Ils sont devenus partenaires. Les astuces de Jacob, le charme d'Asher et ma discrétion étaient la clef pour les vols parfaits.

Depuis notre rencontre, on est devenu inséparable. Le monde nous connaissait comme Lucky, Ash et Jack après notre arrestation, mais entre nous c'est Lucille, Asher et Jacob. L'arrestation a été comme une violente claque dans le visage. On ne s'y attendait pas, et ça parce qu'on a été con. Parce que l'amour, c'est con. C'est bien à cause de cette envie de partager ma vie avec quelqu'un que j'ai craqué et fait quelque chose que je n'aurais jamais fait. « Lucky, c'est avec toi que je veux vivre ma vie. C'est avec toi que je veux passer mes dimanches après-midi sur la plage quand on aura déménagé sur notre île privée au Panama. Putain, Lucky, je ne pense pas que tu comprennes à quel point je t'aime. » Étaient ces mots, ceux d'Asher. Et comme une conne, une adolescente amoureuse et aveugle, je lui ai dit oui. Je lui ai dit que j'étais d'accord pour exécuter le plus gros coup qu'on a jamais eu en vue jusqu'à maintenant.

On était sur le point d'entrer par effraction dans la maison des St-Clairs. On savait, grâce à nos connexions que les St-Clairs n'allaient pas être là pendant le week-end, mais Jacob avait refusé. Il n'était pas prêt à enfreindre la loi pour la deuxième fois aujourd'hui. Fatigué, il était allé se coucher, pendant que l'envie d'aller voler dans la maison des St-Clairs mijotait toujours nos pensées. Naïfs comme on était, Asher et moi pensions qu'il suffisait d'être rapide et discret, mais ce sont exactement ces deux éléments qui n'ont pas seulement causé notre chute, mais celle de Jacob aussi. En même pas cinq minutes, Asher et moi avions une arme pointée sur notre tempe, prêts à nous exploser le crâne à tout moment. D'autres voleurs qui avaient, comme nous, entendu que les St-Clairs n'allaient pas être présents aujourd'hui.

Jacob, réalisant qu'on n'était pas rentré, avait pris la route. Quelque part, au fond de lui-même, il savait qu'on allait s'y rendre, à la maison des St-Clairs. Les autres voleurs n'attendaient que l'arrivée de Jacob. Jacob était connu dans le secteur comme meilleur voleur qu'il puisse y avoir. Tout le monde souhaitait collaborer avec lui. Jacob était imbattable, introuvable et n'existait pas. Il n'a jamais renouvelé ces papiers. Un vrai fantôme dans les rues de Paris.

En moins de deux secondes, Jacob avait pris ma place, me délibérant de l'emprise du voleur. Dans ce genre de situations, Jacob et Asher ont toujours été clairs. Je devais rester saine et sauve, même s'il fallait qu'un d'eux meure. Je suis le cerveau du groupe, je ne peux pas mourir, pas avec tout ce que je sais. Les sirènes et lumières clignotantes résonnaient dans le cartier. Pendant une fraction de seconde, on était tous figés au sol, sauf moi. J'avais déjà trouvé mon chemin vers le garage des St-Clairs, là où leurs toutes nouvelles voitures étaient garées. J'avais pris une clef au hasard sur l'étagère, espérant que j'avais pris celle de la petite Porsche noire. Une voiture discrète. Mais quand j'avais appuyé sur la clef électronique, les clignotants d'une belle décapotable rouge s'étaient allumés. Autant pour la discrétion.

Le lendemain, ma tête, ainsi que celles d'Asher et Jacob étaient exposés partout sur la télévision. Ils ne connaissaient pas nos prénoms, en tout cas, pas encore. Ce n'était qu'une question de temps. Du temps que je n'avais pas. Je devais agir vite. Je devais faire agir mes connaissances pour sortir Asher et Jacob de la prison, avant qu'ils ne les envoient devant un juge. Et c'est bien pour ça que je me retrouve face à Seven signant un contrat qui me coûtera la vie, en tout cas, je pensais que la mission était ce qui allait me tuer, mais je n'avais pas encore fait la rencontre de Chris Hunter.  


---

Quand je vous dis que je suis de retour sur Wattpad, ce ne sont pas de simple mots haha! Here I am avec une nouvelle fiction! J'espère qu'elle vous plaira! Bisous, Laure xx

Lui, malgré toutLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant