Chanbaek #13 : Chanyeol

330 38 33

Ses baskets s'enfonçaient dans le sable chaud et laissaient une empreinte bien reconnaissable. Il marchait très près de l'eau, mais gardait tout de même ses pieds au sec. L'automne touchait à sa fin et la température n'était pas encline à la baignade.

Il marchait simplement, sans se presser, les yeux fixés sur le sable, puis sur la mer. Ce jour-là, elle était grise. Les nuages couvraient le ciel et le vent battait dans ses cheveux noirs. Il faisait frais et il portait un long manteau noir. Les mains dans les poches, il murmurait une musique de Taeyang dont il avait oublié les paroles. Il se rendit compte que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas écouté de Bigbang, cela lui manquait. Il avait oublié ses écouteurs cependant, et préférait écouter le bruit des vagues, reportant à plus tard la redécouverte de son groupe préféré.

Son regard se porta au loin, sur l'horizon. Même avec ce temps pourri, le panorama restait plutôt sympathique. Il se sentait ici chez lui. L'herbe bordait le sable de l'autre côté de la plage, c'était un endroit assez éloigné du reste de la civilisation, il y avait juste une petite maison un peu plus loin, aucun arbre. Le paysage était recouvert de quelques dunes, mais aucune véritable montagne ici. Le ciel semblait si grand qu'on aurait l'impression de se perdre dedans. Quelques rochers luisaient ça et là, en somme le paysage était assez sobre, assez vide, mais il trouvait ce lieu apaisant.

Chanyeol perdit son regard le long de la ligne où l'on ne distingue plus la mer du ciel. Il parcourut des yeux les différentes nuances de bleues qui s'offraient à lui. Et il pensa. Il repensa aux souvenirs qui l'hantaient. Il se replongea dans les méandres de sa mémoire. Et il s'autorisa à se rappeler.

C'était ici.

Ici qu'ils s'étaient rencontrés.

Ici qu'ils s'étaient aimés.

Comme des fous.

Ce n'était pas quelque chose qui s'expliquait, à vrai dire. Ils ne se connaissaient pas vraiment. Ils étaient tous les deux en vacances, tous deux étudiants, une vingtaine d'années, peut-être 21 ou 23 ans, tout au plus. L'autre était brun, il s'appelait Baekhyun, contrairement à ce qu'on aurait pu s'attendre, c'était un homme. Chanyeol, lui, ne s'y était pas attendu. C'était un homme mais, au final, cela importait peu.
Ils savaient peu de choses au sujet de l'autre mais n'en avait pas eu besoin. Baekhyun était peut-être étudiant en architecture, et peut-être qu'il était dealer. Chanyeol ne l'a jamais su. Mais à l'époque ils ne s'étaient pas vraiment posé la question. Ils avaient parlé, de tout, de rien, ils avaient discuté, et ils s'étaient aimé.

Chanyeol ne comprenait pas vraiment lui même. Ils se connaissaient si peu. Et ils s'étaient aimé si fort. Comme si plus rien autour n'avait plus de sens à leurs yeux que l'autre. Dans ces moments là l'autre était le plus important. Ils auraient pu faire n'importe quoi, pouvait-on appeler cela de la folie ? On ne le sait pas, et ce n'est pas important. Ils s'étaient tellement aimé, ils s'étaient beaucoup embrassés, ils avaient donné tout ce qu'ils avaient à l'autre, ils s'étaient donné à l'autre. Ils s'étaient regardé, avec des yeux si brillants, si étincelants, qu'ils n'avaient plus de doutes, plus de peurs, plus de mots, juste cet amour innommable, inimaginable. Chanyeol se demandait s'il serait capable de vivre cela encore, avec quelqu'un d'autre. Pourrait-il jamais aimer quelqu'un autant qu'il avait aimé Baekhyun ? Cela serait-il possible ? Il n'en était pas sûr.

L'odeur de sel, le bruit des vagues, le sable mou, le cri des mouettes cliché, tous ses sens s'éveillait à ce contact nouveau de la nature, et tout lui rappelait Baekhyun et ce feu qui brûlait en lui pour le petit brun. Ce sentiment qui le dévorait, lui nouait le ventre, lui faisait parfois perdre le fil des pensées. Il se rappela de ces sensations et son cœur se mit à battre un peu plus vite au souvenir des yeux noisette de cet homme pour qui, pendant quelques jours, il aurait tout donné.

Ils avaient dû se quitter. Il n'étaient que de passage, avaient une vie ailleurs, loin de l'autre, loin de cette plage perdue. Le sable emporté par le vent lui faisait penser à cet amour qui filaient entre leurs doigts sans qu'il puisse le rattraper. Cela remontait maintenant, ils ne s'étaient pas revus, ni recontacté. C'était ancien. Cela fuyait. Il ne le reverrait sûrement jamais. Ce n'était plus qu'un amour fictif, à la limite du dérisoire.

Pourtant à ce moment-là, Chanyeol ne put s'empêcher d'espérer.
Que Baekhyun soit là à nouveau, debout sur cette plage en face de lui, ou marchant à ses côtés en lui tendant la main comme avant. Comme ces adolescents qu'ils n'étaient déjà plus. Que le temps soit le même et les soucis moins nombreux.

Qu'ils soient ici, comme avant.
À nouveau réunis.

Et qu'ils puissent à nouveau s'aimer comme des fous, à en perdre la tête, comme avant. Sans qu'il n'y ait besoin de raison, sans avoir besoin d'être adultes ou juste complètement cons.

Qu'il soit là et qu'ils puissent s'aimer à en mourir à nouveau.










~ OS Hunhan, Chanbaek... Exo~Lisez cette histoire GRATUITEMENT !