CHAPITRE IX

1.2K 27 6

J'entends des pas qui passent tout près de nous. Le stresse monte en moi à vitesse grand V et mon rythme cardiaque pique une flèche. Je tente de contrôler ma respiration qui devient plus dense, afin qu'elle reste le plus silencieuse possible.

Si Loan nous trouve, nous sommes cuits.

LOAN : AVAAAA !... Non mais où est-ce qu'elle est allée se cacher cette imbécile ?! Elle va me faire m'inquiéter toute la nuit ou quoi ?... AVAAA !!!

Je peux apercevoir les pieds de Loan à quelques mètres de nous, sur le chemin de terre qui longe le lac. Malgré l'inquiétude qui s'est emparée de moi, le corps brûlant de Sebastian contre le mien continu de produire son effet en moi... Contrôle-toi Ava !

Je vois les pieds de Loan s'éloigner et finir par disparaitre au loin. Ouf ! Il est parti. On n'est vraiment pas passé loin de la catastrophe...

Mon attention revient alors sur Sebastian qui ne me quitte pas des yeux. Je sonde son regard, au plus profond qu'il m'est possible d'aller, pour essayer de savoir à quoi il pense et de quoi il a envie... Mais je n'aperçois plus qu'une pointe de désir, une multitude d'émotions et beaucoup de questionnements intérieurs... Qu'est-ce qui lui arrive ? Lui qui était si joueur et entreprenant il y a quelques minutes...

La timidité montre à nouveau le bout de son nez et je rougis, mais ne cesse de l'observer.

Soudain le poids de son corps sur le mien se fait plus léger et je le regarde se relever. Non, non, non, ... Non ! Pourquoi faut-il qu'il s'arrache à moi au moment où tout aller basculer ?! Il me tend la main pour m'aider à me remettre sur pieds. Je l'attrape et mon corps vient se coller à son torse nu et mouillé... Inconsciemment mes mains caressent ses abdominaux si bien sculptés. Mon cerveau à complètement déraillé et cette fois-ci n'est pas à cause de l'alcool.

SEBASTIAN : Je dois y aller Ava...

Mon cœur se serre à ses mots. Une boule se forme dans ma gorge et m'empêche de répondre.

SEBASTIAN : Je te raccompagne jusqu'au feu de camp.

Mon cœur s'émiette un peu plus à chaque pas qui nous rapproche de la fête. Nous marchons en silence, mais je crois entendre mon cœur se briser en voyant la lueur du feu au loin. Je le suis sans un mot, à deux pas derrières lui, je n'ose même pas le regarder. Mes yeux restent enracinés au sol.

Il s'arrête à la lisière de la forêt, de manière à ne pas être vu par les étudiants qui dansent et se soûlent. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne m'arrête pas à sa hauteur et continu ma route sans même un regard pour lui. Mais un grognement presque animal se fait entendre dans mon dos et il me tire par le bras pour me retenir.

Est-ce de la colère que je lis dans ses yeux ? Son corps est encore plus chaud que d'habitude, la brûlure en est presque douloureuse. Il semble plus brutal à mon égard et j'entends les battements de son cœur frapper à un rythme effréné contre sa cage thoracique. Je suis complètement bouleversée...

SEBASTIAN : Pardon...

Et sur ces mots je le regarde partir, sa silhouette s'enfonçant dans l'obscurité de la forêt. Je reste quelques minutes à l'abri des regards en bordure de forêt. La tristesse m'envahit, les larmes perlent aux bords de mes yeux avant de lentement glisser sur mes joues. Je ne sais plus quoi penser. Est-ce qu'il regrette ce qu'il vient de se passer ? C'est probable, puisqu'il s'agit de mon professeur. Il ne veut surement pas perdre son job, et moi non plus je ne veux pas qu'il soit renvoyé par ma faute. Mais mon cœur semble ne pas vouloir tenir compte de tout cela. Je suis complètement perdue.

Je décide enfin à sortir de la forêt pour rejoindre les autres.

SARAH : Ava ! Tu étais où ?!

SEBASTIAN JONES - Tome 1 - Fanfiction : Is It Love !Read this story for FREE!