For every story tagged #WattPride this month, Wattpad will donate $1 to the ILGA
Pen Your Pride

Tome 2 // Chapitre 40.

1K 82 30

×× Ariana Grande ~ No tears left to cry. ×× (parce que je l'écoute en boucle 😍)

J'attends vos commentaires en masse quand même j'avoue..! Note importante à la fin aussi ! 

Bonne lecture ! 

Lundi 15 Aout, 20h12

Je suivais une nouvelle fois Antoine tandis que ce dernier était au téléphone pour un coup de fil avec un de ses coéquipier de l'Atlético. Nous marchions depuis quelques minutes quand Antoine me montre l'entrée d'un parc de jeu. Je souris et passais sous la barrière. Je fus surprise de découvrir un stade de foot un peu plus loin, ainsi qu'un petit parc à côté. Antoine m'indique de son doigt un endroit sous un arbre au-dessus d'une petite colline. Je me dépêchais de monter et m'assis par terre sur l'herbe. Je réajustais mes lunettes de soleil tout en veillant à ce que ma robe ne remonte pas. Je regardais les jeunes jouer au foot sur le terrain et soufflais de bien-être. J'attrapais mon téléphone et ne put m'empêcher d'envoyer un sms aux parents de mon copain pour savoir si tout se passait bien avant d'attraper une bouteille d'eau dans le sac sous les yeux d'Antoine qui discutait des reprises.

Je déverrouillais ensuite mon téléphone et me décidais de poster une story sur Instagram avant de voir qu'Antoine en avait poster une il y a quelques minutes.

Je déverrouillais ensuite mon téléphone et me décidais de poster une story sur Instagram avant de voir qu'Antoine en avait poster une il y a quelques minutes

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

@antogriezmann : 🤙💕w/@MathyFa

Je double tapais dessus avant de commenter rapidement deux cœurs. Je souris en sentant Antoine s'installer à côté de moi, en prenant appuie sur le tronc d'arbre derrière lui. Je m'empressais de passer mes jambes sur les siennes tout en ouvrant le sac de nourriture sur mes jambes. Antoine me racontait sa conversation avec Diego tandis que je mangeais, mourant de faim. Je sentis mon téléphone vibrer sur mes cuisses alors je le pris entre mes doigts et découvris un message d'Isabelle qui me disait que tout allait bien et que je devais profiter de la soirée.

- Mais je n'y crois pas, t'as pas pu t'en empêcher, s'exclame Antoine en jetant un œil sur mon téléphone.

- Mais, c'est la première soirée sans Alia, désolé, fis-je la moue.

- Aller, arrêtes de t'inquiéter, elle est bien entourée t'inquiète pas et on ne rentrera pas tard, promis.

Je regardais Antoine avant de m'approcher de lui pour déposer doucement mes lèvres sur les siennes dans un doux « bisou d'amoureux » comme dirait mon petit frère. Antoine se mit à me raconter sa jeunesse à Mâcon, avant son départ en Espagne et je l'écoutais attentivement en mangeant. Il me racontait de nombreuses anecdotes liées à ce petit parc de jeux, terrain de foot. Je le voyais dans ses yeux et dans sa manière de parler que cet endroit lui tenait vraiment vraiment à cœur et je ne pus m'empêcher de lui faire remarquer à la fin de sa petite histoire.

- Tu as l'air de vraiment tenir à ce terrain, lui dis-je en reposant ma bouteille d'eau.

- Ouais, mais c'est parce que c'est là que tout a commencé. C'est ici que j'ai touché mes premiers ballons, que j'ai mis mes premiers buts et que j'ai perdu mes premiers matchs. D'ailleurs c'est aussi ici que j'ai rencontré ma première copine. C'est aussi là qu'on venait après les cours quand je n'étais pas en retenu, sourit le sportif.

Closer /Griezmann\Lisez cette histoire GRATUITEMENT !