OS // Camping Paradise // (Sherene)

102 13 16

Bon bon booooooon xD
Voici la première partie du cadeau d'anniversaire de EmyLilas mon dodo adoré, je suis extrêmement à la bourre alors pour me faire pardonner je vais lui en écrire trois sur les trois thèmes qu'elle m'a donné :)
Celui ci est sur le thème camping, j'espère que ça te plaira mon dodo et que tu me pardonne pour le retard ;)
Bonne lecture !


« Bon sang comment avez vous pu m'entraîner dans ce...camping... »

Avec un agacement considérable et une lassitude sans pareille, John passa une main  fatiguée sur son visage et poussa un soupir extrêmement lourd de sens, se retenant de laisser échapper une flopée de jurons capables de faire rougir un escadron de parachutistes arméniens à eux tout seul.

« Ce n'est pas un camping Sherlock, c'est un centre de vacances... »

« Et il y aura des cadavres dans ce camping ? Que veux tu que je fasse là bas pendant une semaine John ! Au milieu de tous ces...insectes... »

« Enfants. Je crois que c'est le mot que tu cherchais... »

« Je te préviens John... »

Pour tenter de se distraire et d'ignorer les menaces de Sherlock qui s'évertuait à rouspéter et à se plaindre à coup de menaces de meurtres depuis plus d'une heure, le-dit John se concentra sur sa fille et fit sautiller une Rosie folle d'excitation sur ses genoux pour l'empêcher de se coller contre la vite à la façon d'une sangsue.

Cela devait faire au moins deux heures et demie qu'ils roulaient dans la campagne, à bord d'une petite voiture étroite qui visiblement n'aimait pas les chemins rocailleux. Cela devait aussi bien faire deux heures que Sherlock se plaignait et se disputait avec Mycroft, que Mycroft l'ignorait et faisait le poisson pour distraire Rosie, que Rosie, ce petit démon à tête blonde, baragouinait quelques gazouillis inintelligibles à l'égard d'un John Fatigué et que John essayait de se souvenir quelle personne normalement saine d'esprit avait bien put réussir à le convaincre de s'engager sur cette voie sans retour vers une semaine de vacances infernale.

Mais bon, Mrs Hudson pensait bien faire, après tout, et elle préférait croire que les Holmes n'étaient pas si...Holmes...alors il ne pouvait pas trop lui en vouloir. En plus son thé était toujours délicieux.

Toujours était-il qu'il avait tellement hâte d'arriver enfin que c'était presque s'il ne bondissait pas dehors chaque fois qu'il croyait apercevoir un bout de bâtiment dépasser de derrière un arbre ou une colline. Mycroft en était même venu à verrouiller le véhicule pour la sécurité de John d'avantage que pour la sécurité de la petite Rosie Watson, parce que elle au moins n'était pas prête à se jeter dehors à chaque seconde un peu plus. Mais ils arriveraient bientôt, pour le salut du médecin, et il pourrait une bonne fois pour toute s'enfuir loin de la fratrie Holmes pour aller se détendre sur un transat au soleil.

« Myckyyyyy ? »

Sans quitter la route des yeux ne serait-ce qu'un micro seconde, Mycroft eut un sourire à l'appel de la petite diablesse.

« Quanzékonnarive ? »

« Tu veux une traduction ? » railla Sherlock sur la banquette arrière, avachi contre la portière avec l'air de tenter une liquéfaction immédiate.

« Non merci Sherlock, j'ai très bien compris » lui répondit l'aîné, sifflant comme un serpent. « Bientôt Rosie, on y est presque »

John s'étonnait encore du ton doucereux et écœurement mielleux qu'empruntait Mycroft chaque fois qu'il s'adressait à sa fille. Il fallait dire que la gamine l'avait complètement dans sa poche, chaque chose qu'elle disait, que cela soit sensé ou non, était bu comme une eau de vie par le grand Holmes sans modération. Il cédait à toutes ses demandes, chacun de ses caprices, il pouvait rester des heures avec elle à imiter les animaux de la ferme pour la faire rire. C'en était presque s'il ne se baladait pas avec un porte bébé sur le ventre tient. Comment Rosie avait-elle fait pour apprivoiser Mycky ? C'était sûrement le seul mystère que Sherlock n'avait pas encore résolu sur cette terre, et surtout gare à celui qui osait donner un surnom à Mycroft, elle seule en avait le droit, les impertinents l'ayant déjà tenté s'en mordaient encore les rotules en boule dans leur baignoire.

Ꭶherlock Ꭶtory Ᏼook Where stories live. Discover now