8

48 7 3

- Vous croyez à l'amour ? Demande Pauline qui étire soudainement ses jambes et attrapes ses orteils.

Boris et moi nous regardons, anxieux et muets.

Après quelques secondes de réflexion, Boris se lance enfin :

- Malheureusement non, pas vraiment. Mais j'ai espoir de trouver quelqu'un avec qui passer un long moment. Cette personne rendra mes jours plus agréables.

- Je pense qu'il existe, ou du moins, qu'il a existé. Maintenant c'est trop tard, il n'y a que le paraître et le sexe qui comptent. Je renchéris.

- C'est triste ce que tu dis, voyons, il faut garder espoir. Prends exemple sur Boris. Il n'est pas très enthousiaste mais au moins il n'est pas pessimiste.

- Merci merci, je suis un exemple pour beaucoup.

- Mais ils ne le savent pas encore, c'est ça ? Répond Pauline, riant.

- Je ne suis pas pessimiste Pauline, je suis simplement réaliste. Regarde autour de toi, les gens sont absorbés par leur reflet, ne prêtent attention ni à la nature, ni aux autres, ni au bien.

- Arthur, tu penses comme ça, il y a forcément des gens qui pensent aussi de ta manière !

Un onomatopée sort de ma bouche. Nonchalant, il clos le débat. Peu après, notre hôtesse change de sujet et nous parle de son excitation, de ce qu'elle écrit en ce moment. Elle parle d'un conte pour grands enfants. Elle dit qu'au début, le conte est enfantin, mignon et moralisateur puis il dévie et devient conte horrifique.

- Tu nous fais du teasing pour rien, tu ne veux jamais nous montrer tes écrits. Dis-je.

- Tant que ce n'est pas terminé, je ne fais lire à personne !

Je détends ma mâchoire pour qu'elle voie que je plaisante, et propose d'enlever nos masques.

De retour dans la chambre, les visages tout doux, on soulève les draps et s'y glisse à l'intérieur.

On se souhaite bonne nuit une grosse dizaine de fois. Aucun.e de nous ne peut s'empêcher de parler, de surenchérir, de poser une question, jusqu'à ce que l'un de nous ne ronfle. Il se trouve que depuis le début d'année scolaire, celui qui ronfle c'est un jeune homme petit, brun et noir.

Héliosexuel [TERMINÉE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !