| ASHELBI | Chapitre 42

32.8K 3K 818

***

Pardon pour le reeetaaaaard !

Bonne lecture, et je pense qu'il serait préférable de prévoir des mouchoirs... sorry d'avance pour vos p'tits coeurs ;)

Instagram :
emiliefranciscowattpad.
Les 7D+Emy sont sur insta, n'hésitez pas à les suivre pour pouvoir interagir avec eux ;) !

***

Je suis fatigué. Littéralement, moralement, physiquement; je suis f.a.t.i.g.u.é.

À force de "travailler" sur l'ordinateur, mes yeux et mon cerveau n'en peuvent plus. De plus, quand je suis fatigué j'ai tendance à être encore plus irrité que d'habitude. Ce qui n'est pas vraiment bon pour ceux qui m'entoure. Déjà que de base je suis par moment détestable, alors fatigué, je vous raconte pas comment c'est.. C'est pour ça que je déteste qu'on me réveille.

Mon sommeil est précieux.

Je devrais peut être aller me coucher... Ouais, je vais faire une sieste. Cette fois, j'espère que personne ne me réveillera... parce que entre Emy qui fait une crise, une araignée dans une salle de bains puis les autres cons qui gueulent dans toute la maison... c'est pas gagné.

Le prochain qui me réveille, il s'en prendra une.

Enmitouflé dans ma couette, je ferme les yeux, épuisé. Le sommeil ne tarde pas à venir, il m'attrape, et je plonge dedans. En espérant ne pas avoir de cauchemar...

~~~

Des braises crépitent tout autour de moi, les flammes s'envolent, elles s'élèvent plus haut. Toujours plus haut. Elle ne cessent pas de tout dévorer sur son passage. Elle a déjà tout pris, tout avaler. Elle a pris la vie de mes parents.

Autour de moi, des dizaines de pompiers essayent d'éteindre ce feu toujours plus puissant. Je reste debout, figé. Les cris de souffrance de mes parents résonnent encore à mes oreilles. Ils hurlent, crient, pleurent. Mais je n'ai rien fais. J'ai eu bien trop peur.

Je suis resté debout, devant le pas de la porte. Figé, je n'ai rien pus faire. Et maintenant, ils sont morts. Je les ai laissé mourir devant mes yeux.

Un pompier me secoue et m'ordonne de bouger plus loin et d'aller voir l'ambulancier. Cependant, je ne bouge pas d'un pouce. Je suis hors du temps.

- Hé ho ! Jeune homme ! Vous m'entendez ?! Me demande t-il. Un ambulancier ! Faites venir un ambulancier !

Je ne réagis pas. Tout bas, je me murmure à moi même :

- Je les ai tués... ils morts par ma faute.

~~~

- Bordel de merde, m'énervé-je tout en balayant la larme qui a coulé dans mon sommeil.

C'est pas possible ça, je peux pas dormir sans que quelque chose vienne faire c**** mon sommeil ?!

Saoulé, j'émets un énorme soupir. J'en ai marre, je ne peux vraiment pas dormir tranquille. Ces satanés cauchemars me bouffe mon sommeil. Soudain, alors que j'inspire une bouffée d'air, une odeur que je connais bien trop vient jusqu'à mes narines. Mon coeur ratte un battement, je m'approche de la porte, et alors, j'entends les autres crier. C'est bien ce que je pensais. Aussitôt que j'ai confirmé ma pensée, je ferme la porte a clé et me réfugie le plus loin possible de celle ci.

The Seven Demons [TERMINÉE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !