\8/

184 28 15

— Si tu pars, qui nous garantit que tu reviendras ?

Crystal leva les yeux au ciel. La confiance était décidément un véritable problème entre eux, réalisa-t-elle. Comment pouvaient-ils imaginer mener une guerre ensemble sans cette élément indispensable ? Elle braqua son regard noisette dans celui du chef des Frenniqs avant de reprendre la parole le plus calmement possible.

— Si vous n'êtes pas capable de me faire confiance après tout ce qu'on a fait pour vous, quel est l'intérêt qu'on continue quoi que ce soit ? Ne sois pas stupide, Difè. Si j'avais eu l'intention de vous abandonner ici, je ne serais jamais venue. Et si j'avais voulu votre mort, vous ne seriez plus de ce monde ni d'aucun, d'ailleurs. Non seulement cette réflexion ne rime à rien, mais c'est une insulte !

Crystal s'était laissée emporter et avait légèrement haussé le ton. Difè ne sut que répondre à cette tirade et regarda ses pieds un instant.

La gardienne avait expliqué, quelques secondes plus tôt, qu'elle comptait retourner dans les autres mondes pour commencer à recruter leurs nouveaux alliés. Elle avait très vite ressenti la peur de l'abandon chez le Frenniq.

— De toute façon, renchérit-elle, si je ne pars pas, comment veux-tu que nous trouvions des renforts pour bâtir cette armée qui nous fait défaut ?

— Nous pourrions tous quitter Frenn ?

— Faites ça et vous serez tous morts, anéantis par les mages en moins de quelques heures.

Elle soupira longuement.

— On en a déjà parlé, reprit Yuna à ses côtés. Nous allons d'abord tenter de convaincre un maximum de monde de rejoindre notre camp et ensuite nous irons présenter la situation aux mages. Si nous sommes suffisamment nombreux, ils reconsidéreront peut-être la question de la guerre et accepteront notre retour.

— Et s'ils ne le font pas ?

— Alors on avisera...

Difè garda le silence et finit par hocher la tête. Crystal comprit qu'il n'avait toujours pas tout à fait confiance, mais se rendait compte de l'impasse dans laquelle il était. Par ailleurs, il n'avait aucun moyen de forcer la gardienne à rester sur Frenn. Crystal tourna les talons, suivie de son apprentie.

— On part tout de suite, fit-elle à quelques pas de distance. On a assez attendu.

En réalité, Crystal et Yuna se rendirent auprès de Slix et Tekka. Ils préféraient tous deux rester sur Frenn en attendant le retour des deux sorcières. De cette manière, ils pourraient continuer de s'entraîner avec les soldats frenniqs. De toute façon, déclara l'homme renard, ils ne leur seraient d'aucune aide pour le recrutement d'une quelconque armée. Au moins, en restant ici, ils apaiseraient les inquiétudes quant au retour de la gardienne.

Avant que Crystal et son apprentie ne s'en aille, Slix voulut s'entretenir avec l'humaine au bras vert, à l'écart.

— Tu sais, hésita-t-il en tenant la main de l'ancienne gardienne. Je... Enfin, à propos de l'autre fois...

Crystal sourit. Inutile de lire les pensées pour comprendre sa gêne. Cependant, sa nouvelle faculté lui permis de savoir précisément ce qu'il voulait lui dire.

— Laisse-tomber, fit-elle enfin. J'ai pas été cool. Je sais que tu es avec Tekka et je ne vais pas jouer les garces. Je suis désolée. C'était une très mauvaise idée et ça ne se reproduira plus. T'inquiète.

Slix la dévisagea, cherchant à savoir à quel point elle était sincère. Crystal décida de le laisser dans son ignorance et retourna vers Tekka et Yuna.

Khram - Le Grand Livre 3Lisez cette histoire GRATUITEMENT !