Chapter nine

873 49 3
                                    



Je n'ai pas envie...Désolé... Dis-je en le regardant dans les yeux.

Ne t'excuses pas, tu fais ce que tu veux. Dit-il en me souriant.

Eclipse de la nuit

PDV Marie

Nous nous réveillons dans les bras l'un de l'autre, Léonardo n'avait rien tenté cette nuit, mise à part quelques caresses. La nuit avait été très agréable à ses côtés, il a vraiment respecté ce que je lui avais dit.

Tu as bien dormis?  Dis-je en me tournant vers lui.

Parfaitement bien. Dit-il en m'embrassant. Je descends du lit et attrape ma veste, j'ouvre la porte de ma chambre et découvre que mes parents sont rentrés, il mange en bas dans la cuisine.

Merde...  Dis-je en rentrant dans ma chambre et en refermant ma porte.

Quoi? Dit Léonardo.

Mes parents sont là. Dis-je en soupirant.

T'inquiètes pas ils ne remarqueront pas ma présence.  Dit-il en faisant un clin d'œil.

Je peux utiliser ta salle de bain? Ajouta t'il.

Oui bien sûr. Dis-je. Il se dirige vers ma salle de bain, j'ai de la chance j'ai la seule chambre où il y en a une privé... J'entends l'eau de la douche coulée et Léonardo lâcher un cri bien étrange.

Putain de l'eau chaude! S'écria t'il. Alors que je commence à m'habiller j'entends ma mère monter les escaliers. Prise d'un mouvement de panique, j'attrape toutes les affaires de Léonardo et me rend dans la salle de bain.

Tu veux me rejoindre c'est ça? Dit Léonardo en me voyant entrer en sous vêtements.

Tais toi, ma mère est à côté. Dis-je en me retournant vers lui. Il était nu dans la douche et me regardait en se mordant les lèvres, la buée cachait ses parties intimes.

Marie tu es là ?! Entendis-je à travers la porte, c'est voix de ma mère.

Je suis dans la douche! Dis-je. J'entends la porte de ma chambre se refermer, elle est surement parti. Je lâche un soupire de soulagement, Léonardo se retenait de rire.

Je peux savoir pourquoi tu ris? Dis-je sans le regarder.

Tu me fais rire c'est tout, tu peux me passer une serviette, à moins que... Je ne le laisse pas finir sa phrase et lui lance une serviette.

Vas pas t'imaginer des trucs. Dis-je.

Tu rentres à moitié nue dans la salle de bain alors que je prends ma douche, excuse moi de m'imaginer des choses... Dit-il.

C'est pas ma faute, j'attendrais que ma mère soit parti faire ses livraisons avant de te ramener. Dis-je.

Elle part quand les faires ? Dit Léonardo.

D'ici deux bonnes heure je pense. Dis-je.

Alors il faudra que ces deux heures soient parfaites. Dit-il en s'approchant de moi et en m'embrassant. Après une dizaine de seconde je me retire de lui et sors de la salle de bain pour finir de m'habiller.

Je vais te chercher de quoi manger. Dis-je en sortant de ma chambre. Je descends dans la cuisine où mes parents prenaient leur petit déjeuner.

La maison était en bazar quand ont est arrivés, la cuisine était dans un état pitoyable et je te parles même pas de tous les pop corn retrouvés dans le canapé.  Dit ma mère d'un ton énervé.

Danger PublicLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant