1c bis. Existences dématérialisées : la Gouvernance soutient Sill E-live Inc.

21 6 4



Une nouvelle campagne d'holopubs vient d'être lancée par la société privée Still E-live. Cette dernière vante les bienfaits de l'existence dématérialisée. Présenté comme une mesure phare de la lutte contre la surpopulation qu'a engendré la baisse de la mortalité, ce programme, autorisé et soutenu par la Gouvernance, vous propose de télécharger gratuitement votre conscience et de bénéficier d'un an d'essai.

Afin de rendre l'offre plus attractive et d'encourager les habitant·es à sauter le pas de l'existence virtuelle, la Gouvernance a ouvert une zone franche dans un serveur sur lequel la durée légale de la sauvegarde d'une conscience serait portée à cent cinquante ans, soit trente années de plus que l'espérance de vie réelle d'un·e hermaphrodeus. Du jamais vu dans la jeune Histoire d'Yggdas-Îles !

Cette promesse d'amortalité a atteint son objectif et conquis des milliers de citoyen·nes. Des centaines de numérisations sont déjà en cours. Des militant·es pro-vie ont lancé une pétition pour faire cesser ce qu'iels qualifient de « suicide collectif ». Selon @Freyja_Khean, l'un·e des meneureuses du mouvement protestataire :

« La plupart des participant·es ne réalise pas qu'iels autorisent leur propre meurtre. Ce que vous appelez si naïvement un téléchargement de conscience n'est en fait qu'une pâle copie de données permettant à une I.A. de mimer une personnalité. Il ne s'agit pas d'un transfère ! Qu'advient-il des consciences biologiques, les originales, celles contenues dans votre hippocampe, à votre avis ? Qu'advient-il des corps ? Sont-ils maintenus en semi-vie, cryogénisés, compostés ou bien incinérés ? À quelles conditions les personnes qui souhaiteront réintégrer leur corps à l'issue de la période d'essai gratuite pourront-elles le faire? Seront-iels téléversé·es dans un cyborg ? À quel prix pourront-iels acheter leur temps de sauvegarde par la suite ? Nous exigeons d'avoir accès aux contrats signés par les volontaires ! »

Pour l'heure, aucun des documents légaux réclamés par l'association n'a été rendu public. Les porte-paroles de la société Still E-live assurent néanmoins que les participant·es et leurs proches seront libres d'entrer en communication par différentes interfaces dès la fin du téléchargement.

« L'existence en ligne n'est pas aussi terrifiante que certaines personnalités rétrogrades voudraient vous le faire croire. » estime @Idunn_PavlØvitch, PDG de la firme. « Il s'agit simplement du stade ultime de la réalité augmentée. Les volontaires sont projeté·es dans une reproduction virtuelle d'Yggdras-Îles que nous avons baptisée U-TopI.A. Iels sont ensuite libres d'interagir avec les autres consciences numérisées, de contacter leurs proches dans le monde réel et même d'apporter des modifications à leur environnement. Tout se passe comme vous et moi en avons l'habitude, à ceci près que sur U-TopI.A la plupart des infrastructures urbaines sont gratuites. Bien entendu, pour que le modèle économique de notre entreprise soit viable, des suppléments payants ont été ajoutés. Il s'agit pour la plupart d'options permettant d'expérimenter des aptitudes supra-hermaphrodeusiennes, comme voler à la manière d'un oiseau. Il ne s'agit toutefois que de la version bêta. Bien d'autres surprises sont à venir. À titre d'exemple, nous sommes actuellement en négociation avec la Gouvernance afin d'obtenir l'autorisation pour nos équipes de technicien·nes de se rendre dans le neuvième arrondissement afin de scanner la faune et la flore et d'ajouter cet environnement à notre offre. La vie en pleine nature sera ainsi à la portée de chacun·e de nos client·es ! »

Une perspective certes enthousiasmante mais qui ne manquera pas de soulever des questions, notamment sur le plan éthique. Les spéculations et les rumeurs vont bon train quant aux ambitions démesurées affichées par Sill E-live Inc. Il faut s'attendre à de nouveaux rebondissements dans cette affaire.

[ A partir de ce point, vous pouvez choisir de continuer à lire des articles de presse ou passer au chapitre 2. ]

AlcyoneLisez cette histoire GRATUITEMENT !