1. Un jour sur Yggdras-Îles (partie 1)

68 12 26




An 84 après la Coalescence

Mêtis < [Date: May 15, 84.] [Time: 8:00 a.m.]>
< [Observation: Bed occupied by agent.id.1707-59-1989 (@Zephyr_Salamander); Condition/mood: half-asleep, half-awake.]>
< [Comment: agent.id.1707-59-1989 (@Zephyr_Salamander) is going to miss their favorite radio show]>
< [Action required > Automatic mode ON > Choose answer:
- Record program: yes -no
- Use alarm clock: yes - no]>

« Retro Nova ! s'exclama l'enceinte murale intégrée. Dernières nouvelles en provenance du passé ! »

Mes paupières s'ouvrent sans effort aux premières notes du jingle de mon émission radio préférée. Mêtis, le modèle d'intelligence artificielle domestique le plus utilisé d'Yggdras-Îles, a pris soin de diminuer l'opacité des vitres thermo-régulées. Iel sait que j'aime sentir la lumière d'Alcyone sur ma peau au réveil. Je me redresse et m'étire, puis me lève pour de bon. Je jette un regard circulaire à cette chambre qui, hier encore, m'était inconnue. Je suis très satisfait·e du nouveau logement qui m'a été attribué avec ma fonction de deldataphore. Je me tourne vers la baie vitrée et mes yeux se posent sur les gratmosphères voisins tandis que Mêtis guide mon échauffement musculaire matinal. Mes poumons se gonflent de fierté et de l'air raffiné par le système de purification atmosphérique du bâtiment.

Je m'appelle Zéphyr Salamander, j'ai vingt cinq ans et, demain, ma vie d'hermaphrodeus active·if commence enfin.

« Pegasi-Draconis tournait autrefois sur elle-même, racontait l'A.I.nimateurice radio. Pour le comprendre, il faut remonter dans le temps avant la formation de Mildromeda, notre bien-aimée galaxie. Pegasi-Draconis ne s'est pas toujours appelée ainsi. Elle était autrefois nommée Gaïa et se trouvait dans une galaxie aujourd'hui disparue : la Voie Lactée, aussi connue sous le nom de Milky Way. Gaïa n'effectuait pas alors ses révolutions autour d'Alcyone mais autour d'une autre étoile baptisée Soleil. »

Soleil, comme c'est joli, me dis-je, et les six caractères permettant de former ce nom s'impriment aussitôt sur la nano-rétine de mon camœil biomécatronique. Le mot disparaît ensuite dans un petit dossier numérique.

« Soleil a été ajouté avec succès au dictionnaire de votre exocortex, m'avertit Mêtis de sa voix mélodieuse à travers le haut-parleur mural. Félicitation, vous avez obtenu +1unit en Accomplissement Personnel. Vous pouvez désormais utiliser ce mot dans vos échanges avec vos ami·es. Pourquoi ne pas en avertir @Morigan sans attendre ? »

Les propositions « contacter @Morigan » et « décliner » apparaissent sur ma nano-rétine. Je pousse un soupir d'irritation avant d'enfiler le gant polymorphique dernier cri que j'ai reçu hier. Il s'ajuste parfaitement autour de mon poignet, de mon pouce et de mon index, laissant le reste de ma main nue. Je passe l'index à hauteur de la proposition « décliner ». Il faudra que je pense à configurer Mêtis pour qu'iel cesse d'être aussi intrusive·fe et comprenne que je n'ai plus l'âge d'appeler mes ami·es chaque fois que je découvre un mot.

Mêtis < [Date: May 15, 84.] [Time: 8:15 a.m.]>
< [Update resqueted: from agent.id.1707-59-1989 (@Zephyr_Salamander).]
[Condition/mood: annoyed.]
[Comment: Do not call friends after learning a word.]>

Des résidus de ma comvaco de la veille s'accrochent encore à mon épiderme. Je décide de passer sous la douche. Je me dirige vers la salle d'eau et vois le parquet biomimétique s'animer à chacun de mes pas. La silhouette de mes pieds laisse une empreinte rose temporaire sur le sol noir anthracite. Le revêtement à absorbation synergique profite de mes déplacements pour recycler l'énergie dépensée par mes muscles. Des données sont projetées dans le champ de mon camœil : kilocalories brûlées = 5 ; empreinte carbone : -1. Je balaie l'information d'un revers de la main. Je ne suis pas du genre à scruter en temps réel les divers indices de santé sécrétés par mon exocortex. Un bref récapitulatif en fin de journée me parait suffisant.

AlcyoneLisez cette histoire GRATUITEMENT !