31 ## Mama

881 88 3

- Ca va?

Moussa : Bijoux, tu viens tout juste de me poser la question....

- Tu es sure, tu veux rien ?

Moussa : Non, je t'assure. Comment toi tu vas ?

-  Je sais Moussa.

Moussa : Tu sais quoi ? Dit-il en prenant son plateau repas

- Je sais tout.

Il m'a d'abord regardé avant de fermer ses yeux.

## Flash-back ##

J'ai lentement ouvert la porte de la maison. J'avais demandé à mon grand père de venir le plus vite possible a la maison. Maman était là.

Il était assis sur le fauteil préféré de maman. Elle était accroupie a ses côtés. Ils ont tous les deux tourné la tête vers moi. Je lui ai fait un câlin ainsi qu'à maman.
Puis je me suis assise en face d'eux.

- Ces derniers jours, ont été les pires de mon existence. On déterre d'abord le pire secret que je possède, réveillant des cauchemars et des envies de suicide. Et quelques jours après... Il y a une fusillade au lycée. Menaçant nos vies a tous.

- Mon frère se prend une balle et mes amis aussi, par un garçon qui se disait soit disant intéressé par moi. Vous savez ce que je me suis dit ? Qu'on avait juste pas de chance. Que peut être je méritais pas d'être heureuse, que tout ça était question de hasard. Le hasard ?

- Grand-père as tu une réponse a ça ? Déjà, que je n'ai jamais su qui j'étais pour de vrai, la il faut qu'on m'annonce que j'ai une toute autre vie ?

Il y avait un silence de mort. Il me regardait pas. Mais ma mère, oui. Elle avait se regard de peine et de regret. Celui qu'elle avait quand papa était parti pour la première fois.

- Qui est mon frère ? Ma mère ? Mon père ? Et moi je suis qui ? Sommes nous en danger ? Devrais-je avoir peur ?

Il a mis du temps avant de prendre la parole.

Grand-père : Tu es Sienna Rose Lewis. Et ta famille, reste la même. Tu ne peux pas comprendre ma grande, ça je le sais. Ton cœur a mal, et tu es perdue, mais ce sentiment passera. Il fallait que tu le saches un jour ou l'autre. Et ce jour est arrivé plus tôt que prévu. De m'être laissé emporter dans toute cette merde était mon plus grand regret. Je savais que rien n'allait finir. Et que la relève devait avoir lieu de toutes les façons. Alors tes parents m'ont fait jurer de rien te dire. Tu étais leur bijoux. Moussa, lui était obligé de savoir,, mais toi....Moins tu en savais, mieux c'était. Et je pense que c'est toujours le cas. Ne te poses pas de questions Sienna. Tu es qui tu es et sois en fière, ma petite fille.

Grand-père : Tout ira bien parce que sache que toute une famille est derrière toi pour te protéger des erreurs du passé. On ne peut rien changer, rien faire pour changer quoique ce soit. Mais on peut décider de notre avenir.
Se battre auprès des gens qu'on aime pour les gens qu'on aime. Et tu n'as absolument pas le droit d'en vouloir à qui que ce soit, parce que si tu savais, ce qu'on a dû faire, pour te garder en vie. Par amour...

J'avais l'impression d'avoir quitté mon corps pendant un instant. Je n'étais pas prête pour du changement. Mais, il le fallait.
J'avais décidé de changer. Je ne pouvais plus me permettre d'être faible. J'allais forte. Une vraie femme.

𝐄𝐈𝐆𝐇𝐓𝐄𝐄𝐍.Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant