| ZAYNE | Chap 28

42.8K 3.4K 1.2K

***
Bonne lecture !

Attendez vous à un peu de violence dans ce chapitre 😂 ! Nous avons affaire à un Zayne un peu violent et légèrement badass !
***

Le vent glacial de cette nuit se bat contre la chaleur de mon corps. Mes cheveux, pourtant court, virevoltent dans tous les sens. Si le vent était une personne, je lui en aurai déjà mis une.

Mais là n'est pas le but. Ce soir, je suis sorti régler quelques affaires, comme à mon habitude. Après avoir vu ce que je crois avoir vu {c'est quoi cette phrase mdrr}, je ne peux pas rester sans rien faire. Partit, tard dans la nuit, pour ne réveiller personne, je suis maintenant à la recherche de ses sbires. Les autres enfoirés.

Je sais qu'ils sont liés, ils travaillent pour l'homme que je recherche. Et ceci, est la seule chose que je sais.

Sauf... que... à chaque fois que j'en attrape un et que j'essaye de le faire parler, il ne dit absolument rien. Comme s'il s'était préparé à mourir plutôt que de parler. Et évidemment, étant donné que je ne suis pas fou au point de les tuer - les sbires m'intéressent peu -, les recherches ne donnent donc pas grand chose.

En ce moment, je suis en direction pour le dépôt abandonné, situé dans un quartier plutôt sombre. En tout cas la nuit. Je préfère me balader la nuit, je suis plus habitué à la noirceur qu'à la lumière. Et ce depuis très longtemps.

Enfin, cessons de repenser au passé, maintenant tout se joue au présent. J'entre facilement dans le dépôt, étant donné qu'il n'y a plus de porte. Si je suis ici, c'est parce que je sais que quelques sbires viennent parfois traîner ici.

Discrètement, je me faufile entre les poteaux rouillés par le temps. De loin, dans la pénombre, j'aperçois une petite lueur. Ce doit être leur coin aménagé.

Je m'approche plus près, me cachant toujours derrière les poteaux. Il n'a toujours pas remarqué ma présence, et c'est tant mieux, je vais pouvoir le prendre par surprise. Il est seul, ça devrait me faciliter les choses.

Il est en train de fumer, ce qui provoque chez moi un certain énervement. Je déteste cette odeur. Toujours aussi discret, je m'approche de lui, dos à moi, puis lui fait remarquer ma présence.

- Hum, hum, fais-je semblant de tousser.

Il se retourne, surpris de ma présence. Puis, comprenant qui je suis - je suis plutôt connu chez eux, à force de les taper chaque soir -il se lève brusquement et a un mouvement de recul, l'air méfiant.

Je peux sentir une certaine peur dans son regard. C'est bien connu, je suis le plus dangereux de cette ville.

En es-tu sur ? N'oublies tu pas quelque qu'un ? Me chuchote ma conscience.

Bon, il est vrai que nous ne connaissons pas encore la vraie puissance des crises d'Emy. Cependant, je pense qu'elle doit être au même niveau qu'Ayden, bien qu'elle peut sûrement être aussi terrifiante que moi. 

Je fais quelques pas, mais il recule à chaque fois que j'avance. Je soupire.

- Bon, on va pas longtemps jouer à ce petit jeux, soupiré-je, l'air menaçant.

Il s'arrête net, je fais de même, les bras croisés. On dirait un chien qui essayent de fuir, la queue entre ses jambes. Je lui ordonne de se rasseoir.

Soudain, alors que j'étais prêt à m'asseoir à ses cotés, histoire d'avoir une conversation, je sens un léger vent caresser ma nuque. J'ai seulement le temps de me retourner que j'aperçois un deuxième sbire, tenant une espèce de batte en fer. Je n'ai pas le temps de me défendre, juste le temps d'esquiver légèrement, m'évitant ainsi une perte de conscience. Je me prend de plein fouet la batte en fer, me faisant ainsi rencontrer le sol bien froid pour me faire rester conscient.

The Seven Demons [TERMINÉE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !