Chapitre 63

7.9K 510 69

Point de vue de Kira

La Havane - Cuba

Durant ces dernières années je me suis relevée pour tomber dans les minutes qui suivaient. Au fond je ne voulais pas me rendre compte que le monde ne tourne pas comme on le souhaite, on peut pas changer des personnes par des mots. Surtout si elles sont déjà condamnée, on essaie de les aider en se disant qu'on va pouvoir les aider à s'en sortir. C'est ce que j'aurais voulu avec Castiel. Mais le mal à commencé par ma mère et j'y ai mis fin. À croire que la seule chose qu'on sache faire pour se sortir d'une situation est de tuer. La mort n'arrange rien, sur le moment on se sent mieux mais il se présente deux solutions: soit on est assez fort pour l'oublier ou soit on se le reproche toute sa vie. Castiel avait raison, je peux pas oublier ce que je lui ai fais, mais pour sauver ma fille et lui épargner de subir la même chose que moi je n'avais pas intérêt à faire les même erreurs que ma mère. J'ai fais un choix. Ça fait mal, mais après tout ce qu'il s'est passé, rien ne peux me le faire regretter.

Même si j'ai perdu en chemin une partie de mon identité, on a chacun un côté sombre enfouie au fond de soi. Mais un jour, on rencontre cette personne, unique, qui ne se souciera pas de ton passé, car tout ce qu'elle souhaitera, c'est de faire partie de ton futur et l'embellir chaque jour.

Il m'arrive de me demander comment a-t'on fait pour tomber si bas, mais surtout comment nous sommes nous relevé?

Je m'assois sur le rebord de la fenêtre les yeux perdus dans l'horizon, le soleil couchant donnait un aspect orangé aux toitures tandis que les rues commençaient à se remplir, plusieurs odeurs de barbecues me parvenaient, au fond des musiques animaient les ruelles. Cet endroit est merveilleux et rempli de vie. Chose que j'avais cruellement besoin de ressentir. Je sursaute en sentant deux mains se poser autour de ma taille, je lève la tête vers Aaron qui me dépose un baiser sur ma tempe un sourire en coin, son regard se dépose ensuite sur ma source d'admiration.

- Cet endroit te plaît?
- Il est parfait. Souriais-je

Il m'aide à me lever, je vais beaucoup mieux depuis quelques jours, Chase a de son côté récupéré beaucoup de forces. Cette maison est assez grande pour nous, et à notre plus grand bonheur ravie aussi Mia. Quand à Tyler, il s'est trouvé un job dans un garage pour poursuivre sa passion des voitures.

- J'ai accompagné la petite chez Sarah et Chase. Déclara-t'il

Il pose une main sur ma joue en voyant mon air ailleurs.

- Tu y repenses toi? Demandais-je

Il acquiesce silencieusement.

- Tout le temps. Confirma-t'il. Mais il faut que tu tournes la page Kira, c'est pas facile mais je sais que tu y arriveras, c'est normal que tu y repenses. On peut pas oublier du jour au lendemain.
- Comment tu as fais quand tu as perdu tes parents?
- Je me suis remis en question, j'ai douté même, mais on est pas maître de notre destin. On fait que le subir.

Il faut juste l'accepter...

- Vient. Me demande-t-il

Il m'emmène hors de la pièce et se dirige vers notre chambre où il ouvre la baie vitrée vers le petit balcon. Il me tend la main, je le suis et m'accoude contre le rebord de la balustrade tandis qu'il se met près de moi.

- Tu n'as pas trop mal? S'inquièta t'il
- Non c'est supportable. Le rassurais-je

Il sourit et je dépose doucement mes lèvres sur les siennes, je m'approche de lui et pose doucement ma tête contre son épaule tandis qu'il me frotte doucement le dos. Je ferme les yeux sous ce contact apaisant. Son simple touché suffit à me donner des frissons.

- J'aimerais te demander quelque chose. Chuchota-t'il

Je pose mon menton contre son épaule, il tourne sa tête et plonge ses yeux dans les miens. Il se met de profil vers moi.

- Ça fait bientôt quatre ans qu'on se connaît.

Je souris et acquiesce les yeux brillants, tandis que les bruits de fond habituelle de la Havane s'emplifiaient de plus en plus, Aaron n'en semblait nullement gêné.

- On a vécu des hauts et des bas, on a même eu une fille entre temps.

Je fronce les sourcils et relève doucement la tête de son épaule interloquée par son changement de ton.

- J'aimerais vraiment te rendre heureuse même si je sais que je ne pourrais jamais effacer ce que je t'ai fais subir lorsque je suis partis. Continua-t'il sérieusement
- Aaron. Soufflais-je
- Je suis pas vraiment un grand romantique mais je penses que ça devrait quand même te plaire. Sourit-t'il

Il se tourne vers la maison semblant attendre quelque chose, la porte grince et je vois Mia débouler dans une jolie petite robe blanche en dentelle avec un noeud dans les cheveux. Je ne pus m'empêcher de retenir un petit rire lorsqu'elle nous rejoint, je me tourne vers Aaron un sourcil levé.

- Elle était pas censée être avec ton frère? Le taquinais-je

Il s'accroupit près d'elle tandis qu'elle sautillait avec excitation en tournant autour de nous.

- Elle voulait m'aider à te demander quelque chose.

Elle s'arrête devant moi et me tend ses deux petites mains soutenues par celle d'Aaron. Je fixe ses doigts s'ouvrir lentement et je pousse un hochet de stupeur, Aaron saisit l'anneau argentée qui gisait dans la main de Mia.

- J'ai pas eu trop de mal à trouver ton autre nom. Kira Giulia Carter voudrais-tu devenir ma femme?

Pour toute réponse je ris lentement en essuyant les larmes qui dévalaient mes joues et qui commençaient à me brouiller la vue, j'entrevois Aaron tandis que je cligne des yeux plusieurs fois, je saisis son visage et l'embrasse comme si plus rien autour de nous trois n'existait.

- Bien sûr que j'accepte. Rigolais je

•••

Logiquement voici la fin du tome 2...

MAIS, on m'a fait part d'une brillante idée ! (Remerciement à @icreekm )

Les Bonus !

Je vais en faire un sur Kira.

Un "avant" au revoir de toutes ces personnes que vous avez détester/adorer 😏❤

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.


Un "avant" au revoir de toutes ces personnes que vous avez détester/adorer 😏❤

Criminal [Tome 2]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant