6

1.2K 93 17

Je terminais de remettre la sacoche de soin à sa place au moment où le téléphone du salon sonna. Je décrochais rapidement et jetais un oeil à Connor pour être certain qu'il dormait toujours. Evidemment, assoupi comme un loir, il ne bougea pas d'un pouce. Je souris et répondis à ma mère qui m'appelait. 

- Et bien, pourquoi tu as déconnecté du monde réel ?

- Désolé, j'étais dans mes pensées, marmonnais-je. Tu as passé une bonne journée ?

- Elle n'est toujours pas finie...

- Quoi ?

- Je ne peux pas rentrer, il faut que je fasse la nuit... Une infirmière s'est bloquée le dos et a dû rentrer chez elle. Et comme on est déjà en sous-effectif, tu comprends que...

- Ouais. Je vois. Je suis seul ce soir. Comme d'habitude, crachais-je en passant une main dans mes cheveux.

- Ne fais pas l'enfant, tu vas bientôt partir et on ne se verra encore moins. Je sais que ce n'est pas une excuse mais tu es un grand garçon. Tu vas t'en sortir hein.

- T'inquiète pas, c'est aussi bien ! Je vais pouvoir me droguer sans que tu ne sois là pour me surveiller !

- Tu as vraiment un sale caractère merde, comme ton père ! Si je travaille, c'est pour ton avenir alors ne fais pas ton capricieux !, répliqua-t-elle et je grimaçais, me sentant stupide. On mangera ensemble demain midi, et je t'amènerai au restaurant si tu veux. Maintenant, il faut que je retourne travailler. Je suis désolée mon poussin, je me rattraperai, promis.

- Ouais, à demain. Fais attention à toi, soufflais-je, dépité.

- Toi aussi.

Je raccrochais et soupirais. Il fallait que je m'occupe l'esprit. J'attrapais mon sac et mon téléphone au sol, allais les poser dans ma chambre et revins dans le salon. Connor dormait toujours.

J'allumais la télé et la console de jeux avant de m'asseoir sur le tapis, appuyé contre le canapé, près des jambes de mon invité surprise. Manette dans les mains, je lançais une partie.

- J'ai chaud...

Je sursautais et me tournais vers Connor, qui fixait la télé.

- Putain, tu es nul, tu viens de mourir.

- Tu vas comment ?, demandais-je en ignorant sa remarque.

Il haussa les épaules tandis que je posais une main sur son front. Bouillant. Je machouillais ma lèvre, en réfléchissant à quoi faire. Le paracétamol n'avait rien fait et ça m'inquiétait.

- Ca pourrait être pire, ricana-t-il. Je pourrais être mort. Tu me passes la manette ?

- Tu as vraiment un humour douteux, sifflais-je et il roula des yeux. Bouge pas, je vais voir s'il y a des cachets plus fort.

Je me levais alors qu'il marmonnait qu'il ne comptait pas aller bien loin. Il s'étira de manière à attraper la manette et lança une partie tandis que je partis fouiller dans la mini pharmacie de ma salle de bain. Je pouvais toujours envoyer un message à ma mère pour savoir quoi prendre... Je soufflais et attrapais une boîte bleue. Peut-être que ça allait suffir. Je revins dans le salon, la déposais sur la table basse au moment où Connor se redressait pour s'asseoir en tailleur.

- Ne bouge pas trop, marmonnais-je en jetant un oeil à son pansement.

- Oui, oui.

- Je vais appeler ton père pour qu'il vienne te...

- Non !, répliqua-t-il rapidement en attrapant mon poignet, son regard se plantant dans le mien. Tu n'as pas intérêt de le faire, c'est clair ? Il va juste me casser les couilles et je ne veux pas.

On réessaye ?Lisez cette histoire GRATUITEMENT !