23/10

258 53 4
                                                  

Tu sais, je suis retournée chez mes parents, une seconde fois. J'avais besoin de te boire, encore, alors que j'étais déjà complètement saoule de toi. C'est le même sentiment qu'on a que quand on sort de la salle de cinéma et qu'on a vu un super film, on a qu'une seule envie : retourner le voir.

Merde. Je recommence à parler comme avant.

Charles n'était pas là, juste Ophélie et moi, ses petits doigts de cinq ans d'âge qui roulaient des morceaux de gélatine avant de les fourrer entre ses lèvres. Elle avait du sucre sur les joues, quelques bonbons sur les genoux, les jambes qui se balançaient en même temps que ses pas.

Il fallait absolument que je retrouve mon lit, que j'aille parler aux araignées pour voir si elles n'avaient pas d'autres secrets à m'offrir. Il fallait que je fasse voler les papiers pour retrouver d'autres dessins de toi. Ophélie m'a dit qu'elle était heureuse de rater l'école aujourd'hui, et elle m'a doucement tirer le doigt pour que je la suive.

J'ai explosé les champignons de mes étagères jusqu'à ce que mes mains soient blanches de leurs spores. Ophélie me regardait avec ses grands yeux bruns, pleins de questions, pleins d'espoir. Et moi, pour la première fois depuis que t'avais ressurgis, je savais enfin que je cherchais quelque chose. Je te cherchais.

Ma paume a essuyé mon rouge à lèvres, il était étouffant, soudainement. J'ai enlevé les escarpins que j'avais aux pieds, comme si j'avais à nouveau dix-sept ans et cette envie de grande liberté. J'ai senti un soupir pousser dans ma poitrine, c'est toi ? Respirer l'espoir comme respirer ta peau, parcourir le monde comme parcourir ton corps, découvrir l'art comme découvrir tes yeux. Tu es vivant, entre le bois, entre les livres, entre mes mains.

Ophélie m'a sourit, en me glissant un de ses bonbons entre les lèvres. J'ai souri quand j'ai vu ses joues rouges, et le temps s'est arrêté. Autour de nous volaient des fragments d'étoiles, des fragments de toi. Ils s'entassaient en galaxie, sans gravité. J'ai tracé le soleil sur le carrelage avec un doigt collant.

nos cœurs ne chantent qu'à l'aubeLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant