Vendredi 5 Juin - 2/3

3 0 0

La cloche de midi sonnait la fin de l'année scolaire pour les Terminales. Les Premières devraient patienter une semaine de plus avant d'être relâchés et les Secondes devraient prendre leur mal en patience jusqu'au trente juin. Le professeur Guessoum leur souhaita bonne chance pour l'examen de Philosophie à venir et s'en alla, au rythme de ses béquilles, presque aussi rapidement que ses élèves. Les moins pressées restèrent quelques minutes de plus dans l'Aquarium pour planifier l'après-midi plage qu'un soleil au beau fixe imposait presque.

Elké avait exactement cette discussion avec Morgane quand Alice se permit d'intervenir, coupant leur conversation et ignorant la punkette :

— Dis, t'as des nouvelles de Nathan ?

Surprise, un brin outrée par son attitude sans-gêne, Elké afficha son plus beau sourire faux-cul, le dernier après trois ans de pratique pour survivre dans la jungle bourgeoise de ce lycée :

— Il survit. Pourquoi ?

— Bah, ça fait des semaines que je l'ai pas croisé, j'ai eu peur qu'il soit tombé malade ou un truc du genre.

La considération exagérée de la grande blonde en tailleur exaspéra Morgane qui ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Plus diplomatique, Elké n'en resta pas moins sèche dans sa réponse :

— Ton copain t'a pas raconté ? Nathan s'est fait dégager par le Goret le jour de l'émeute.

Morgane portait toujours le poids de cette exclusion et trouva un intérêt soudain pour ses Doc Marteens marquées du drapeau anglais ; Alice lui jeta un regard noir d'accusations avant de revenir avec un sourire tout aussi feint que celui d'Elké :

— J'ai plus de copain depuis des mois ! À ce propos, tu sais si Nathan va à la fête du lycée ?

— En temps normal, je t'aurais dit qu'il n'allait jamais à ce genre de truc. Mais étant donné que sa très bonne amie Morgane, souligna-t-elle avec emphase, fait partie des groupes qui joueront, je pense qu'il viendra.

Nouveau regard assassin pour l'autre blonde.

— De plus, continua l'amie dévouée, le connaissant, je pense qu'il ne manquera pas l'occasion de venir narguer le proviseur avec sa mention en candidat libre. Il a un petit côté chafouin, mon Nathan.

— Tu lui diras que j'ai hâte de le revoir là-bas, alors.

Et la jeune femme de s'en aller, le menton fier, non sans un dernier regard de défi pour sa rivale. Car si Nathan avait lourdement laissé sous-entendre cette année qu'elle ne le laissait pas indifférent, Alice avait elle aussi remarqué - au regard de le confrontation publique avec Fix - que la rebelle aux cheveux violets, noirs, verts, rouges ou blonds prenait une place toute particulière dans la vie de Nathan. Place qu'Alice ne parvenait pas pleinement à définir mais ne comptait partager avec personne.

— « Tu lui diras que j'ai hâte de le revoir là-bas, alors. » imita Morgane quand les oreilles d'Alice furent hors de portée. Poufiasse, va !

— Elle touche un point sensible ?

— Hein ?

— Rien... sourit Elké. Bon, tu viens ce soir après la plage alors ? Y'aura tout le monde, plus Nath' qui nous offre le cinoch' après. Et encore après, on se fera un dernier verre sur le remblai avec tout l'argent du pot commun.

Le regard de son amie se fit soudain très fuyant.

— Ouais... Euh... Je sais pas... Peut-être... Je crois que mon père voulait qu'on fasse un truc avec ma sœur... Je dois y aller, à tout'.

Teenage RiotLisez cette histoire GRATUITEMENT !