Vendredi 24 avril - 1/2

3 1 0

 Avec la réconciliation d'Elké et Cyrille, le groupe avait retrouvé une certaine cohésion, ne serait-ce que par le retour des séances de jeu de rôle le samedi. La Terminale L faisait moins de « social » et passait plus de temps avec son chéri. De son côté, la punkette réussissait presque à avoir des discussions avec d'autres Littéraires sans être totalement hermétique aux banalités échangées. Les amis du blouson noir se joignaient de temps en temps aux conversations, tout comme certaines filles qui suivaient machinalement Elké et Morgane au sortir de l'Aquarium. Événements rares mais qui tendaient à remonter le moral de Louis, accablé par la solitude et des résultats scolaires alarmants. Au point qu'il dût rejoindre Lex et Nathan les mardis et jeudis soir.

Les vacances de Pâques n'étaient désormais plus qu'un lointain souvenir et le spectre du baccalauréat devenait tangible. Ne restait plus que la répétition des ponts de mai pour soulager les esprits avant le grand saut dans les révisions. Nathan était le seul à accueillir les prochaines semaines avec sérénité. Pourtant, le calme qu'il affichait restait une façade prête à exploser à tout moment. Ses amis en avaient parfaitement conscience et son caractère toujours lunatique posait parfois problème. Pour Elké, il vivait une phase de mutation profonde qui devait au final l'amener à se réaliser en tant que personne. De façon plus simple, Cyrille avait expliqué à Louis que c'était comme s'il cherchait des clés qu'il avait perdues, et que plus il cherchait, plus il s'énervait.

Après le dernier incident à la cantine, Nathan s'était renfermé sur lui-même, limitant les interactions avec les autres au soutien scolaire et au travers de son magicien Kupfer. Il continuait volontairement de manquer les rendez-vous devant la cantine afin de manger seul. Il n'était pas rare non plus qu'il choisisse de patienter dans les couloirs avec sa musique et des magazines plutôt que de rejoindre les autres sur leur banc.

Toutefois, lassé de deux semaines consécutives de pluie, il avait décidé de profiter du soleil printanier en compagnie de ses compagnons de jeu de rôle.

— Bon, je vous ai préparé un truc pour la partie de demain, vous m'en direz des nouvelles ! exulta Cyrille en se frottant les mains.

En d'autres termes, Sylvidra, Tirwin et Kupfer allaient frôler de très près la mort pour la fin de la campagne.

— Y'aura des succubes ? demanda Louis.

— Sérieux mec, je peux rien pour ta libido... fit le maître du jeu dépité par les hormones de son joueur.

Et en ce premier jour de réel printemps, l'infortuné dragueur ne savait plus où donner de la tête avec la multiplication des jupes et décolletés. Son regard suivait sans aucune gêne chaque fille qui passait à proximité, ce qui avait fini par insupporter Elké et Morgane, chacune ayant préféré s'éloigner de lui après le repas.

Nettement plus discrets que les yeux avides de chair de son ami, ceux de Nathan n'étaient pas en reste et appréciaient aussi les courbes féminines au loin. Il se montrait néanmoins plus parcimonieux dans le choix des filles qu'il observait. Sa meilleure amie discutait avec une brune dont il n'avait pas retenu le nom et qui avait des cheveux si longs qu'ils en descendaient sous les fesses. Il n'était pas rare qu'il repense à l'Elké du collège, et à la façon dont aurait évolué sa vie après son premier baiser avec elle. Les deux adolescents pré-pubères se demandaient ce que cela faisait d'embrasser quelqu'un comme dans les films. Juste après l'essai dans la chambre d'Elké, celle-ci avait déclamé avec dégoût : « J'ai l'impression d'embrasser mon frère ». D'un rire nerveux, il avait conclu la même chose. Un pieu mensonge alors qu'il ne demandait qu'à réitérer l'expérience. Il avait beaucoup repensé à ce premier baiser et à l'opportunité d'en déclencher un second durant la très courte période de célibat qu'elle avait connu. Rien de plus qu'un fantasme qu'il aurait pu concrétiser le soir du nouvel an. Mais quand il voyait le couple reformé, il lui était évident qu'il n'arriverait jamais à la cheville de Cyrille.

Teenage RiotLisez cette histoire GRATUITEMENT !