Lundi 9 Mars - 1/1

Depuis le début

Chaque jour, son mal-être empirait en dépit du contrôle qu'il pensait avoir dessus, chaque prise de conscience l'entraînant toujours plus loin de la paix intérieure à laquelle il aspirait. Il changeait, mais doutait de changer pour devenir meilleur. Il ne voulait surtout blesser personne, il savait que ses mots avaient déjà heurté Elvire, Elké et Morgane.

Aussi ce midi, comme tous les jours, il limitait sa conversation au minimum.

Lex arriva à sa table. Il posa son plateau à côté de Morgane en grande conversation avec Elké et les interrompit avec un sourire empli d'excitation :

— Morg' ! Tu devineras jamais !

— Je discute avec Elk', ça te défrise pas de nous couper ? répliqua-t-elle sèchement.

La joie qui éclairait le visage du blouson noir s'effaça et il s'excusa. Morgane reprit sa discussion sur le dernier cours de Philosophie qu'elle n'avait pas entièrement saisi, mais Elké lut l'impatience jubilatoire de l'ancien petit ami de la punkette :

— C'est bon Lex, souffla-t-elle les yeux levés au ciel, qu'est-ce que Morgane ne devinera jamais ?

— Accroche-toi à tes jarretelles : on fait partie des quatre groupes qui vont jouer à la fête de fin d'année !

L'excitation du chanteur se propagea au reste de la table, même chez Louis qui en oublia son sept au bac blanc de Mathématiques. Encore une fois, Nathan se sentit en décalage avec ses amis et continua de jouer avec sa purée. Cette fête organisée par l'établissement pour récompenser les Terminales, il savait déjà qu'il ne s'y rendrait pas, qu'il n'y aurait pas sa place. Il n'était jamais invité à aucune fête, par personne ; il ne goûtait donc que peu l'idée d'y croiser des camarades de classe qui multiplieraient des phrases toutes trouvées telles que « on garde le contact, hein ! ». Son humeur pessimiste ne passa pas inaperçue au sein de groupe, mais tous choisirent de l'ignorer.

— Faut absolument que j'me dégote une gonz' pour cette fête ! clama Louis en tapant d'un point décidé sur la table.

— Calme-toi, fit Lex, t'as encore presque quatre mois pour trouver !

— Ça me semble un peu trop court justement ! gloussa Elké.

— Tu viens avec moi, Morgane ? fit la petite fouine en adoptant son sourire de dragueur impotent.

— Va crever.

— Et ta sœur, elle est dispo ?

— Touche à ma sœur et je t'arrache les c...

— Ok, ok, c'est bon. Pas de Céruse, j'ai compris. Hey Nath', je peux tenter ma chance avec Alice ou t'es encore sur le coup ?

Tout le monde se tourna vers le bout de la table.

Nathan lâcha sa fourchette dans une purée à peine entamée et s'empara de son yaourt nature.

— Fais ce que tu veux.

— Écoute Nathan, on est tes potes, mais ton attitude commence tous à nous gonfler ! intervint Cyrille. T'es pas obligé d'être passif-agressif à chaque fois qu'on t'adresse la parole.

Il n'avait pris qu'une cuillère de son laitage, mais il le jeta dans les restes de son plat principal. Excédé, il répondit avec un sourire feint :

— Mes excuses. Louis, tu veux inviter Alice ? Si t'as pas peur des rumeurs, fais-toi plaisir ! Et toi Cyrille, tu vas inviter qui, hein ? Une des poufiasses de ta classe qui te tournent autour ? Ou bien Elké peut-être ?

L'intéressé baissa les yeux sur ses pommes de terre écrasées. Nathan enchaîna aussitôt avec sa meilleure amie :

— Mais pour ça, il faudrait encore que ton ex t'écoute ! Seulement elle te parle que quand tu abondes dans son sens, c'est pas facile de communiquer hein ? J'vais te rendre service. Cyrille, t'es un abruti d'être allé chez Samir ! Franchement ! Elké, t'avais pas à imposer tes choix en laissant sous-entendre que c'était la seule option viable. Il t'aime et il serait prêt à s'arracher un bras et le bouffer pour te le prouver. Et si t'es prête à sacrifier ta relation pour un bout de viande, c'est plus la peine de venir me sermonner à propos d'accepter les autres comme ils sont !

Jugeant un discours laconique plus percutant qu'une longue diatribe, jugeant également préférable de ne pas laisser l'opportunité d'une contre-offensive à qui que ce soit, Nathan se leva, prit son manteau et son plateau et se dirigea vers la sortie de la cantine. Le garçon torturé avait rarement autant plombé l'ambiance du groupe et Lex fut le premier à réagir en se levant.

— Hum... J'ai fini. Tu viens Morg' ? Il faut qu'on commence à choisir ce qu'on va jouer à la fête.

— Déjà ? Mais...

Puis elle lut le regard insistant du chanteur au crâne rasé et comprit l'évident stratagème.

— Ah oui, t'as raison ! Autant s'y mettre maintenant. Je pense que Louis devrait aussi nous accompagner. En tant que futur spectateur, il a son mot à dire...

— Mais j'ai pas fini de bouffer moi ! râla celui qui avait à peine entamé sa saucisse.

La punkette lui décocha un coup de Doc Marteens dans le tibia et le tira par le pull.

— T'as fini ! En plus, c'est dégueu.

Elké et Cyrille se retrouvèrent seuls à une table de huit personnes, séparés d'une chaise vacante. Après de très longues secondes d'un silence gêné, la Terminale L se résolut à surfer sur l'impulsion de son meilleur ami :

— Je t'ai vraiment imposé l'arrêt de la viande comme un ultimatum ?

Il acquiesça d'une grimace éloquente, avant d'essayer de se justifier :

— J'aurais dû te dire que ça serait compliqué pour moi, que j'ai besoin de protéines pour la natation, mais l'idée de te perdre était insupportable. Nathan a raison quand il dit qu'on a pas su communiquer, j'ai plus envie de faire la même erreur.

— Y'a des poufiasses qui te tournent autour ? demanda-t-elle, avec l'envie d'avoir au moins un nom pour faire un massacre.

— C'est un peu exagéré... Disons qu'il y en a une qui glousse plus fort que les autres, confessa-t-il en dessinant dans sa purée du bout de la fourchette.

— Et tu vas aller à cette fête avec elle ?

— Pas si je peux y aller avec celle que j'aime...

— T'es vraiment nul en déclarations... fit-elle remarquer en se déplaçant sur la chaise à côté de lui.

Puis elle passa un bras autour de ses épaules et l'embrassa. Aussitôt, de l'autre côté d'une fenêtre des vivats joyeux s'élevèrent. Le couple réuni s'interrompit et rougit en voyant les autres qui les observaient depuis leur départ.

Seul manquait Nathan...

Teenage RiotLisez cette histoire GRATUITEMENT !